alexametrics
dimanche 26 mai 2024
Heure de Tunis : 04:21
Dernières news
Sami Tahri commente la condamnation de seize syndicalistes
18/03/2023 | 13:03
1 min
Sami Tahri commente la condamnation de seize syndicalistes

 

Le secrétaire général adjoint de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri, a commenté, dans une déclaration accordée, ce samedi 18 mars 2023, à Jawhara FM, la condamnation en première instance qui a été prononcée contre seize syndicalistes, dont le secrétaire général de la Fédération des transports, affirmant que cette affaire est "sournoise" et "fabriquée."

Il a souligné qu’après avoir protesté contre le retard de paiement des salaires, et négocié avec le ministre du Transport dans son bureau, les syndicalistes concernés ont été surpris par une plainte déposée contre eux.

Sami Tahri a expliqué que les syndcalistes ont confiance dans le système judiciaire, malgré la présence de certaines pressions, et que cette décision fera l'objet d'un appel.

 « Il existe un processus pour restreindre le travail syndical et faire pression sur les syndicalistes. L'espace pour la démocratie a commencé à se rétrécir et l'autorité est déterminée à aller vers de nouvelles restrictions des libertés. C’est le début de la tyrannie » a-t-il ajouté.

 

M.B.Z

 

18/03/2023 | 13:03
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Qui sait
chacun...
a posté le 18-03-2023 à 21:59
Qui sait, Mr Tahri, chacun son tour ! Peut être prochainement, peut être un peu plus tard.., mais sans oublier la compagnie de votre "frère-ennemi" Yacoubi, l'empereur syndicaliste de tous les temps et de tous les massacres socioéconomiques...! Bref, les Tunisiens vivraient certainement beaucoup mieux, sans ces pseudo-syndicalistes à la noix de coco... !
Ombrax
Allo, ST!
a posté le 18-03-2023 à 20:04
Un jour, ton tour viendra et devant le juge tu passeras, et mettre à l'ombre il décidera, et là-bas de nouvelles rencontres tu feras ...
Mozart
Tahri a raison
a posté le 18-03-2023 à 15:57
Tahri décrit les restrictions aux libertés. C'est évident avec les arrestations survenues ces dernier temps dans le champ politique.

Avec la nomination de Feki au ministère de l'Intérieur et au regard des dispositions publiques de cenouveau ministre de à l'égard des opposants, le rétrécissement des espaces des libertés va sans aucun doute s'accentuer.
SURTOUT.......................
N'oublions JAMAIS
a posté le 18-03-2023 à 15:08
que tous les syndicalistes tunisiens sont des descendants directs de l'ange Gabriel.
Ils transpirent l'honnêteté, l'humilité et la bonne foi.
Ils se sont fait couper les ailes pour ne pas être reconnus par la masse.
Tunisiens, (les non-patriotes), continuez à vous faire prendre pour des cons, à vous faire leurrer. Bientôt, ces imposteurs, ces tartuffes, ces comédiens, ces opportunistes, ne vous laisseront même plus des larmes pour pleurer.

Naim
'?a fait mal au ventre.
a posté le 18-03-2023 à 15:06
Bientôt, ça sera ton tour et celui de ton accolite taboubi ou vis vers ça.
takilas
Pourquoi ne pas avoir parlé avant ?
a posté le 18-03-2023 à 15:00
Lorsque ces criminels jouaient les champions et les soi-disant supérieurs aux gens, alors que ce ne sontbque des zéros et des incultes , "tasse fi janbou nokba " comme le nahdhaoui tabboubi kathaba wa kallaba.
Ya wildi sahha lihom âabathou kima habbou wa kima abbou.
Bensa
Bonne nouvelle
a posté le 18-03-2023 à 14:29
C'est une bonne nouvelle que même les soit disant syndicalistes peuvent être jugés
SAM53
DE GENTILS GARCONS ....
a posté le 18-03-2023 à 14:24
Ah oui les syndicalistes sont des anges ils ne veulent que les intérêts du pays ils ne sont coupables de rien et sont très très gentils à l'image de leur collègue kais yacoubi qui va propulser tous nos gosses à la nasa