alexametrics
Dernières news

Samir Abdellah dénonce son bannissement des médias

Temps de lecture : 1 min
Samir Abdellah dénonce son bannissement des médias

 

L’ancien ambassadeur de Tunisie au Liban et membre du bureau politique de Tahya Tounes, Samir Abdallah a contesté, dans un statut Facebook datant de ce lundi 11 novembre 2019, son interdiction de toute apparition médiatique télévisée ou radiophonique en vigueur dès aujourd’hui.

Une interdiction imposée par Mohamed Hedfi, président de la section de Tunis de l’Ordre national des avocats (Onat) conformément à l’article 23 du Décret-loi n°2011-79 du 20 août 2011 portant organisation de la profession d’avocat.

Un article stipulant qu’il est interdit de cumuler l’exercice de la profession d’avocat avec la participation ou l’animation, d’une manière périodique ou continue, de programmes médiatiques quelle qu’en soit la nature avec ou sans rémunération ou avec l’exercice d’une activité commerciale.

Ainsi, les avocats en exercice régulièrement présents sur les plateaux de télévisions et aux émissions radiophoniques n’assisteront plus à ces plateaux.

L’ancien dirigeant au sein de Machrouû Tounes a jugé que cette décision était « abusive d’autant plus que ces interventions médiatiques ne se font pas en sa qualité d’avocat mais en tant que membre du bureau politique de Tahya Tounes ».

Il a, également, dénoncé le fait que cette interdiction soit sélective vu que certains avocats à l’instar de Seif Eddine Makhlouf n’étaient pas concernés par cette décision « alors que la loi ne fait pas de distinction ».

 

B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Microbio
| 11-11-2019 17:44
Cher Chaba7! Merci pour votre contribution!
Mon ancien avocat, à ma question: "Pourquoi les avocats aiment-ils et font-ils des lois complexes?"
Sa réponse fut: "Tout doit compris et lu, comme si tout était écrit par le bon Dieu, mais que seulement quelques-uns doivent les comprendre et surtout causer la consécration (CONFUSION) même chez les Juges!"
Voyez pourquoi, nous sommes toujours et fondamentalement, doublement dupés.

Excellente journée!

______________________________________________________________
Avocat: "Accusé, vous avez fait l'autopsie de M. Ammar Bezouir?"

Docteur: "Oui, je l'ai fait."

"Etes-vous sûr que M. Ammar Bezouir était mort à ce moment-là? Pouvez-vous expliquer cela?"

"Oui, j'en suis sûr. Raison: son cerveau reposait sur la table d'opération à côté de moi."

Avocat: "Et est-il possible que M. Ammar Bezouir habite encore quelque part aujourd'hui, sans cerveau?"

Docteur: "Oui, il est possible que M. Ammar Bezouir ait exercé quelque part en tant qu'avocat."

Chaba7
| 11-11-2019 16:03
Le malheur de la Tunisie est qu'il a (presque) toujours été dirigé par des avocats. Ils contrôlent le parlement et ne laisse passer aucune loi qui les obligent à payer leurs impôts surtout qu'ils constituent une bonne partie des milliardaires tunisiens. Ils nous pompent de l'air à longueur de journée avec des textes saugrenus que personne ne comprend, histoire de nous impressionner. Ils ne maîtrisent aucunement des matières essentielles telles que l'économie, l'agriculture ou l'industrie mais ils en parlent, ou font semblants d'en parler, avec un air pompeux et fastueux, juste pour impressionner les idiots qui les écoutent. Ils finissent à la fin du parcours par être réélus par une populace ébahie par leurs discours creux...et rebelote!

Microbio
| 11-11-2019 14:00
Presque aucun groupe professionnel ne détermine autant les événements politiques que ceux des avocats.
Parmi les 217 députés se trouvent de nombreux avocats. Beaucoup de députés ont une formation juridique. Les avocats sont également fortement représentés au sein du Gouvernement. Outre les avocats, les enseignants sont particulièrement représentés en politique: un grand nombre de députés ont déjà fréquenté la classe.

Les représentants de l'économie sont rares. Parce qu'une condition préalable à une carrière parlementaire va au-delà de la formation scolaire et de la disponibilité professionnelle supérieures à la moyenne. Et cela privilégie les avocats et les enseignants et pénalise les non-universitaires et les indépendants. La domination des avocats est-elle donc responsable de tant de lois? Cette politique est tellement compliquée parce que c'est fait par des avocats est un préjugé?
Certains disent: "Le Jura a beaucoup à faire avec les gens."
Est-ce vrai?

Rigolo
| 11-11-2019 13:56
Les limités dans leur imagination agissent de la sorte pour assurer le passage de leur politique sans contrainte juridique et en douceur sous les yeux du simple citoyen impuissant et qu'actuellement il déprime à cause de ces manoeuvres sombres et mal étudiées .Tout le tâtonne dans le noir !

Hadj
| 11-11-2019 13:41
L'application de la loi est toujours souhaitée dans un pays plongé dans l'anarchie. Dans le cas d'espèce le paysage médiatique sera plus serein débarrassé d'avocats qui ne sont pas toujours modestes et s'arrogent le droit de donner des leçons aux autres alors qu' eux mêmes ne constituent pas une référence quant à la probité et l'honnêteté à l'instar de samir Abdallah qui a défendu bec et ongles le régime de ben Ali sur el jazira et que maintenant il se présente comme un opposant à ce régime et oublie que sa nomination au poste d'ambassadeur il la doit aux services qu' il a rendus sur la chaîne el jazira!!

Ghazi
| 11-11-2019 13:24
Ceci d'une part, d'autre part, il est vraiment temps que vous faites le ménage et le grand nettoyage dans votre communauté 'd'avoucatia', beaucoup d'entre vous sont des vendus, d'autres sont des pions, d'autres sont des khobzistes et d'autres des honnêtes, c'est votre cuisine interne, donc démerdez-vous mais faites le ménage, sinon, celui qui vous a mis cette interdiction vous a eu pour le compte d'autres .... donc un vendu, donc on n'est pas sortis de l'auberge !

A lire aussi

Le membre de la commission administrative du syndicat tunisien des médecins libéraux, Khaled Jelassi

16/12/2019 10:43
3

Consciente de son rôle sociétal, Orange Tunisie a lance une campagne de sensibilisation atypique

16/12/2019 10:26
0

Le député du bloc de la Réforme nationale, Hassouna Nasfi a indiqué, ce lundi 16 décembre 2019, sur

16/12/2019 09:32
4

pour revenir sur les derniers développements sur la scène politique nationale.

15/12/2019 22:52
5

Newsletter