alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 22:36
Dernières news
Marouen Abassi : le coût de l’inaction s’avère très, très élevé
20/05/2022 | 12:13
1 min
Marouen Abassi : le coût de l’inaction s’avère très, très élevé

 

« Le coût de l’inaction s’avère très très élevé » a déclaré ce matin, vendredi 20 mai 2022, le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie Marouen Abassi, lors de son mot d’ouverture prononcé au Forum de fiscalité organisé par l’IACE dans la ville de Sfax. 

 

Le gouverneur de la BCT est revenu sur la relève du taux d’intérêt directeur, décidée le 17 mai, le ramenant à 7%, expliquant qu’elle s’inscrit dans le cadre de la maitrise de l’inflation. « L’inflation risque de devenir à deux chiffres, ce qui entraverait toute stabilisation macroéconomique, préalable à une vraie reprise économique », a-t-il dit. 

Il a ajouté : « Depuis plusieurs mois, la BCT n’a pas cessé d’alerter sur les risques et les urgences des tensions inflationnistes et a appelé à la mise en place de réformes structurelles ».

 

Le gouverneur s’est aussi exprimé sur les négociations avec le Fonds Monétaire International affirmant que « la conclusion d’un accord avec le FMI est un I-M-P-E-R-A-T-I-F pour la Tunisie et ce pour deux raisons principales. Il permettra d’avoir accès à un financement à un coût raisonnable mais aussi de générer un véritable effet de levier auprès d’autres bailleurs de fonds et du marché financier international ». 

 

Marouen Abassi a insisté sur la difficulté de la situation actuelle affirmant que « des enjeux importants se dressent devant l’économie nationale en cette période de grandes incertitudes ». 

 

S.T

20/05/2022 | 12:13
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Lazer
Ariko
a posté le 21-05-2022 à 16:26
Le taux est fixé par la BCT et compte tenu de ce taux qui ne nécessite pas tant de polémiques inutiles et sans effet , tous les acteurs économiques doivent maintenant agir en responsable et éviter les habituelles solutions de facilités . La situation est complexe et ce n'est pas par les quelques mots et parfois slogans lancés ici et là dans les médias que le travail sérieux pourrait se déclencher et donner de l'espoir pour la reprise .
Soussi
Mr Marouen
a posté le 20-05-2022 à 18:55
SVP laissez le bonhomme faire son travail
On est devenue une population d experts en tout et surtout du Facebook
Le pays est dans la merde
Reveillez vous ya Touensa
AMMAR BEZZOUIR
Au secours, nous sommes juste stressés et déprimés !
a posté le 20-05-2022 à 18:43
A l'époque de l'ARP, nous nous amusions au moins, mais maintenant nous avons juste PEUR, chaque jour un !

Rabbi Yoster wi farrej 3linè !
TRE
Pourquoi n'avez vous jamais suggéré un impôt spécial pour les riches de la dictature PSD/RCD ?
a posté le 20-05-2022 à 17:58
Il est temps d´agir M. le Président Kaiis Saied et ne faut pas s´attendre qu´un Marouen Abassi, va vous faire la propose contre ses frères du RCD.

Surtout les samsara (affairistes de l´ Import/Export) et les profiteurs de la crise actuelle

L' argent est là et si vous ne le récupérez pas auprès des riches samsara qui ont bâtit leur fortune sans respecter les règles issus généralement de gens qui ont été à la tête de la dictature corrompue qui a gouverné le pays depuis 1956 ( ou ceux qui ont été proches),
il en sera encore plus pour ceux qui souffrent vraiment de la crise.
La demande d'un impôt foncier unique sur tous les actifs supérieurs à un million de TDN par exemple et une réintroduction de l'impôt sur la fortune ordinaire sur tous les actifs supérieurs à un million de TND.
Un prélèvement sur la richesse ne submergerait personne des super riches RCDistes et il y aurait bien sûr des exemptions pour les actifs commerciaux. Mais ici aussi, si l' état n'avait pas sauvé l' économie, les banques et le tourisme avec ses moyens, de nombreuses entreprises n'auraient pas survécu. Il est donc temps pour un ou deux pour cent des super-riches de redonner quelque chose à la société.
Il faut différencier la richesse gagnée par un travail honnête et la responsabilité des entreprises doit être évaluée par rapport à la richesse des spéculateurs et samsara.
Regardez la bourse, les spéculateurs et la mafia à la Goulette et Sousse!
Abdo
Sans commantaire
a posté le 20-05-2022 à 17:16
Marouen Abassi, était présent au forum en sa qualité de gouverneur de la BCT, ma
DHEJ
A ce guignol je lui rappelle
a posté le 20-05-2022 à 16:26
Article premier du code pénal tunisien:

" Nul ne peut être puni qu'en vertu d'une disposition d'une loi antérieure.

Si, après le fait, mais avant le jugement définitif, il intervient une loi plus favorable à l'inculpé, cette loi est seule appliquée."


Donc il y a l'action son coup mais aussi le temps de l'action.

L'action de relever le taux directeur doit obéir au principe de l'article cité.


Pour dire que la BCT relève le taux pour les crédits à contracter après l'action et s'il baisse c'est pour tous les crédits.




Tunisino
La BCT
a posté le 20-05-2022 à 14:36
La BCT doit apprendre à communiquer. Ce n'est pas une histoire de hausse, de baisse, ou d'équilibres macro uniquement, mais il y a aussi des entreprises et des citoyens qui empruntent des banques pour faciliter leurs affaires et leurs vies, et qui contribuent dans la dynamique économique!
Sam
Demagogie Monetaire
a posté le 20-05-2022 à 14:29
De quels financements il parle ?, il devrait etre plus clair, s'agit-il de projets d'infrastructures, ce qui est fort improbable, ou comme à l'accoutumé, pour "financer le budget de l'état" à savoir payer les salaires et autres pensions, sans plus .... il fait preuve d'une opacité et d'une démagogie remarquable, au fait, il est à court de solutions, à l'image de l'Etat .
BRA
Veuillez démissionner M. Marouen Abassi!
a posté le 20-05-2022 à 13:54
Mais vous êtes le "spécialiste" des finances dans le pays, n'est-ce pas ? Pourquoi n'avez-vous pas expliqué plus tôt les faits dramatiques de l´économie tunisiennes et exercé des pressions sur l'ignorance des littéraires dans la politique ? Au lieu de cela, vous avez satisfait les souhaits de l'Emir de Carthage (rathia Allah 3ènhou), attendu et espéré que les problèmes financiers soient résolus 7 cachés, comme auparavant par l'aide des pays de l'OTAN. Veuillez démissionner immédiatement et c'est beaucoup trop peu démandé!

Et qui en sait plus que vous sur l'hémorragie des devises par les "exportateurs/importateurs" du RCD et l'exploitation impitoyable de la population par les banquiers du RCDiste ?

Il ne daut pas oublier qu´à chaqu´un ses dossiers..
orca
Coup!!
a posté le 20-05-2022 à 13:09
Vous voulez dire : "le coût"..?! Belle perle quand même..!!

B.N : Merci d'avoir attiré notre attention