alexametrics
vendredi 22 octobre 2021
Heure de Tunis : 18:22
Dernières news
Mehdi Jomâa répond aux accusations touchant la ministre du Tourisme, Amel Karboul (Vidéo)
28/01/2014 | 1
min
Mehdi Jomâa répond aux accusations touchant la ministre du Tourisme, Amel Karboul (Vidéo)
{legende_image}
Au cours de la séance plénière tenue aujourd’hui 28 janvier 2014, à l’Assemblée nationale constituante, prévue pour la présentation et l’octroi de confiance au gouvernement de Mehdi Jomâa, plusieurs députés ont pointé du doigt certains ministres, lors de leurs interventions.

Les noms qui ont le plus été cités sont ceux de Lotfi Ben Jeddou et Amel Karboul. En ce qui concerne le ministre de l’Intérieur, la question est quasi entendue, il s’agit du seul ministre qui soit reconduit du gouvernement Laârayedh. Quant à Amel Karboul, ministre du Tourisme, c’est un voyage en Israël qui l’incrimine et fait d’elle une coupable de normalisation avec l’entité sioniste.

Les élus ayant relevé ces contraintes dans leurs interventions, ont conclu par déclarer qu’ils voteront contre le gouvernement Jomâa ou encore s’abstenir de voter. A la suite d’un nombre d’interventions, la séance a été levée pour une demi-heure. Plus d’une heure plus tard, la vice-présidente de l’Assemblée, Meherzia Laâbidi, a déclaré qu’elle avait décidé d’accorder à Mehdi Jomâa un espace d’intervention que lui-même a demandé. En dépit de la protestation de certains élus, le futur chef du gouvernement s’est expliqué à propos des réserves exprimées. Il a précisé et insisté sur le fait qu’en choisissant les futurs ministres et secrétaires d’Etat, il s’est basé sur trois critères : intégrité, neutralité et compétence. Mehdi Jomâa a indiqué, de même, que ses choix ont été effectués de manière individuelle depuis ses rencontres avec les candidats jusqu’à leur sélection.

Mehdi Jomâa a précisé, par ailleurs, qu'il ne disposait pas de l'appareil d'un parti qui lui permettrait d'enquêter et sur les candidats et d'en auditionner des centaines. Il a ajouté qu'il a rencontré, lui-même, près de 300 personnes avant de faire son choix.

A la question concernant Amel Karboul, Mehdi Jomâa a répondu qu’il s’agissait d’un voyage professionnel pour une formation destinée à de jeunes palestiniens, et pour lequel, elle était obligée de passer par Tel-Aviv. Il a ajouté que Amel Karboul a du subir six heures d’interrogatoire au regard du fait qu’elle soit arabe et musulmane avant de quitter Tel-Aviv, refusant de se rendre à la formation en question.

Le futur chef du gouvernement a assuré à son auditoire, qu’il s’engage solennellement à approfondir ses recherches à propos de tous les ministres et secrétaires d’Etat, et que dans le cas où il découvrirait la moindre entorse aux trois critères de sélection, il n’hésitera pas à renoncer au candidat concerné et à modifier la composition du gouvernement.

Mehdi Jomâa a insistè, également, sur le fait que la légitimité de son gouvernement proviendrait de l'Assemblée et de nulle autre institution. Il en a voulu pour preuve le fait qu'il se présente, aujourd'hui, devant cette même assemblée pour obtenir sa confiance.

Na. B


28/01/2014 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous