alexametrics
Dernières news

Mekki : Ennahdha n’a pas proposé Néjib Chebbi comme chef du gouvernement

Mekki : Ennahdha n’a pas proposé Néjib Chebbi comme chef du gouvernement

Le cadre du parti islamiste, Abdellatif Mekki, a démenti ce mardi 7 juin 2016 sur les ondes de Shems FM, l’information selon laquelle le parti Ennahdha, aurait proposé Ahmed Néjib Chebbi au poste de chef du gouvernement d’union nationale, en réponse à l’initiative du président de la République, Béji Caïd Essebsi.

 

« En l’absence d’alternative, le parti se tient encore au côté de Habib Essid. L’initiative du président de la République a pris tout le monde de court mais nous pensons tout de même que dans le cas d’un nouveau gouvernement d’union nationale, M. Essid pourrait sans problème être nommé à sa tête » a informé Abdellatif Mekki qui a continué assurant que Ennahdha n’a pas encore proposé de nom pour le poste.

 

S.A

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

Napoleon
| 08-06-2016 15:47
Voici le commentaire que j'ai posté le 25 avril 2016 à 19:12 (photo Rached Ghannouchi après son accident de voiture) donc ne spéculez pas sur le nom du prochain chef du gouvernement et n'écoutez pas les spéculations sur ce sujet. Mais sachez que les élus sur les listes du NIDA du 24 / 10 /2013 sont ou des imbéciles ou des infiltrés nahdhaouis. Voici le commentaire sous le titre bientôt un bail à la Casbah!: Tout tunisien averti savait que les décideurs occultes ont préparé le terrain pour que BCE devienne le président et la NAHDHA dirige le gouvernement. Le 24 octobre 2013 revéla deux évidences: d'une part, le tiers de la population sont des inconditionnels de l'islamisme politique. D'autre part, plus du tirs des tunisiens sont d'une intelligence supérieure aux soientt disants polititiens laïcs de droite ou de gauche. Bref, ces élécteurs ont cru barrer la route aux obscurentistes et, voici qu'une frange des élus leur déroule le tapis rouge de Mont-Plaisir à la Casbah en passanr par le Bardo. Tout tunisien averti sait que Ghannouchi vise aujourd'hui à s'emparer de la présidence du gouvernement ( qui aurait dû lui revenir par le "traité de Paris"). Voici le plan: 1ère étape: scission au sein du NIDA et la NAHDHA devient le premier groupe parlementaire. 2ème étape: la NAHDHA organise son congrès pour que Ghannouchi remporte, démocratiquement et haut la main, le scrutin et devient le plus légitime président d'un parti politique de l'Histoire de la Tunisie. 3ème étape: Essid présente le démission de son gouvernement et comme le stipule la constitution, charge Ghannouchi de former le gouvernement...

ourwa
| 08-06-2016 14:21
Un gouvernement d'oignon national avec "l'UPL, NIDA'AFAK TOUNES..." comme vous le proposez, probablement...à condition que nidââ décide de laisser tomber son vieux complice, le mouvement islamo-fasciste nahdha et ce ne sera pas demain la veille. Mais inclure le Front populaire dans ce guêpier, cette association de malfaiteurs, même en l'absence du parrain nahdha, ce serait proposer au FP un traitement de lobotomisation, comme le pratiquent les réducteurs de tête des forêts tropicales...C'est curieux comme certains ne veulent pas comprendre que le FP tient à sauvegarder son statut et son rôle de parti de gauche et que s'associer à nahdha, nidâa ou un autre parti le décrédibiliserait à jamais...Pourtant, c'est ce que nahdha essaie depuis fort longtemps, ainsi que nidâa, ou joumhouri, ou même el-massar... Ça ira beaucoup mieux en étant sûr de sauvegarder un espoir de démocratie et d'égalité sociale en constatant le refus du FP de se compromettre avec des partis islamo-fascistes ou des partis ultra libéraux, faussement démocrates et faussement de gauche...

Givago
| 08-06-2016 10:43
En premier lieux, on ne t'à pas sonner pour dire des inepsies pareils.ce magouilleur est le chantre des nouvelles ni queu ni tête,jamais n'ont étaient digne de confiance ces avatars,l'union national oui mais sans ces affamés de nahdha'après tous avec l'UPL, NIDA'AFAK TOUNES ET JABHA
on peut avoir un gouvernement qui tient la route.

Mansour Lahyani
| 08-06-2016 10:25
Ennahdha ne l'a pas proposé... Ça, on s'en doutait un peu : ANC est bien trop intelligent pour eux, et certainement pas assez ductile ! D'autre part, il a un véritable bagage politique, de trop profondes analyses, pour laisser espérer qu'on puisse le manipuler et qu'on en attende un bon "retour sur investissement" comme ce fut le cas pour MMM!!!

MFH
| 08-06-2016 09:24
BCE, Essid, Ghanochi avec sa bande de magouilleurs, des députés experts en parlotte, ...Tous ont un mot à dire, un discours à débiter, un piège à tendre, un privilège à sauvegarder.....Ainsi va le bateau tunisien'.
Quand plusieurs capitaines sont à bord, le bateau ne peut que couler.

Bourguibiste nationaliste
| 08-06-2016 08:10
La tactique des islamistes consiste à étrangler le pays à petit feu afin de détruire l'Etat et instaurer une république islamique.

Citoyen_H
| 07-06-2016 20:45

d'éructations et de flatulences nauséabondes ramadanesques de la part des tueurs de nations, gardiens d'étables, et de pilotes de mulets et de "karritas F1" (contrebande).

Comme l'ont dit certains dans ce post, n'oublions surtout pas l'essentiel:
- Le pillage intensif & le lynchage frénétique de notre économie par ces veules affamés complexés imposteurs traitres à la PATRIE.


Alouane
| 07-06-2016 19:19
Mr Zitoun, proche du patron d'Ennahdha a recommandé à Essid de démissionner, Mekki chef de file des faucons opposés aux choix de Ghannouchi exprime un avis opposé, qui croire alors. Ces gens nous mènent en bateau. Ils ne sont pas du tout crédibles.

Le Demystificateur Universel
| 07-06-2016 18:21
Tres probablement sur les conseils des cabinets accidentaux,auxquels ils versent des milions de dollars pour enjoliver le visage hideux de leur secte,les responsables de la secte de malheur sont des diarrhées verbales.Ils veulent occuper la scene.Pas un jour ou l'on n'entend pas leurs aneries.Quand vont-ils cesser de nous pomper l'air?Quand vont-ils se rendre compte que le peuple ne leur pardonnera jamais de l'avoir affamé , d'avoir ruiné son pays,et de l'avoir vassaliser aux forces colonialistes et obscurantistes?

Hela
| 07-06-2016 18:20
Ce facho fait de la politique comme Machiavel. Un stratège de bas de gamme. Habib Essid ne peut plus gouverner la Tunisie après la défiance des groupes Nida et Afek. A moins, a moins de dissoudre, et d'avoir alors une victoire éclatante d'Ennahda.
Mekki fait partie des extrémistes qui pensent qu'ils n'auraient jamais dû quitter le pouvoir en 2013.

A lire aussi

L’organisation tunisienne des jeunes médecins a rendu public un communiqué, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 21:24
1

Lors de ce forum organisé par la chaîne turque officielle anglophone, M. Ghannouchi a préconisé

23/10/2019 20:01
7

Plusieurs organisations et instances nationales ont exprimé leur indignation, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 19:35
0

Le président de la République, Kais Saïed s’est rendu cet après-midi du mercredi 23 octobre 2019 au

23/10/2019 18:34
3

Newsletter