alexametrics
B.N.CHECK

Non, Kaïs Saïed n’a pas supprimé l’instruction islamique des programmes de l’Éducation nationale

Temps de lecture : 1 min
Non, Kaïs Saïed n’a pas supprimé l’instruction islamique des programmes de l’Éducation nationale

 

L’ancien diplomate et député Ahmed Kedidi a publié un post Facebook, le 14 novembre 2023, indiquant que Kaïs Saïed a supprimé l’instruction islamique des programmes officiels de l’Éducation nationale.

 

 

Dans son post Ahmed Kedidi écrit : « Kaïs a supprimé l’instruction islamique des programmes de l’éducation en Tunisie musulmane. Il cherche l’aval des francs-maçons et l’extrémisme religieux occidental. Son calcul est faux, tous ceux qui avant lui ont cherché à supprimer l’islam ont été supprimés par le peuple et l’Histoire. Ils ont disparu alors que l’islam est resté. »

Naturellement, ce post Facebook a été rapidement relayé par plusieurs personnes, notamment des islamistes parmi les plus influents, dont Radwan Masmoudi.

Vérification faite par Business News auprès des syndicats de l’Éducation nationale et des enseignants de la matière en question, il n’en est rien. Il n’y a eu aucun changement dans les matières enseignées en Tunisie, y compris l’instruction religieuse.

 

 

Ce qui s’est passé, en revanche, c’est que les délégations régionales de l’Éducation ont envoyé des correspondances aux directeurs des écoles de base et des lycées, privés et publics, leur demandant de remplir un tableau répertoriant les demandes des élèves ayant rempli des demandes de dispense de la matière de l’instruction islamique. Les élèves en question, étant non-musulmans comme un certain nombre de Tunisiens, ont la possibilité légale d’être dispensés de suivre les cours religieux islamiques à l’école. Par cette correspondance, le ministère de tutelle cherche à connaitre leur nombre exact a priori.

 

R.B.H

 

 

 

Votre commentaire

Commentaires
takilas
De rappeler à nahdha
a posté le 17-11-2023 à 06:22
Qu'ils ne connaissent rien de l'islam ni du savoir acquis par les vrais oulémas à la mosquée zitouna à...Tunis et non pas dans les pubs de Londres entre 2006 et 2011, pour devenirvdiu jour au lendemain des conseillers religieux et utiliser la religion en tant que fonds de commerce, alors que ce sont des escrocs de premier choix. Qu'ils aillent au diable ces arnaqueurs ! Ils n'ont pas compris que les gens ce sont rendus compte de leurs duperies
Yazzi ihchmou chwaya âala rwahkoim ya kallaba wa moujrmine.

A lire aussi

Nous avons pris contact avec l'ambassade du Qatar en

28/11/2023 09:53
3

Initialement partagée sur différentes plateformes, notamment le réseau X et Facebook, la vidéo

27/11/2023 09:06
0

par les médias électroniques Al Joraa et Mosaïque

22/11/2023 16:32
1

L'origine de cette controverse réside dans l'approbation par le Parlement tunisien des dépenses

21/11/2023 10:46
10