alexametrics
mardi 28 juin 2022
Heure de Tunis : 20:34
A la Une
Raoudha Karafi quitte un plateau télévisé après un clash avec un des soutiens de Kaïs Saïed
22/01/2022 | 11:37
2 min
Raoudha Karafi quitte un plateau télévisé après un clash avec un des soutiens de Kaïs Saïed

 

La juge et présidente d'honneur de l'Association des magistrats tunisiens (AMT), Raoudha Karafi, a quitté le plateau de Yahdoth fi Tounes, dans la soirée de vendredi 21 janvier 2022, après un clash avec un des soutiens du président de la République, Kaïs Saïed, et son entreprise du 25-Juillet, Slah Eddine Daoudi.

 

Celui-ci a brutalement interrompu la juge accusant la justice d’avoir couvert des dossiers de terrorisme et de laxisme dans le traitement de certaines affaires en référence à la libération de certains individus soupçonnés d’être impliqués dans des affaires touchant à la sécurité nationale.

« Vous n’avez pas le droit de jouer avec la sécurité du pays ! Vous n’avez fait que ça pendant ces dix dernières années ! », a-t-il lancé pour justifier la campagne du président de la République contre les magistrats, et en particulier son dernier décret par lequel il a supprimé les avantages et rémunérations des membres du Conseil supérieur de la magistrature.

 

Outrée, la juge a laissé entendre que – dans ce contexte actuel – le terrorisme n’était qu’un épouvantail et que l’Exécutif n’avait nullement le droit d’interférer dans le processus judiciaire. Elle a ajouté, dans ce sens, que l’objectif de l’Exécutif serait de soumettre le Conseil supérieur de la magistrature.

 

Raoudha Karafi a souligné l’importance de l’indépendance des juges précisant que l’organe judiciaire est le seul garant des équilibres et seul outil de contrôle des politiques. Elle a poursuivi en assurant qu’il était à présent clair que le chef de l’Etat souhaite nommer lui-même les juges et les dompter à sa guise. « Ils seront ainsi les juges du président de la République et couvriront les politiques des prochains gouvernements », a-t-elle avancé.  


Slah Eddine Daoudi s'est alors emporté et a commencé à crier en accusant la juge de banaliser le terrorisme. Il a attaqué Raoudha Karafi en lui reprochant d'avoir dit que le terrorisme était un épouvantail. Même l'intervention de l'animatrice, Imen Madahi, qui lui assurait que la juge n'a jamais dit ça, n'a pas réussi à le calmer.

 

Excédée par la situation, Raoudha Karafi a décidé de quitter le plateau en disant qu'elle ne pouvait plus rester dans un plateau où il y a autant de bassesse. Pendant qu'elle partait, Slah Eddine Daoudi ne s'est pas calmé est s'est adressé à la juge en disant : "Mais revenez patronne !". Ceci a fini d'énerver l'animatrice et Tarek Kahlaoui, également présent sur le plateau, qui lui ont dit qu'il était inadmissible de faire ce genre de remarques.

N.J. 

22/01/2022 | 11:37
2 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
... "Raoudha Karafi a souligné l'importance de l'indépendance des juges" ...
a posté le 24-01-2022 à 13:33
... vous voulez l'indépendance des juges ?
Soit, c'est légitime et meme absolument nécessaire, ... mais ......
* Si ceux-ci ne font pas correctement le travail qui leur est imparti - en tant que JURISTE, ou l'on doit JURER d'etre honnete a la profession et aux jugements qu'elle impose, alors, dans ce cas, la justice - en général - doit etre tenue "sous controle".
GZ
@ AR
a posté le 24-01-2022 à 13:05
Bonjour AR.
Merci pour votre commentaire.
Je suis rassuré de savoir que des lecteurs ont flairé la malveillance.
Il appartient à nos amis de BN de faire le ménage. Cela nous
épargnerait ces désagréments.
Bien à vous.
Tunisino
Dommage
a posté le 24-01-2022 à 11:46
1. Cet incident montre la qualité médiocre des soutiens de Zakafouna, Ils sont superficiels, à l'image de leur maitre, et pratiquent le terrorisme mental pour faire taire les opposants.
2. Si le projet de Zakafouna était pertinent , la discussion devient autre, comment appliquer des bonnes idées pour faire évoluer la Tunisie!
VICTOR
5 000 000'?' du Conseil de l' Europe, pour la justice tunisienne, jugée gangrenée par la corruption, selon l' opinion publique.
a posté le 24-01-2022 à 11:04
5 000 000'?' du Conseil de l' Europe, pour la justice tunisienne, jugée gangrenée par la corruption, selon l' opinion publique.

Alors qu' on assiste à un véritable bras de fer, entre le président de la république Kais Saied, et le Conseil Supérieur de la Magistrature, ainsi que le Syndicat des Magistrats, depuis le déclenchement de l' opération mains propres, le 25 juillet dernier.

L' opinion publique tunisienne qui plébiscite le président de la république contre l' oligarchie corrompue, est excédée de voir Macron, le nouvel ambassadeur d' Allemagne (qui abrite le consulat d' Israël à Tunis), et quelques autres responsables européens, s' opposer à l' assainissement du pays, à commencer par la justice.

Le système de subventions (européennes notamment) de nombreuses institutions, comme la Haute Instance de l' Audiovisuel, ou la Justice (notamment la magistrature), pose représente désormais un obstacle de taille, aux aspirations de souveraineté du peuple tunisien.

AP-JUST est l'acronyme du programme « Amélioration du fonctionnement, de la performance et de l'accès à la justice en Tunisie ».

C'est un programme conjoint bilatéral entre l'Union européenne et le Conseil de l'Europe qui vient en appui à la réforme de la justice en Tunisie.

Un budget de 5 000 000'?' financé à hauteur de 90% par l'Union européenne et de 10% par le Conseil de l'Europe, a été alloué.
Sa mise en '?uvre assurée par le Conseil de l'Europe a commencé le 1er janvier 2019.

La Commission européenne pour l'efficacité de la justice (CEPEJ ) et la Commission européenne pour la démocratie par le droit proposent un appui institutionnel au Conseil Supérieur de la Magistrature et à l'Institut supérieur de la Magistrature afin de renforcer l'indépendance et l'impartialité du pouvoir juridictionnel. (quid de la lutte contre la corruption ?)

A qui bénéficie l'AP-JUST ?

Le Ministère de la Justice, l'Institut Supérieur de la Magistrature, le Conseil supérieur de la Magistrature et les tribunaux tunisiens sont les bénéficiaires directs du programme.

Sa mise en '?uvre s'effectue en étroite collaboration avec ces acteurs.

Des acteurs non-étatiques, tels que des représentants de la société civile, de l'Ordre national des avocats tunisiens, de l'Association tunisienne des jeunes avocats et de l'Institut supérieur de la profession d'avocat, seront engagés en tant que partenaires essentiels dans la réalisation des objectifs du programme, notamment par voie d'octroi de subventions.

Révolutionnaire....Non ?
Hich
Ce fut un temps
a posté le 23-01-2022 à 18:04
Elle doit regretter la belle epoque de Bhiri maintenant elle est donneur de lecons au diable ce merdique de CSM il fait quoi au juste sauf etouffer les dossiers brulants et ayant servis les interets des Nahdhaouis
Hamdi
Bien sûr
a posté le 23-01-2022 à 15:45
Cependant à l'analyse des faits, on se rend compte vite que le CSM a préféré agir pour conserver ses avantages et privilèges que de jouer son véritable rôle: l'équilibre des pouvoirs et une justice irréprochable.

EL OUAFI
Bonjour Mr G Z
a posté le 23-01-2022 à 13:56
J'ai lu ces commentaires déplacés avec stupéfactions et étonnements, ces plaisantins dés'?uvrés, avec des jugeotes vides et manque de courage, il n'en demeure pas moins on a affaires à des tarés démunis d'aucun argument pour mettre en relief ce qu'ils n'apprécient pas et s'exprimer clairement.
Mes amis à vous tous G Z, A R, Houcine, Je vous souhaite un excellent dimanche.
AR
@ bonsoir mon ami EL
a posté le à 23:24
Cher ami,
J'étais moi aussi étonné de l'indécence vocabulaire de Mr GZ, d'habitude irréprochable, j'allais lui adresser un reproche à ce sujet et puis je me suis résigné quand j'ai eu un doute sur l'authenticité de l'auteur.
Mais ce reproche je l'adresse à B.N et sa passivité malgré plusieurs plaintes déposées par les lecteurs alors que ses responsables devraient trouver une solution à cette usurpation, B.N est dans l'obligation de signaler s'il s'agit d'un pseudo d'origine ou pas, ça porte préjudice aux lecteurs et ça fausse le débat de la part de ces lâches intrus.
Mais Mr GZ a bien fait d'éclaircir la situation.
J'insiste encore auprès de B.N pour réfléchir sur la question.
Bon début de semaine à tous.
GZ
@EL OUAFI
a posté le à 16:17
Bonjour EL OUAFI.
Merci mon ami.
Laissons cet insignifiant à son jeu pervers et malsain.
Nous avons mieux à faire.
Bon dimanche.
GZ
@Fares
a posté le 23-01-2022 à 12:57
Bonjour Fares.
Vous avez très probablement pu lire quelques coms. sous mon pseudo dont la teneur a pu légitimement vous surprendre. Ceux à l'adresse de @zozo Zohra notamment. C'est toujours plus courageux que de face, sous authentique pseudo, à visage decouvert.
Sachez qu'il s'agit de l'oeuvre d'un plaisantin, malveillant vexé en mal de vengeance; que @Zohra et moi ne sommes pour rien dans ces coms de bien mauvais goût.
Pour l'avoir remis à sa place, notre ami @k.Hamida, en a lui aussi fait les frais.
Je tenais à vous le préciser quand bien même je me doute que vous n'avez pas manqué de débusquer la supercherie.
Je vous souhaite un excellent dimanche.
Amine Mnihla
Dimensionnement disproportionnée du CSM versus mission ! Donc mission factice!!
a posté le 23-01-2022 à 12:22
Je découvre comme citoyen que le CSM est composé de 45 membres ! Imaginer bien 45 membres pour quoi faire :
- c'est juste pour gérer principalement la mutation et les dossiers de promotion de pas plus de 2000 magistrats '?'ces mutations et promotions obéissent pourtant à des règles qu'une application informatique de 1000 Dinars peut le faire '?'!
- si on applique le même ratio, la CNSS ou le ministère des finances qui traitent des milliers de dossiers doivent avoir une armée de 25000 directeurs ..l'assemblée ARP doit comporter 50 milles représentants du pauvre peuple!!
Il ressort donc deux choses:
- le CSM n'a pas été dimensionné pour le besoin de la mission mais plutôt par complaisance ( le moins qu'on puisse dire) de la part des partis de l'ARP qui a validé la composition !!! et ce n'est point donc pour l'intérêt du peuple mais c'est pour placer les leurs!!et leur donner les récompenses quand il le faut !!! La récompense est réelle puisque la prime cumulée avec le salaire dépasse le salaire d'un ministre!!
- Avec le respect des honnêtes ( et ils ne se font pas rares on le répète bien), ceux qui défendent le statut actuel et font le statu-quo en n'avançant aucune alternative de remediation à la situation pourrie du milieu, sont en fait en phase défensive pour conserver cet acquis ( CSM) comme ébauche d'évolution de carrière ( pour les opportunistes de fond) et de magouille politique ou de lobbying avec les partis( pour les professionnels vendus '?')
La réalité est claire . Si on voulait réellement des objectifs nobles alors la composition de ce conseil ne devrait pas dépasser au max 9 ou 12 personnes ( 3*3 ou 3*4) avec une indemnité de directeur général au max ( soit 400 à 500 Dinars) bien qu'ils n'exercent pas à plein temps cette fonction.!!!
tounsihor2
Mme Karafi, pourquoi maintenant ?
a posté le 23-01-2022 à 10:14
Mme, il me semble que vous avez eu l'intention de déposer votre candidature à la Présidence de la République, donc vous faites de la politique et vous êtes concurrente à KS, vous n'êtes plus crédible de vos paroles car vous voulez saboter l'action du Président de la République pour votre inetérêt comme les autres partis corrompus et hors la loi. Ceci étant, si vous êtes sincère, patriote et vous aimez défendre le pays et ses institutions pourquoi vous étiez absente durant 10 ans de destruction du payus par les islamistes ,? En d'autres termes, pourquoi vous ne vous êtes pas monté contre l'axe du mal durant 10 ans écoulés et nous montrer votre capacité de défense de la justice et des institutions de l'Etat ? J'en connais une seule femme qui a mis sa vie en danger contre les islamistes destructeurs et terroristes du pays et qui défendait les principes patriotismes de l'ancien président Bourguiba, on l'appelle "ABIR Tounes". Cette femme a subi tout le mal du monde, agression physique et verbale, menace de mort, dénigrement,...Mme Karafi, êtes vous de cette trompe ? Je ne suis pas de l'entourage de KS mais je reconnais que cet homme est propre, il est sincère dans ses déclarations, il aime son pays et son peuple, il veut faire du bien pour les faibles. C'est un homme courageux car il a sauvé le pays et compte l'assainir de la corruption, des vols, des criminels, des mafieux, des bandits,....C'est le sauveur de la Tunisie, il faut l'aider pour nous tunisiens et non le dénigrer ya Mme le juge, soyez au moins reconnaissante de ses actes de libération du pays des islamistes mafieux.
Fares
Insolence
a posté le 23-01-2022 à 10:03
On dirait que tous ceux qui soutiennent Saïed sont insolents, quel niveau! '?a nous rappelle Markhouf et Khrari.
Charai
comment
a posté le 23-01-2022 à 07:13
D'après les anti-K.Saïed, les soit-disant victimes des mesures (salutaires) du Président, il faudra revenir à l'avant 25 juillet, avec un Parlement dirigé par Ghanouchi et des bandits et des 'voleurs' en toute liberté dans le pays. Sinon, K.Saïed est la copie de Ben Ali, et Bourguiba avant lui. Des jugements saugrenus et des idées 'sombres' de gens qui, décidément, aiment la misère, l'hypocrisie, la servitude et l'obscurantisme. Si ces gens ont la nostalgie de la gouverne désastreuse des 'Frères Musulmans', ils n'ont qu'à voir ailleurs les malheurs causés au Soudan, en Afghanistan, au Yemen, et dans d'autres pays où ces gens tenaient le pouvoir. Si vous les considérez 'pieux' et intègres parce qu'ils sont musulmans, j'ai toujours lu, su et expérimenté que notre religion est contre le vol, la destruction de son propre pays, le pillage systématique des biens d'autrui. Si vous tenez à les voir revenir, alors dites ADIEU à la gloire d'un pays trimillénaire!
BOUSS KHOUK
ALECH !!!! YA MADAME KARAFI
a posté le 23-01-2022 à 03:33
Kount MAHBOUBA WEBKADRIK ! alech tbeddilt !!! SEYYIB ALIK LIKWAZI , juge OK ; couturière ce n'est pas mal non plus !!!!!!!!!!!!
'?lu de la république française
Bientôt les plus démunis feront justice eux même
a posté le 22-01-2022 à 19:37
Mes chers -ères compatriotes lisez sous le titre :
Les islamistes veulent destituer Kaïs Saïed le 18 janvier 2021 à 11h 18 mn , enfin de compte c'est le peuple tunisien qui les ont destitué, en plus vous verrez que les islamistes dans les mosquées sont inexistants il y'a que des musulmans, j'en suis sûr le peuple tunisien ne va pas tarder à faire justice lui même surtout les plus démunis , c'est le juif et l'éboueur de france qui vous le dit suivant les insultes des islamistes, pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles. Les juifs tunisiens ne laisseront jamais tomber la Tunisie ils sont reconnaissants envers leur pays de naissance pas comme certains qui manifestent et insultent le président de la république pendant que les européens et les juifs tunisiens rigolent de leur façon de réagir. C'est pour cela que la Palestine n'aura jamais son indépendance
Abel Chater
L'histoire de Sidi Amor El-Fayache que je raconte souvent.
a posté le 22-01-2022 à 19:11
Ahbèt yè Rass, wètlaâ yè Baâbouss!!!
Que la tête descende et que la queue monte!!!
C'est ce qu'on constate à présent avec ces arrivistes de:"rouhi, rouhi, lè yarham mine mèèt", qu'on les croyait disparus depuis la disparition du film d'horreur:le "rat Ben"!!!
Allah yostir Tounes.
'?lu de la république française
Edahrou taouil, l'avenir nous le dira
a posté le 22-01-2022 à 17:42
Mes chers -ères compatriotes, bientôt les criminels seront libérés , vous verrez par vous même, la guerre civile n'est pas loin ceux qui paieront la facture seront les plus démunis, par contre les juges et les avocats qui sont opposés à Kaïs Saïed et au peuple tunisien, ils quitteront la Tunisie direction l'Europe et l'Amérique, ils ne se rendront même pas chez leurs amis Qataris où la Turquie, vous verrez si j'aurais tord ou raison
AR
Les scélérats redoutent la justice et les honnêtes gens craignent les juges
a posté le 22-01-2022 à 16:34
C'était un plateau scandaleux.
La journaliste de B.N n'a pas fait mieux que de titrer :: un clash entre une juge et un partisan de K.S ! Vous avez omis de préciser que cette représentante de la justice est un opposant farouche de K.S, ce que m'a donné l'impression d'écouter un discours politique d'un des partis exclus du système défaillant. Et la justice n'est pas un parti politique.
Mais pour B.N, tout est bon à prendre, pourvue que c'est contre le président ! Et on commence à s'habituer avec cette ligne dirigée dans un seul sens, sans discernement et c'est déplorable. Je ne suis fan de rien et de personne mais c'est malheureux de constater que ce bombardement régulier ne va pas servir la juste cause, au contraire, c'est au profit des habitués à chasser dans les marécages .
Pour revenir au sujet principal, cette dame qui fait le tour des plateaux, et ce n'est pas à son honneur, habile à esquiver les sujets sensibles, s'efforce à étaler éloges et exploits de la justice, alors que tout le monde sait que la machine est déréglée.
Ces débats houleux, stériles ne rapportent rien, juste pour encore enflammér l'opinion.
Pourtant on a cru que la justice était libérée après le 25 Juillet des griffes de la secte, une aubaine pour se restructurer et s'épurer et ainsi n'offrir l'occasion à personne pour imposer l'ingérence, mais après cette incapacité à se rebiffer, qui doit-on blâmer ?
La balle n'est pas dans le camp de leurs majestés les juges ?
Issam
Bravo
a posté le à 09:35
Très bien dit. Bravo
DHEJ
Je vois de la BHAMA sur le plateau
a posté le 22-01-2022 à 15:26
'?nergie Légitielle tout ce monde de se mettre autour d'une même table en public!


Le parquet agira contre qui?
Raad
ARBITRAIRE
a posté le 22-01-2022 à 15:22
Cette juge elle est arbitraire et ne sait pas être impartial c'est son plus grand défaut.
Voile un moment qu'elle est présente sur les plateaux de télévision pour nous dire le tout et son contraire.
Je ne parle pas non plus de l'animatrice de ce débat qui n'était pas à la hauteur, car elle devait être neutre et non à être la roue de secours de cette juge.
Le CSM tel qu'il est aujourd'hui doit être dissous et remis sur des bons pieds.
La justice elle certe indépendante, mais il ne faut pas oublier une chose qu'elle fait partie institutions de l'état, elle n'est pas un gouvernement bis ou un pouvoir parallèle afin de servir et de de faire servir à ça propre guise.
Le CSM est un organe institué par la constitution, et qui dit constitution dit autorité présidentielle.
Mansour Lahyani
Bravo, Mme Karafi !!
a posté le 22-01-2022 à 15:18
Mme Karafi est de ce bois dont on ne peut pas faire des flûtes ! Elle est solide, faite de ce chêne qui ne rompt pas, et qui ne plie même pas : elle dit tout haut même ce que les autres ne pensent même pas, comme n'a pas dit un prétendu "élu de la république française" (sic)... Et quand elle se retrouve en face d'un beni-oui-oui de la dernière récolte, elle ne fait ni une ni deux, elle lui flanque à la gueule un sonore "cause toujours, tu ne m'intéresses pas !" qui résume on ne peut mieux son opposition à la parole sépulcrale de notre Qui-vous-savez !
'?lu de la république française
Les islamistes sont des hypocrites
a posté le 22-01-2022 à 15:04
Mes chers -ères compatriotes, pour les insultes, elles ne sont que l'arme des faibles, les islamistes n'ont jamais eu de franchise, ils sont hypocrites,
parce ce que l'hypocrisie fait des des amis et la franchise engendre la haine , mes chers compatriotes, je vous demande de lire sous le titre :
Le discours indécent de bcher chebbi indigne la toile, le 16/01/2022 à 14h13 mn
Vous serez pourquoi cordialement assil errif, je demande aux islamistes faites autant si vous êtes capable, même dans vos rêves, vous ne l'aurez jamais
Naim
La victimization ne paye plus.
a posté le 22-01-2022 à 14:54
Cette dame doit comprendre que leur jeu malsaint est bien fini. Désolé pour vous toutes et tous, il est temps pour lever l'encre et amarrer. La Tunisie ne veut plus de vous. Ce n'est pas des menaces mais des faits.
nazou de la chameliere
Madame Karafi
a posté le 22-01-2022 à 14:48
Vous avez bien fait de partir.
C'est une bouche d'égoût que vous aviez en face !!!
Ces gens là ont zéro arguments !!
Ils hurlent pour étouffer les vérités !!!
Ils sont à l'image de leur facho !
Abel Chater
Tous les Tunisiens constatent le retour des RCDistes, même par le visage et par l'identité.
a posté le 22-01-2022 à 14:08
Ces criminels qui nous ont détruit notre pays la Tunisie par leurs despotismes, le long des 55 années macabres de pauvreté et de souffrance, sous les deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, nous sont de retour sous le masque de "soutiens de Kaïs Saïed".
Ils veulent voir du sang, de la torture et de l'emprisonnement pour un oui et pour un non, comme ce fût à leurs beaux vieux temps sous Ben Ali. Un ancien "Raïs Echoôba", nous racontait, que lorsque l'un de son quartier ne le saluait pas le premier, il passait directement au poste de police laisser un faux "estoufida" contre le pauvre citoyen, comme étant un "islamiste" ou un "khwangi".
Allah le Tout Puissant, ne leur pardonnera jamais leurs crimes contre leur propre peuple tunisien.
Qu'ils soient maintenant de retour dans l'ombre du président Kaïs Saïed, cela ne pourra jamais passer. Les Tunisiens ont goûté à plus d'une décennie de liberté et de vraie démocratie. Ceux qui pensent encore pouvoir restituer leur terrorisme, contre les juges qui ne se soumettent pas à leur dictature, dans l'idée de les rabaisser au niveau des juges du dictateur égyptien, le Saffah Sissi, se trompent énormément. Les Tunisiens n'ont jamais été de la lâcheté des Egyptiens.
Tant qu'il y aura des juges du gabarit de cette Valeureuse et merveilleuse juge et présidente d'honneur de l'Association des magistrats tunisiens (AMT), Raoudha Karafi, ces visages de "Sorrèh", qui n'ont appris qu'à lécher les bottes des dictateurs, ne passeront jamais.
Ce comique arriviste Slah Eddine Daoudi, a harcelé à outrances de critiques mensongers, qu'il adresse en flagrant délit à une juge, dont il connaît son statut à la Magistrature tunisienne. La Justice tunisienne doit l'inviter à payer son crime, même si le président Kaïs Saïed s'en oppose unilatéralement.
Allah yostir Tounes.
cavalero
un despotisme des RCD
a posté le à 15:16
qu'appeliez vous le règne des islamistes depuis 10 ans?
vous étiez contents donc un profiteur de plus vous n'évaluez pas le bien du peuple et le biens de certains individus une pensée pas au de la de votre nez
Abir
Les inconscients
a posté le 22-01-2022 à 13:58
Je parie que cette juge appartient au Cpr ou et attayar c'est leur jeu de mot: elerheb faza3a ! Inchallah Tounes eti7 fikom!
'?lu de la république française
Merci Mr Slah Eddine Daoudi , je suis assil iRRiF , je connais très très bien l'injustice
a posté le 22-01-2022 à 13:16
Mr cher compatriote Slah Eddine Daoudi , vous avez raison, vous avez dit haut et fort ce que les autres pensent trop bas, depuis longtemps je disais que la justice en Tunisie est cancérigène , je pose une question à tous les juges pourquoi certains pays européens et les américains ne rapatrient pas un où une tunisienne qui est condamné par la justice tunisienne, ma question est très simple, puis -je avoir une réponse, tant que la justice est injuste la Tunisie ne se mettra jamais sur pieds, le monde entier a compris
cavalero
quant on se sent morveux on se mouche
a posté le 22-01-2022 à 13:10
chaque fois qu'on veut assainir un organisme ou une institution publique louche il sort un défenseure de cette institution pour la défendre et défendre sa tète
Houcine
Le pouvoir corrompt.
a posté le 22-01-2022 à 13:09
Si le pouvoir corrompt par essence, il le fait des hommes et aussi bien des institutions.
Pour autant, il est des hommes, au sens générique d'humains, qui ne lui cèdent pas.
Car, en vérité, la responsabilité est toujours individuelle, et ce serait bien facile de tenter de se dédouaner en mettant au compte des institutions les faiblesses, les compromissions des uns et des autres.
C'est aussi vrai qu'il est coûteux de casser le consensus et les "désobeissants" payent très cher leur posture et choix singuliers.
Les institutions savent faire chorus, et capter le poids et la puissance du nombre s'il faut les retourner contre celui qui les dérange.
Mais, lorsque nous avons affaire à une mouvance corrompue et corruptrice, on a pu en faire l'expérience en en payant le prix, le pouvoir se transforme en moyens au service d'un projet.
Les islamistes et leurs suiveurs nous ont instruit sur le sujet, et l'on pourrait presque soutenir qu'ils sont passés maîtres en la matière rendant illusoire tout recours à Ticqueville et bien d'autres.
Nous avons appris d'eux que le pouvoir peut devenir tremplin pour toute dérive, et trône pour les potentats.
S'il fallait nous l'enseigner.
wafi
La patronne
a posté le 22-01-2022 à 13:03
Le garant de la sécurité du pays on lui impose de fermer les yeux sur ce que pratiqueraient les juges, accaparés au régime des islamistes, corrompus avides.
La Patronne s'est permise de nier le problème du terrorisme, comme s'il n'existait pas, et il n'y a jamais eu de d'attentats, et à fortiori pas de martyres, Mme la juge nous disait que c'est un '?VENTAIL, sommes-nous devenus des gens sans cerveaux ?
Mme Karafi, prétend que l'officine des juges a accompli son devoir et il n'y a eu jamais de défaillance, ils sont tous kleen.
Elle balaie d'un revers de la main, toutes les gabegies que ces messieurs ont plongé le pays pays, et se sont mis aux services commandés pour Mr B'hiri et bande !
Mr Kais Saied d'après la patronne doit et impérativement inerte, son rôle se limite à approuver et signerait les textes ! ! !
Des dossiers aux fonds des tiroirs voici des années !
C'est quand même hallucinant qu'un président de la république, n'a pas le droit d'interférer dans cette corporation de corrompus, il doit les laisser faire, détruire le pays de l'intérieur !
Kais Saied est accusé, harcelé invectivé par la horde, de la classe politique corrompue, médias,qui ne les a jamais accordés une quelconque attention, la rancune est profonde, la riposte n'a pas tardé à se mettre en '?uvre, le harcèlement est devenu quasi quotidien, n'acceptant rien de ses prérogatives, traiter d'ignare,rien dans le cerveau, un mégalomane, despotique.
Le moment où jamais pour les mettre aux pas !
Houcine
Ils sèment la confusion.
a posté le à 15:05
Des juges qui confondent puissance et pouvoir. Nulle part, on assisterait à une rébellion organisée par une corporation prétentieuse et sûre d'elle alors qu'elle a les mains sales.
Ou, assurément, c'est du fait qu'elle se sait corrompue et servile des islamistes, qu'elle se rend factieuse. Il y a tant de personnages et de "haut rang" qui ont confondu justice et servitude, qui ont trahi leurs engagements, dissimulant des dossiers, protégeant une horde incivile et violente dont ils furent les serviteurs zélés.
C'est probablement le motif de leur solidarité et ce qui peut expliquer l'attachement qu'ils proclament à une misérable "indépendance" dont chacun sait qu'elle n'a jamais existé.
C'est pourquoi, je les nomme parti d'opposition.
mansour
11 années que la justice-CSM a été taillé sur mesure pour les islamistes d'Ennahdha
a posté le 22-01-2022 à 12:42
Mr Slah Eddine Daoudi constate le manque total de volonté de l'islamiste Raoudha Karafi de reconnaitre les lacunes de CSM de rendre la justice pour les assassinats politiques de Chokri Belaid, Mohamed Brahmi et toutes les affaires de terrorisme et corruption islamique ou sont impliqués les islamistes freres musulmans salafistes
BOBBY
c'est la pagaille et cela n'augure rien de bon pour le pays...
a posté le 22-01-2022 à 12:36
c'est la pagaille et cela n'augure rien de bon pour le pays...
je pense que les magistrats (la majorité) ont étés eux même victimes de ces dix années chaotiques,
il ne faut peut être pas tomber dans des accusations générales et radicales mais plutôt aider à ce que corps fondamental pour la restauration d'un équilibre de notre pays se relève,
et cela ne pourra se faire qu'en aidant à ce que les magistrats les plus valables et honnêtes s'élèvent au sein de leur instances de direction,
et en établissant un contrôle raisonnable de son fonctionnement en créant un organe de contrôle des jugements émis afin que l'évolution des magistrats soit en fonction du mérite,
Sans une justice solide et intègre le pays n'avancera pas..
mais la solution n'est pas dans la violence des propos , surtout à l'encontre d'une magistrate connue pour être intègre ..il ne faut pas faire supporter à tous les magistrats les erreurs ou abus de certains d'entre eux.
Mais les magistrats doivent bouger en leur sein et écarter par eux même et dans la légalité les éléments défaillants pour que la magistrature redevienne forte audacieuse et imposant respect. espérons le pour notre bien à tous
Rayma
Que pense Raoudha Karafi de son collègue Bechir Akrmi
a posté le 22-01-2022 à 12:27
En fonction de sa réponse on finira par la classer
Abir
@monsieur Slah Eddine
a posté le 22-01-2022 à 12:24
Franchement, j'ai envie de vous dire : nettoyez devant votre porte d'abord! Je crois que vous êtes au courant que le PDL et pour la deuxième année passent l'hiver devant la fabrique des terroristes pour exiger sa fermeture et votre président, wala 3la balou! Vous voulez combattre les terroristes un par un et vous fermez les yeux devant des fabriques partout dans le bled, entre grande écoles et petites écoles! D'un autre côté , madame Karafi à tort aussi, comment elle nous dit que le pays est stable et on a plus des terroristes!? Et les dossiers noirs entre ses mains , c'est du voles des jouets ou des boites des sardines! Allons, là c'est grave! Elle voulait nous dire: qu'on devront oublier et ne plus parler des assassinas et de l'appareil secret! Meskina bledna
Idhem
Kaies Saied & Co
a posté le 22-01-2022 à 12:21
Ils vont droit dans le mur et ne se rendent pas compte de leur défaut de jugement. Dommage car cela servira Ennahdha en premier.
Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument, nous disait de Tocqueville(1). Kaies Saied & Co semblent ignorer (et n'arrivent pas à discerner) les dangers toujours actuels de la "société démocratique" : tyrannie de la majorité, individualisme, inquiétude matérialiste, etc.
Que dire quand on détient tous les pouvoirs. Alors allez-y, un grand boulevard vous mène vers cette structure solide que l'on nomme "mur". Il n'est pas loin et le fracas qui en résultera n'est qu'une question de temps!

(1) Alexis de Tocqueville - "De la démocratie en Amérique".
veritas
La fuite l'arme des faibles '?'
a posté le 22-01-2022 à 12:12
Sa fuite est un aveu de soupçon '?'c'est très simple .
Ces juges pensent toujours qu'ils sont intouchables et peuvent se permettre de faire tout les abus et ils se renvois l'ascenseur entre eux pour tout leur délits .