alexametrics
Dernières news

Rached Ghannouchi : ma candidature à la présidentielle est en cours d'examen

Rached Ghannouchi : ma candidature à la présidentielle est en cours d'examen

 

 

« Nous étions neutres en 2014 mais cette année nous sommes concernés par la présidentielle et nous allons trancher notre position quant à la désignation ou non d’un candidat au sein même du parti, c’est en cours d’examen » a déclaré le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, en marge du congrès annuel du parti qui a démarré hier et se poursuit aujourd’hui, dimanche 23 juin 2019.

Rached Ghannouchi a ajouté, dans une déclaration accordée au journal Alaraby, que sa propre candidature est en train d’être examinée au sein du parti

Dans son discours prononcé à l’occasion du congrès, le chef d’Ennahda a souligné que son parti « qui a fait beaucoup de chemin en 50 ans » a évolué de la défense de l’identité à celle des libertés.

« Aujourd’hui nous prenons un autre cap et défendons désormais les pauvres et les oubliés. Nous amorçons une autre étape celle de la lutte contre la pauvreté, celle de la justice sociale et de la croissance. Notre peuple veut consacrer la justice sociale, 8 ans après la révolution, les marginalisés sont toujours en colère et nous leur promettons que nous lutterons pour eux ! Il faut prendre conscience que l’explosion est imminente et même si nous sommes au pouvoir, nous devons admettre que les pas entamés jusqu’ici ont creusé les écarts sociaux… » a-t-il précisé.

 

M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (41)

Commenter

tunisie va mal
| 24-06-2019 15:48
Mon '?il si tu n'es pas un nahdhaoui?et Mr l'économiste si ses idées sont cohérentes, pourquoi le pays est en crise depuis qu'ils sont au pouvoirkif tiktheb iktheb kithba cohérente.

Zohra
| 24-06-2019 15:43
Nakisha kan inti sidi echiekh
Khtmait ya ben arous
C'était prévisible
Mesquin hata ytmakin

URMAX
| 24-06-2019 15:13
.... je le sais ... bien malheureusement .... pour les avoir vus à l'oeuvre, il y a de cela quelques décennies .... je me souviens encore du visage d'une pauvre femme ... c'était au début des années '70 ... tailladé ... no comments ...

Raad
| 24-06-2019 14:57
Voilà que ce Cheikh se prend pour dieu le père, c'est moi ou le déluge.
A force de promettre de distribuer comme si les caisses de l'état était à sa disposition, sans se soucier ni de l'état de l'économie du pays, ni de ces dettes.
Dirigé un pays n'est pas donné à des personnages de la sorte, l'année 2019 doit à tout prix balayé une fois pour toute ce parti et ces malades avant que tout le pays soit contaminé.
Il prend les tunisiens pour des moutons de panurges, ou pour des mendiants.
Ce genre de personnage est dangereux ni plus ni moins.

HatemC
| 24-06-2019 13:48
Tu comprends le sens des mots ou pas ?
Nous, on est pour sa candidature, on veut connaitre son poids réel dans la société ... mais Nhadha ne fera pas le saut et soutiendra un candidat autre qu'islamiste pour mieux contrôler le pays ... Si Nahdha gagne les législatives et Ghannouchi gagne la présidentielle, les islamistes auront tous les pouvoirs et seront REDEVABLES seul devant le pays et ils ne veulent pas se responsabiliser ... ils veulent diluer leur responsabilité comme depuis 2011 à ce jour ... HC

HatemC
| 24-06-2019 13:43
On devrait construire une prison de Haute Sécurité, un Supermax, un Alcatraz dans le désert et foutre toute cette vermine inutile dedans, oisifs.
Ceux qui ont connu les années 80/90 ont une idée de leur pouvoir de nuisance ces islamistes, les ex du MTI et du FTI le bras armé dont abou Iyadh était un membre actif ... oui le vitriol et les lames pour défigurer les femmes en jupe et lacérer leur jambe ...
Tous ceux que vous avez cité ont du sang sur les mains, ... leur bulletin n°3 est long comme le bras ... en 2013 ils n'ont pas hésité à canarder des politiciens ... les LpR ont lynché des citoyens, les années 80 ils mettaient la main dans le cambouis depuis 2011 ils recrutent des simplets pour faire le sale boulot.

Ils mettront le pays à feu et à sang s'ils sont écarté du pouvoir, s'ils sentent le vent tourner, les scouts que Ghannouchi a cité dans son prêche d'hier sont au garde à vous, prêt à sévir ... il a cité Chaambi tel un message codé '?' ses enfants, lui rappellent sa jeunesse violente '?'.

Ce Ghannouchi, est un terroriste faisant partie intégrante de l'internationale islamiste, est considéré par certaines sources comme étant l'un des maîtres à penser du terrorisme, il peut jouer à l'islamiste modéré pour tromper l'Occident, puisqu'il ose comparer sa secte aux démocrates chrétiens'?' l'islam modéré est un concept trompeur.
Le costard et la cravate ne sont que des clowneries pour paraître modéré. Il n'y a que l'emballage qui change.
Or, ses enfants, ingrats, ont poussé l'ignominie jusqu'à attaquer l'ambassade des '?tats-Unis ainsi que l'école américaine en Tunisie en y faisant flotter le drapeau noir de l'EI.
Les attentats de Sousse et du Bardo, les soldats égorgés c'est bien ses enfants.
Ces islamistes, il ne faut surtout pas leur laisser la moindre liberté d'action, ils ne connaissent que la manière forte, la MATRAQUE ... les canalisés ...

Mais vu qu'ils ont gangréné le pays depuis 2011, ça va être dur de les déloger, très dur même ... HC

Kamilonn.
| 24-06-2019 13:11
On ne VOTERA pas pour lui ni pour SES SEMBLABLES. On s'en fou..

kamel
| 24-06-2019 13:01
Pourquoi pas. En réalité c est lui qui commande le pays depuis 2012 mais indirectement. Beji ne peu pas bouger sans avoir le consulté

Hedij
| 24-06-2019 12:44
Pourquoi vous avez autant peur qu'ils se présentent ? Si vous êtes si sûr de vous qu'il est nul et que personne ne votera pour lui, logiquement il devrait pas être élu...

Si en revanche il est élu, c'est que vous êtes minoritaire dans votre pensée et à ce moment là il faudra vous taire.

Vous prônez l'anarchie et la violence et l'insurrection.. Je ne suis pas Nahdhaoui du tout mais personnellement vous me faite plus peur que lui.. Je suis économiste et je trouve que ses idées sont plutôt cohérente et innovatrice. Venez pas me parler de double discours, je juge les gens sur leurs actes et non sur les "On dit" des comptoirs de bistrots... (un peu ce que vos faites ici...)

URMAX
| 24-06-2019 10:43
... après l'implication de KHERIJI dans "les affaires" criminelles des intégristes de 1970 - 1980 et de son M.T.I. Mouvement de la Tendance Islamique (dissout).
...
"Le 19 juin 1967 apparaît, dans ce contexte de progressive participation sociopolitique, l'Association pour la sauvegarde du Coran, créée par la direction du culte ; se retrouvent dans des locaux prêtés par le PSD les islamo-destouriens et les futurs dirigeants du parti islamiste, dont les principales figures sont Ghannouchi, Abdelfattah Mourou et Hmida Ennaifer. Mourou et Ghannouchi commencent alors à prêcher dans les écoles secondaires, les universités et les mosquées avec un groupe de jeunes dont Habib Mokni, Salah Karker, Fadhel Beldi et Slaheddine Jourchi qui vont former la Jamâa Al-Islamiya (« Groupe islamique »)"
(Wikipedia)
...
'? cause de son implication dans la violence et le terrorisme26, comme l'incendie d'institutions éducatives dans le but de paralyser l'université et de la prendre en otage (rapporté par la Ligue tunisienne des droits de l'homme), actes de vitriolage contre l'imam de la mosquée du Kram et contre un gardien de la paix de la région de Jendouba, le mouvement est rapidement la cible de la répression et Ghannouchi est conduit à plusieurs reprises devant les tribunaux. Condamné à onze ans de prison (trois ans purgés) en 1981, amnistié en août 1984 et retourné ensuite à la lutte intestine, il est à nouveau condamné aux travaux forcés à perpétuité le 27 septembre 198727. Néanmoins, cette condamnation n'est pas considérée comme suffisante par le président Bourguiba qui ordonne un nouveau procès destiné à obtenir la peine de mort. Il n'a pas lieu en raison de la destitution de Bourguiba, Ghannouchi étant gracié par le nouveau président Zine el-Abidine Ben Ali le 14 mai 1988.
(Wikipedia)
...
Ajoutez à cela les attaques à l'acide et au vitriol, les agressions aux tessons de verre et lames de rasoir aux jambes / visage de femmes en robe / jupes ... et j'en passe.
...
Comment son bulletin N° 3 peut-il être clean ?
:-)

A lire aussi

L’Union des médecins généralistes de la santé publique annonce une grève demain mardi 17 juillets

16/07/2019 19:49
0

A cause de la rupture du médicament Sintrom, un patient souffrant de problèmes cardiaques a été

16/07/2019 18:57
2

Le président de Béni Watani, Saïd Aïdi a annoncé, ce mardi 16 juillet 2019, sur le plateau de Myriam

16/07/2019 18:45
2

Newsletter