alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 03:05
Dernières news
Plainte contre Leila Jaffel et des juges pour "détention arbitraire" de prisonniers politiques
28/05/2024 | 12:53
1 min
Plainte contre Leila Jaffel et des juges pour

 

Les avocats Mohamed Abbou, Samia Abbou et Ahmed Souab, ont déposé, mardi 28 mai 2024, une plainte au pénal contre les juges de la chambre d’accusation et la ministre de la Justice, Leila Jaffel pour « détention arbitraires » des prisonniers politiques Ghazi Chaouachi, Ridha Belhaj et Jaouhar Ben Mbarek.

Ils accusent la ministre d’avoir donné des instructions dans ce sens et d’avoir créé un climat de terreur auprès des juges les incitant à prendre des décisions en violation de la loi. « Un climat et des pressions qui n’ôtent en rien la responsabilité des juges en question », a affirmé Mohamed Abbou dans une déclaration accordée à Business News.

Pour rappel, la liste des détenus comporte les noms de Khayam Turki, Ridha Belhaj, Ghazi Chaouachi, Jaouhar Ben Mbarek, Issam Chebbi, Abdelhamid Jelassi et Kamel Letaïef. Ils ont été emprisonnés à la suite de mandats de dépôt émis le 25 février 2023. La liste des accusés comprend, également, Lazhar Akremi et Chaïma Issa. Ces derniers ont été arrêtés dans le cadre de la même affaire puis laissés en liberté à la date du 13 juillet 2023. 

Malgré l’expiration des délais de la détention préventive, aucun détenu n’a encore été libéré.

 

M.B.Z

 

 

28/05/2024 | 12:53
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Carthage Libre
***
a posté le 28-05-2024 à 21:19
Je rejoins ce qui a été di*t ici : ce n'est qu'une question de temps pour que *la Tunisie re*trouve sa liberté.
Rachdi
'?clairage
a posté le à 20:17
De quelle liberté tu parles.A gaza puis à Carthage quand le Bon-Dieu aura terminé son nettoyage puis formatage.
Devoirs à corriger pour l'été :abdselem bouchlaka/Sakhr el Materi/ Med zine el abidine ben Ali/ Nabil karoui/ Ghannouchi Junior/ Belhassen Trabelsi et Saida Agreebi. Le Jury d'examens siégera le 30/9/24 à midi pour les délibérations.Bonne chance
Citoyenne
L'habit ne fait pas le moine, si elle échappe à la justice des hommes, la jaffel sera jugée doublement par le Tout Puissant
a posté le 28-05-2024 à 17:57
Sous l'apparence d'une pieuse foulardeé, la Jaffel est en train d'accumuler les injustices, les abus, les mensonges ("personne n'est emprisonné pour ses idees", a-t-elle glissé comme un mauvais écolier devant son maître ), si, par miracle, elle échappe à la justice ici-bas. DIEU la punira doublement. Pour avoir transgressé les lois de l'islam basees sur la justice et avoir arbitré un voile trompeur.
Yosr
Bravo
a posté le 28-05-2024 à 17:44
Bravo pour cette action . Ce n'est qu'une question de temps
JOHN WAYNE
L'INDEPENDANCE DE LA JUSTICE, UN DANGER
a posté le 28-05-2024 à 13:25
L'indépendance de la justice implique un peuple mature et des juges d'une intégrité sans faille.
Or la décennie noire a vu des dizaines de juges et de procureurs être directement ou non influencés par les islamistes eux même sous le joug du Qatar.
Des milliers d'instructions pour crimes terroristes ont été transformées en non-lieu.
En cette décennie qui a vus des attentats terroristes inédits dans l'histoire du pays, des chefs d'état comme BCE ont minimisé l'impact des islamistes sur la sécurité du pays et laisse faire le parti Enahdha en faisant la sourde oreille.
Les ministères de souveraineté étaient largement infiltrés par les islamistes et la sécurité du pays compromise.
Le résultat fut rapidement un marasme économique lié à la mort du tourisme et la fuite des investisseurs étrangers.
Mais les islamistes ont misé sur une destruction sur le long terme de la Tunisie. Un pari qui s'est avéré être réaliste et intelligent.
La priorité des islamistes a été non pas le bien être du peuple et le progrès économique mais une modification de l'identité même du pays selon des instructions étrangères.
Les grandes lignes de George Soros, sioniste et homme le plus riche du monde, sont claires. Créer de fausses démocraties dans les pays musulmans qui entraineraient une instabilité politique suivie de conflits internes incessants et même de guerres civiles.
La doctrine de l'émir du Qatar qui avait comme contact essentiel en Tunisie Moncef Marzouki, le président de l'état Tunisien, était d'exporter un régime d'Islam orthodoxe qui créerait de larges zones tampon an Afrique afin de protéger son régime qui prône encore l'esclavage.
Des hommes comme Kais Saied héritent ainsi de structures gouvernementales minées par l'islamisme et un système de justice flou et corrompu par des influences étrangères.
Des dossiers de corruption seront dévoilés à l'avenir au public Tunisien. Ils montrent des sommes faramineuses déposées en des comptes de banques Tunisiennes dont les origines sont peu définies ou du moins indiquant des influences étrangères.
Le Président doit sauver le pays et pour cela il doit épurer le système de justice en traçant de grandes lignes dans un pays épuisé par l'instabilité politique. Le coup d'état du 25 Juillet élimine le cafouillage de l'assemblée du peuple et celui d'un premier ministère saboteur.
Il permet à un seul homme de sauver le pays d'une destruction certaine.
Il n'y a mon avis aucun autre choix.

JOHN WAYNE
riri
n'importe quoi
a posté le à 14:55
lol
Les islamistes ont ils limogés des dizaines de juges et refusé des le réinstaller une foi blanchit par la justice?

non?

alors fermez votre bouche le cowboy si vous avez un minimum de dignité.

et un seul qui sauve le pays..... He c'est fini Goldorak et superman!
Toujours a cherché un sauveur après bourguiba, ben ali, ennahdha, etc etc etc

Comme des enfants qui refusent de devenir adulte.