alexametrics
Dernières news

Risque de fermeture de l’espace aérien tunisien les 13 et 14 décembre 2018

Risque de fermeture de l’espace aérien tunisien les 13 et 14 décembre 2018

 

 

L’espace aérien risque d’être fermé les 13 et 14 décembre courant. Une grève des techniciens aériens est prévue ces deux jours, a annoncé ce mardi 11 décembre 2018 le secrétaire général de l’Union régionale de travail de Tunis, Farouk Ayari, dans une déclaration à Mosaïque Fm.

 

Bien que cette grève ne concerne que l’aéroport de Tunis-Carthage, c’est l’espace aérien tunisien qui risque d’être fermé pour des raisons de sécurité des passagers et des avions, les contrôleurs aériens, les ingénieurs, les agents de sûreté aérienne, etc. étant tous en grève, a expliqué M. Ayari.

Il a souligné que les agents en grève réclament uniquement l’application des accords passés et de la loi. «On demande l’application de la loi et que les agents aient leurs droits. On ne revendique pas de primes ou de nouveaux avantages. Nous sommes toujours ouverts au dialogue et on espère que la grève n’aura pas lieu», a-t-il martelé.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

KBN
| 12-12-2018 11:08
Au debut des annees 1980, the President Ronald Reagan avait du affronter une greve en serie des controleurs aeriens. Il avait pris la decision radicale de virer tous les grevistes et de les remplacer par des militaires. Les gens ont proteste que cela posait un grand risqué. Tout s'est tres bien passe cependant. Les grevistes ont effectivement ete licencies et remplaces par des personnes competentes. Il n'y a plus eu de probleme.

Quand le tourisme en Tunisie se retablit peniblement, nous n'avons pas besoin de menaces supplementaires.

mtz
| 12-12-2018 09:47
j'ai écouté ce "responsable " syndical des aiguilleurs du ciel .
a mon avis il n'a rien d'un ingénieur ni même d'un technicien inférieur .dommage que ces bras cassés de syndicaliste font la loi dans un pays ou on oublier de donner des fessées .

AIRNavi
| 11-12-2018 22:41
mais pq j'ai vu tjrs les flottes de TU ds les MRO au aeroports de plus que 3 mois /avion ?
ces greves payant par le Qatar pr deteruire TunisAir

Bertrand
| 11-12-2018 18:53
Pauvre Tunisie. Un patriotisme anéanti, une démocratie, (?) Bafouée, un manque d'enthousiasme au travail, un effondrement quasi total du CIVISME et de la CR'?DIBILIT'?, un tiraillement intarissable des partis politiques et un pseudo syndicalisme destructeur, arrogant et IGNORANT démuni du moindre patriotisme .En Résumé : pauvre Tunisie, Mesquina Tunis .C'est bled Tararani malheureusement.

el manchou
| 11-12-2018 17:19
Je pensais qu'une grande partie des contrôleurs aériens avaient le statut de militaire et ne pouvaient pas faire grève ?
Sinon les autres veulent juste devenir sous-directeurs comme leurs collègues bagagistes ?

A lire aussi

Les résultats prémilitaires du premier tour de la présidentielle ont été annoncés dans l’après-midi

17/09/2019 19:58
3

La direction de la campagne électorale du candidat d’Ennahdha, Abdelfatteh Mourou a tenu, ce mardi

17/09/2019 18:55
12

Business New a compilé les écarts entre les dix premiers candidats dans les chiffres donnés par les

17/09/2019 17:16
7

Le parti Au cœur de la Tunisie a organisé, ce mardi 17 septembre 2019, une conférence de presse dans

17/09/2019 17:03
1

Newsletter