alexametrics
mardi 26 octobre 2021
Heure de Tunis : 16:00
Dossiers
Qui était Hichem Djaït ?
01/06/2021 | 14:12
2 min
Qui était Hichem Djaït ?

 

Hichem Djaït 6 décembre 1935 à Tunis dans une famille de magistrats et de hauts fonctionnaires de la bourgeoisie tunisoise.

 

Il a fait ses études secondaires au Collège Sadiki puis à Paris où il a obtenu son agrégation en histoire avant de soutenir à la Sorbonne, en 1981, un doctorat d'État sur l'urbanisme islamique dans la ville de Koufa.

 

Dans les années 1970, Hichem Djaït a intégré l'université de Tunis pour y enseigner l'histoire du Moyen Âge. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d'histoire et de sociologie des religions consacrés à l'islam, qui ont été traduits en plusieurs langues.

 

Ses domaines de prédilection sont l'anthropologie historique et l'histoire des mentalités. Sa réflexion mène notamment sur l'entrée du monde arabo-musulman dans la modernité et il a consacré de nombreux articles à l'histoire de l'Orient musulman.

 

Professeur émérite des universités, Hichem Djaït est professeur invité dans plusieurs universités américaines et européennes, dont l'université McGill (Montréal), Berkeley (Californie), l'université de Naples - Frédéric-II, le Collège de France et l'École des hautes études en sciences sociales.

 

Il a été membre du conseil scientifique de la Fondation tunisienne pour la traduction, l'établissement des textes et les études et membre de l'Académie européenne des sciences et des arts.

 

Il est notamment l’auteur de : La Grande Discorde. Religion et politique dans l'Islam des origines (Gallimard, 1989), Al-Kûfa. Naissance de la ville islamique (Éditions G.-P. Maisonneuve et Larose, 1986) et La Révélation, le Coran et la prophétie (en arabe, Beyrouth, 1999).

Ses recherches et ses publications ont fait de lui l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire islamique médiévale. Hichem Djaït fait aussi partie de quelques intellectuels arabes qui réfléchissent sur l'islam d'aujourd'hui, sur la pensée arabe contemporaine et sur les rapports entre l'Occident et l'Orient. Il a publié L'Europe et l'islam (Seuil, 1978), La Personnalité arabo-musulmane et le devenir arabe (en arabe, Beyrouth, 1990), La Crise de la culture islamique (Fayard, 2004) et La Vie de Muhammad : Révélation et prophétie, tome I (Fayard, 2007).

 

 Il est décédé aujourd'hui mardi 1er juin 2021, à l'âge de 86 ans.

 

01/06/2021 | 14:12
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Zba
Son livre : La grande discorde m'a marqué
a posté le 01-06-2021 à 17:28
Un homme qui nous a laissé de grandes leçons de l'histoire.
A nous de lire et comprendre ses bouquins pour comprendre scientifiquement l'histoire de l'islam.
Lire Hichem Jait c'est comprendre notre époque
ourwa
@ BN
a posté le 01-06-2021 à 17:24
Il serait aussi honnête de votre part, BN, de rappeler, AUSSI, que Hichem DjaÏt était Président de Beit el-hekma ( Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts) de 2012 à 2015. Beit el-hekma, dit aussi Palais Zarrouk ( résidence du dernier bey de Tunisie ) situé à Carthage
STRASBOURG
MERCI MAITRE
a posté le 01-06-2021 à 14:55
Mes condoléances les plus sincères à sa famille. HICHEM JAIT met, assez souvent en évidence, son attachement à sa foi musulmane dans toutes ses recherches cultuelles et culturelles. Je suis avant tout musulman disait il avant de se lancer dans le débat.