alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 11:08
Dernières news
Mohamed Goumani quitte le mouvement Ennahdha
08/06/2023 | 19:56
2 min
Mohamed Goumani quitte le mouvement Ennahdha

 

« Les rats quittent le navire ». En ces temps de crise pour le parti islamiste, un nouveau dirigeant décide de déserter les rangs.

Dans un post publié sur sa page Facebook, jeudi 8 juin 2023, le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha, Mohamed Goumani a annoncé, d’une manière qu'il voulait subtile, qu’il quittait le mouvement.

 

« C’est un tournant historique. Maintenant, et après avoir réuni tous les éléments permettant la prise de décision personnelle ayant, tout de même tardé, je dis réellement : j’admets et je quitte. 

Tout ce qui s’est passé, sans exception, fait désormais partie du passé et sera traité en tant que tel. Je salue les personnes, avec qui j’ai partagé une partie de mon parcours intellectuel et politique et je suis ravi d’avoir fait leur connaissance.

Je ne regrette pas le temps que j’ai passé mais je reste persuadé de la nécessité de l’autocritique, du renouveau et du rajeunissement. J’accueille une étape nouvelle et différente à différents niveaux », lit-on dans le statut publié par Mohamed Goumani.

 

Plusieurs départs ont déjà été enregistrés, ces dernières années, au sein du mouvement Ennahdha. Après le départ de Zied Laâdheri en 2019 et celui d’Abdelhamid Jlassi en 2020, 113 membres d’Ennandha, dont plusieurs dirigeants et anciens ministres, ont annoncé leur démission collective en septembre 2021. Cette démission intervient au lendemain d’une réunion du conseil de la Choura. 

Les démissionnaires - dont Samir Dilou, Abdellatif Mekki, Jamila Ksiksi et Mohamed Ben Salem - ont expliqué leur geste par la nécessité d’assumer la responsabilité de leur échec à réformer leur parti. Ils ont dénoncé le manque de démocratie au sein du mouvement et la centralisation des décisions au sein du cercle proche de Rached Ghannouchi.

Ils ont estimé qu’Ennahdha était responsable de la détérioration de la situation en Tunisie qui a conduit au « coup d’Etat » opéré par Kaïs Saïed le 25 juillet 2021.



S.H


08/06/2023 | 19:56
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
C'est terrible pour Nawfalollah Saied !!
a posté le 09-06-2023 à 16:47
Il va se sentir bien seul désormais : les rangs des islamistes de gauche se dépeuplent de façon critique (et cruciale...)
Alya
Oui il a tout compris
a posté le 09-06-2023 à 16:41
A mon avis , celui ci quitte pour sauver sa peau . D autres ont quitté plus honnêtement par conviction .zittoun, hammami, ziedetc..
Citoyen_H
@Alya FAUX
a posté le à 18:28
La majorité d'entre eux, n'a pas quitté la secte par conviction.
Ils en sont restés membres, juste le temps de se constituer un capital conséquent pour se lancer dans le monde des affaires.
Point final.
N'oubliez jamais que la ruse et la fourberie constituent l'essentiel de leur oxygène.
Le reste est foutaise et spéculation.
La faim justifie les moyens.


Abir de Gabès
Des islamistes honnêtes n'existent pas
a posté le à 17:32
Ce Goumi Goumani ne fait pas exception.
De plus, il quitte le navire pendant que son pilote est en prison et en laissant ses collègues seuls... bref ! C'est lâche, ses déclarations sont trop tardives.

Mais ils sont tous aussi lâches que traîtres, ils sont tous goumis...

Un islamiste pour un jour est un islamiste pour toujours.


Citoyen_H
C'EST DANS LEUR NATURE, C'EST DANS LEUR A.D.N
a posté le 09-06-2023 à 13:46
Comparée à ces énergumènes, la fonction de changer de couleur d'un caméléon, est obsolète.
Ces pingouins s'agitent. Ils essaient de générer de la diversion, tant bien que mal.
Ils veulent, entre autres, récupérer ce qui subsiste de leur électorat, avant qu'il ne s'évanouisse dans la nature à jamais.
Le mekki, n'avait-il pas affirmé avoir quitté le parti des chameliers pour aller en créer un, bien à lui
Dernièrement, ne serait-il pas venu en aide à son "ancien" boss incarcéré
Quand il s'agit de fourberies, de tartufferies, de comédies, de mises en scène, nul ne peut les concurrencer. Ils sont imbattables.
Ils sont aux abois. Ils paniquent. Ils ne peuvent plus utiliser leur notoriété en guise de passe-droits.
Et enfin, ils commencent à comprendre que notre intègre et patriote président, ne les lâchera pas de sitôt.
Les filles, vous êtes cuites !!!!
Le passage à la caisse est inévitable.
Toute tentative d'esquive sera vaine.
Soyez des hommes, assumez.


Ancien '?lu de la république française assil iRRiF tunisien d'??origine
il est mieux derrière les barreaux
a posté le 09-06-2023 à 13:40
Encore un traître qui suit le sens du vent, les enfants à ghannouchien sont dispersés, les rats changent souvent de trous , ils ont affamés le peuple tunisien, ils ont détruit le pays dans tous les domaines, ils ont laissé le pays en faillite à Kaïs Saïed, aujourd'hui il se bat sans arrêt pour remettre le pays sur pieds, ces individus n'ont jamais eu de dignité , ils donneront leurs honneurs pour l'argent, je demande au peuple tunisien, il faut patienter encore les voleurs finiront tous et toutes derrière les barreaux, j'ai un message au peuple tunisien les traîtres font du cinéma pour obtenir l'asile politique, ils sont malins mais pas intelligent, ils ont transféré leur argent à l'extérieur de la Tunisie, par contre nous les tunisiens et tunisiennes qui vivent à l'étranger nous faisons le contraire, la plupart on envoie l'argent en Tunisie où nous faisons des virements aux banques tunisiennes, aujourd'hui les traîtres sont malades,ils sont diabétiques, ils ont de la tension, ils ont toutes les maladies quand ils sont en prison, quand ils quittent la prison, ils deviennent en bonne santé, souvenez-vous de Noureddine Bhiri une fois à l'extérieur, il est descendu dans la rue en manifestant avec une bouteille d'huile à la main, il a oublié leurs accords avec les hommes d'affaires, il faut affamer le peuple tunisien pour qu'il se retourne contre Kaïs Saïed, mes chers compatriotes mefiez -vous des islamistes et des traîtres, ils sont capables de tout pour déclencher une guerre civile en Tunisie, à la fin je demande à tous de rester unis derrière KASSOUN, j'en suis sûr il va remettre le pays sur pieds avec l'aide des chrétiens et non les musulmans, j'assume ce que je dis, on verra l'avenir nous le dira et entre nous
stuc
il n y a plus rien rien a glander !
a posté le 09-06-2023 à 10:38
comme ca ne lui a pad rapporte le poste vise ,et que maintenant il peut se brosser les dents et se gargarise (proverbe tunisien ),il certainement creer son parti ,c est tellement facile ,ou retourner sa veste et sa doublure !
MFH
Un rat en moins.
a posté le 09-06-2023 à 09:23
Né lâche et couard. Le restera sa vie durant.
Abel Chater
Je n'ai jamais entendu parler de ce Mohamed Goumani ni que j'aie trouvé de traces de ses réalisations. J'ai cherché et j'ai trouvé ce qui suit :
a posté le 09-06-2023 à 08:55
Mohamed Goumani est né le 1er octobre 1960 à Béja. En 2001, il a rejoint le Parti démocrate progressiste, dont il fut sous-secrétaire général en 2006. Comme il était plutôt du côté du défunt dictateur déchu Ben Ali, il a démissionné de ce parti en 2009 en raison de son opposition à la candidature d'Ahmed Nejib Chebbi aux élections présidentielles contre Ben Ali. Et c'est la même ruse, qu'il recommence maintenant contre le parti d'Ennahdha, pour sauter du côté du coup d'Etat du 25 juillet 2021.
Il a fondé le parti de la réforme et du développement, dont il obtient un visa en avril 2011. En octobre 2011, Goumani s'est présenté aux élections de l'Assemblée constituante pour la circonscription de Ben Arous. Il n'obtint que 0,66% des voix. En novembre 2012 son parti de la réforme et du développement, fusionne avec le courant réformiste du Parti démocrate progressiste et quelques indépendants dans le cadre de l'Alliance démocratique, qui l'a choisi comme son porte-parole officiel. En janvier 2013, Goumani accepte le principe d'entrer au gouvernement comme ministre de l'?ducation, contrairement aux décisions du Conseil national de l'Alliance. Son parti le limoge et le pousse à signer sa démission. Après son départ du Parti républicain pour coller au parti d'Ennahdha, aucun poste gouvernemental ne lui a été attribué. Le mouvement d'Ennahda, a préféré Salem Al-Abyad, au poste de ministre de l'?ducation.
Mohamed Goumani, n'a jamais appartenu au parti d'Ennahdha. Ce n'est que parce qu'il est titulaire d'une maîtrise en sciences islamiques, par laquelle il occupe le poste d'un professeur principal pour l'enseignement secondaire, qu'il commercialise son appartenance à l'Islam et au parti d'Ennahdha.
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.
grendizer
comment
a posté le 09-06-2023 à 07:08
Menteur, hypocrite, islamiste terroriste , il doit savoir qu'on ne quitte jamais la secte des islamiste , il nous prend pour des cons ce salaud, il doit être jugé lui aussi pour le tort qu'il a causé au pays comme tous les khwanjia
Foued
Le réveil est tardif
a posté le 08-06-2023 à 22:54
C'est qui ce monsieur, personne ne le connais,tout ceux qui ont accompagné Gannouchi pendant les 10ans de son contrôle du pouvoir sont autant responsables que lui ,tous ont perdus un quelconque crédit au près des tunisiens avec leur suivisme aveugle de leur gourou de Gannouchi,les tunisiens ont de la mémoire,et leur rejet de Gannouchi et ses compagnons de 10ans est entier, cette vérité s applique a tout ceux qui croient se faire une virginité politique en quittant un bateau chancelant,les Filou,Meki,et autres je dis la fête est finie,a leur place je chercherais du travail et je donnerais une nouvelle direction a ma vie professionnelle et personnelle.
Abir de Gabès
Ce GOUM(an)I a beau quitté le navire mais il reste islamiste et traître
a posté le 08-06-2023 à 22:25
Il doit rendre des comptes.
Le peuple attend impatiemment le jugement de tous les dirigeants ilamistes
takilas
Le cirque de nahdha (un cla d'amis du *** et proches parents) continue
a posté le 08-06-2023 à 21:08
Plus que dix an de malheurs vécus par le peuple tunisien.
Sahha lihpm hal kallaba.
veritas
il n'y a plus de fric chez ENNAHBA ..
a posté le 08-06-2023 à 21:04
C'est normal il n'y a plus d'argent chez ennahba donc il quitte le navire '?'leur dieux suprême c'est l'argent .
EL OUAFI
C'est votre choix mais ?
a posté le 08-06-2023 à 20:53
Que vous démissionnez c'est votre problème, un choix personnel cher monsieur, le dicton tunisien,vous dit c'est facile l'entrée au bain-maure,difficile d'en sortir.
Il y a des comptes à rendre au peuple tunisien, toute la casse que vous avez causé, ne passera inaperçue.
Attendez vous à être convoqué par la justice.
Ok
Quelle est la prochaine station
a posté le 08-06-2023 à 20:38
On va faire le point et décider du prochain point de chute
Ahmed
Il doit disparaître de notre champs visuel
a posté le 08-06-2023 à 20:23
Comme beaucoup d'autres