alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 18:17
Dernières news
Sbeïtla – Tensions suite au décès d’un jeune manifestant de la région
25/01/2021 | 20:12
1 min
Sbeïtla – Tensions suite au décès d’un jeune manifestant de la région

 

Des heurts ont éclaté, dans l’après-midi de ce lundi 25 janvier 2021, entre les forces de l’ordre et des protestataires à Sbeïtla.

Les affrontements entre quelques jeunes et la police ont démarré suite au décès d’un jeune homme de la région que les manifestants attribuent à une agression par un policier.

 

Le ministère de l’Intérieur avait affirmé, à ce propos, qu’une enquête a été ouverte notant qu’aucun élément ne prouve que le jeune homme ait été blessé par un jet de bombe lacrymogène. 

 

On rappellera que des affrontements ont déjà eu lieu à Sbeïtla mercredi dernier suite à une rumeur sur le décès du jeune manifestant. 

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

25/01/2021 | 20:12
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Leurs collègues hollandais ont saccagé et pillé Amsterdam.
a posté le 25-01-2021 à 21:14
Les Tunisiens sont de loin plus civilisés que les Hollandais.
Aujourd'hui, les jeunes hollandais qu'on prenait pour civilisés et qu'on prenait pour riches, ils ont pillé et saccagé Amsterdam.
Les Tunisiens s'avèrent de loin plus civilisés que les Hollandais.
Suite à ces heurts, à ces casses, à ces pillages et à cette guerre ouverte contre la police hollandaise, j'appelle nos Azlèms résidus des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, à déclarer le début d'une "révolution" en Hollande, comme ils le font pour n'importe quelle protestation populaire en Tunisie.
Suite à ces heurts, à ces casses, à ces pillages et à cette guerre ouverte des gilets jaunes contre la police française depuis octobre 2018, j'appelle nos Azlèms résidus des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, à déclarer le début d'une "révolution" en France, comme ils le font pour n'importe quelle protestation populaire en Tunisie.
Il ne faut pas que nos Azlèms oublient de déclarer le début de la "révolution" à Madrid en Espagne, à Copenhague au Danemark et de partout dans les démocraties de ce monde, comme ils le font pour n'importe quelle protestation populaire en Tunisie.
Vive la dictature. Vive le despotisme. Vive nos deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Vive leurs Azlèms avec leurs sabotages et avec leurs intrigues contre la Révolution tunisienne, contre sa démocratie et contre son régime parlementaire.