alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:51
A la Une
Magistrates et militantes manifestent contre Kaïs Saïed devant le Palais de justice
08/06/2022 | 11:45
3 min
Magistrates et militantes manifestent contre Kaïs Saïed devant le Palais de justice

 

Des militantes de la société civile, des dirigeantes politiques, des membres du Front de salut national, des avocates et des magistrates ont organisé, dans la matinée de mercredi 8 juin 2022, un sit-in de protestation devant le Palais de justice. Elles ont dénoncé les dernières décisions du président de la République Kaïs Saïed, notamment la révocation de plusieurs magistrats sans possibilité de recours pour les concernés. 

Les manifestants ont assuré qu’ils déploieraient tous les moyens pour mettre un terme à l’ingérence de Kaïs Saïed dans la justice et barrer la route à ses décrets publiés pour instrumentaliser l’appareil judiciaire. 

Le président de la République a, rappelons-le, annoncé, le 1er juin, la révocation – sans possibilité de recours – de 57 juges, dont le président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) dissous par Saïed, Youssef Bouzakher, l’ancien procureur de la République, Béchir Akremi, l’ancien premier président de la Cour de cassation, Taieb Rached et l’ancien substitut du procureur de la République, Sofiene Sliti. Ceux-ci sont accusés d’entrave à la justice et plusieurs autres dépassements, corruption et adultère, notamment. 

 

Au lendemain de cette annonce, l’Association des magistrats tunisiens (AMT) a publié un communiqué affirmant que le décret 35 de 2022 était nul et non avenu, car il représente une atteinte manifeste à la compétence exclusive du Conseil supérieur de la magistrature et une ingérence claire et flagrante du président de la République dans les prérogatives de l'autorité judiciaire. Elle a, également, décrété une grève d’une semaine, renouvelable, au terme du conseil national urgent organisé samedi dernier.   

Prenant la parole tour à tour, l'avocate Dalila Ben M’barek Msadek, la membre du Front de salut national Sheima Issa, la juge et présidente d'honneur de l'AMT Raoudha Karafi, ont condamné le discours du chef de l’Etat en référence aux accusations d’adultère proférées contre une juge révoquée et l’atteinte à son honneur.  

La magistrate en question a été victime d’une campagne de diffamation et d’incitation sur les réseaux sociaux, sans oublier la publication de documents confidentiels la concernant, notamment un PV de justice et un rapport médico-légal réalisé après son arrestation en compagnie de son financé.  

 

 

Revenant sur l’affaire, elle a, elle-même, révélé que sa révocation résultait de son refus d’accéder à la requête de la sœur de la première dame. Selon ses dires, la juge a fait l’objet de campagnes de harcèlement orchestrées par la première dame, Ichraf Chebil. Elle a expliqué que cette dernière avait chargé sa sœur, Atika Chebil, de représenter des créanciers et d’intervenir afin de leur procurer des avantages afin d’en faire des actionnaires dans une entreprise faisant l’objet d’une procédure judiciaire.  

 

Face à ces révélations, les soutiens du président de la République ne sont pas restés les bras croisés et ont déployé les grands moyens en ayant recours au blogueur Oussema Ben Arfa. Ce dernier, n’a pas hésité à partager sur la toile des documents relatifs à la présumée affaire d’adultère impliquant la juge, tout en les accompagnant d’un rapport médical attestant qu’elle n’était pas vierge !

La juge a souligné que l’affaire était montée de toutes pièces depuis 2020 notant qu’elle était fiancée au commandant de la Garde nationale qui était, lui, divorcé. Son épouse, influente, avait mal pris leur séparation. Elle aurait, donc, décidé de se venger en essayant de leur coller un procès d’adultère. 

 

N.J. 

 

08/06/2022 | 11:45
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Chanchan
Une énième mise en scène de ghanouchi
a posté le 09-06-2022 à 13:39
En utilisant un petit groupe composé surtout des soudoyées à partir de la société civile (veut dire quoi ? ), de même les porteuses de foulards ont été d'ailleurs éloignées de la scène, ainsi que les barbus extrémistes à l'évidence, pour ne pas dire d'apparence terroriste.
Les mascarades de Ghannouchi sont devenues interminables, il devient fou ne sachant plus quoi faire, pour lui, la question est de vie ou de mort et devient dramatique.
Il fallut sen méfier de lui et ses acolytes, connus par leurscassassinats, ces jours-ci car il y a de grands risques que les armes cachées en 2011-2012-2013 et même après sortent de leurs cachettes.
On le sait que type est incité à partir de l'extérieur de La Tunisie pour puisuivre la mission qui lui a été confiée lors de son séjour à Londres entre 2006 et 2011.
Inutile de rappeler que ce type est capable de tout pour saboter et massacrer, son histoire sombre est connue,
Pour preuve l'UGTT s'est retirée (comme d'habitude) sur son instruction même si son rôles est considérée depuis belle lurette comme limitée et inutile, car cette association (fantoche) sait se dont il est capable, bien sûr en utilisant sa fortune illimitée.
Abidi
Militant
a posté le 09-06-2022 à 12:35
Militantes pour quoi et pour qui, pour la corruption et le non respect de tout le monde y compris l'état et les lois et pour qui, pour les pourris qui ont été pris la main dans le sac et contre qui, contre un patriote propre sans taches qui a voulu éradiquer la corruption dans tous les niveaux et qui veut un pays où l'honnêteté fait foi et lois, et bien bravo les militantes
Koza
Humm
a posté le 09-06-2022 à 12:00
Il fallait faire une manif contre les voleurs les violeurs les terroristes..la saleté du pays depuis dix ans 3aychinn fi bled mkharbaa
Tounsi
L'AMT et le SMT n'ont rien fait contre les juges corrompus et les juges incompétents
a posté le 08-06-2022 à 23:21
En tant que citoyens tunisiens, on a souffert de l'incompétence et de la corruption de certains juges. L'AMT et le SMT n'ont rien fait ces dernières années pour faire un "nettoyage". La décision du président même si elle est limite a le mérite de faire bouger les choses... et tant mieux !!!
Naim
Pourtant c'est clair
a posté le 08-06-2022 à 20:42
Dénoncez et débarrassez vous des voyoux corrompus et personne ne vous cherche des niazes. Vous avez votre place pour construire la Tunisie nouvelle.
Chanchan
il y a des nahdhaouis assis parterre devant les ces alléchée par un á ronger de part de nahdha.
a posté le 08-06-2022 à 19:56
Ce sale et traitre ghanouchi cherche la moindre occasion pour provoquer la zizanie.
Il ne veut pas croire que tout est fini pour nahdha,
"Il a vendu et rentré"
Bâa ouw rawah Kacha klab
takilas
Une poignet de dames imposée par nahdha
a posté le 08-06-2022 à 19:36
Qui ne peut parler au nom des femmes.
N'est-ce pas une dictature ou plutôt c'est l'esprit malveillant de nahdha qui impose ses arnaques par leur méthode classique de souhaiter les gens et leur faire croire ce que dit nahdha est sacré.
On revit donc la même dicteture imposée par nahdha depuis 2011, tout cela parce que les khwanjias refusent de perdre leur pouvoir et qu'ils perdront par voie de conséquence bcp d'argent ou plutôt enrmement de manque à gagner qui leur permettrait de continuer de vivre en nababs comme depuis 2011.
C'est l'un de leurs derniers recours devenus maintenant répétitifs et usuels.
Escroquer est leur devise
" intouchable" surtout maintenant qu'ils sont réellement agonisants et que la fête est finie et qu'il ny aura plus de butin à se partager entr'eux.
Ceci dit la traitrise historique de Taboubi a créé une atmosphère infecte supplémentaire
Rabbi mâak ya Tunisie.
Abel Chater
Mille BRAVOS aux femmes tunisiennes de bonne culture et de bonne éducation.
a posté le 08-06-2022 à 17:40
Les vraies femmes tunisiennes de bonne éducation, sont là pour combattre les hommes de mauvaise éducation.
Contrairement aux hommes, même les femmes rurales bien éduquées, s'assimilent vite avec leur environnement citadin. Alors que les hommes ruraux, finissent souvent toute leur vie à cracher par terre même sur du marbre, à uriner sur les murs même de leur propre maison et à libérer les crottes de leur nez par le doigt. Un doigt, qu'ils te tendent pour te saluer en insistant à te serrer la main.
Vive les femmes tunisiennes qui font avancer le pays par leur intelligence, par leur compétence et par leur bonne éducation. Non pas celles qui nous jouent aux Babouines françaises, sans éducation ni culture, mais avec beaucoup de vulgarité à la Sidi Abdallah.
Allah yostir Tounes.
Chanchan
Des lèche-bottes de nahdha
a posté le à 19:47
Voilà ce que cette poignée de traîtres apprend de leurs proches parents les sales nahdha.
Sniper
007
a posté le 08-06-2022 à 16:19
le vois déjà 007 en lunette noir ;c'est qui ?
Ancien '?lu de la république française
Les juges sont tombés dans leur propre piège, ils manifestent pour soutenir les corrompus
a posté le 08-06-2022 à 15:26
Les juges sont tombés dans leur propre piège, ils manifestent pour défendre les juges corrompus , Mrs et mesdames les juges pouvez-vous expliquer au peuple tunisien comment une juge peut elle transporter 50, 000 milles Euros en devises, elle est passé la douane tranquillement , j'en suis sûr et certain, il y'a une bande bien organisée, il doit avoir avec elle des douaniers, je ne comprends plus rien dans ce pays la corruption est devenu en plein jour ( ijhar bhar ) , je disais depuis longtemps la colonne vertébrale de la TUNISIE est cancérigène ( la justice , l'administration et certaines et certains qui portent l'uniforme de la république Tunisienne) j'ai honte pour vous , les bons payent pour les mauvais, attention : je ne mets jamais tout le monde dans le panier, malheureusement il y'a un proverbe, qui dit une goutte de goudron fait gâter un bidon du MIEL à DIEU l'image de la Tunisie , je disais aussi depuis longtemps la guerre civile n'est pas exclue
MFH
La preuve par a plus b que ces juges sont font partie des corrompus.
a posté le 08-06-2022 à 14:45
Des manifs qui prouvent que ces juges suspendus ne sont pas tous clean et qui manifestent surtout pour le maintien des avantages qu'ils tirent de la fonction plutôt qu'autre chose. Un juge honnête et réglo avec sa conscience, n'irait jamais jusqu'à manifester dans la rue comme un vulgaire charlatan.
intuitif
Robosourd
a posté le 08-06-2022 à 14:42
Robocop est sourd.
Daoudaou
Que devrait penser le citoyen tunisien de prime abord ?
a posté le 08-06-2022 à 14:22
Que ces protestaires sont, à part leurs implications dans des affaires de corruption et d'incompétence, qu'ils sont d'abord insolents et essayent de démontrer, par précaution au futur, qu'ils sont soi-disant solidaires, pendant dix ans, aux massacreurs dépendants de nahdha.
Que de prétendre qu'ils n'ont pas été autorisés à se défendre est une condition insuffisante pour prouver leur bonne foi même si cela pouvait mener en quelques cas, et non tous, à leurs acquittements.
Donc ils sont fautifs déjà par déduction et par leur esprit hautain à vouloir défier quiconque même quand il s'agit de leurs chefs direcrts pour démontrer dune manière désinvolte soi-disant leur mécontentement dans le cadre dune présumée révolution dont la définition demeure pour certains soit méconnue ou non respectée tout simplement et ce conformément aux écarts et aux banditismes récurrents de la secte antinationaliste nahdha.
Rayma
Elles n'ont pas manifesté quand les terroristes passaient entre les mailles du filet
a posté le 08-06-2022 à 13:35
Et quand Bhiri faisait la pluie et le beau temps
St Just!
Nettoyer le linge sale....
a posté le 08-06-2022 à 13:19
Nettoyer VOTRE linge sale. Remettez de l'ordre dans vos affaires et soyez irréprochables et faite votre travail....... Une fois tout cela est fait on pourra dire que la TUNISIE est fière de ses magistrats et de son système judiciaire.
Bruno
La vérité
a posté le 08-06-2022 à 13:01
Voilà leur vérité, les juges font grève pour soutenir leurs collègues corrompus. Bonjour les dégâts. Ces jugés doivent être limogés sans condition et recruter de nouveaux juges tout en détachant des juges militaires dans le civil
Agatacriztiz
Presque un aveu
a posté le 08-06-2022 à 12:42
On a su qu'une magistrate a été récemment appréhendée pour transport illégal d'une forte somme en devises et mêmes si elle ne sont pas toutes à loger à la même enseigne, on est en droit de se demander ce que défendent réellement ces magistrates.
Celles qui exercent leur métier en toute conscience, dans ce cas cette manifestation est inutile, car elles ne sont pas concernées par les récentes révocations et ont aucune raison de l'etre, ou bien pour celles de leurs "complices" qui le sont ou qui vont bientôt "tomber" pour malversations...
On dit que c'est la première poule qui crie qui a pondu...
Elles sont donc en train de s'auto dénoncer là....
Bensa
Corrompus
a posté le 08-06-2022 à 12:11
Cette année lors du dernier concours pour devenir juges on a découvert 40 candidats qui étaient équipés de kit électronique pour tricher
Donc forcément les années précédentes il y'a eu des candidats qui ont réussit en trichant
Les magistrats n'ont rien fait pour nettoyer le métier, ils méritent plus que ça
tounsi
la peur pour leurs priviléges
a posté le 08-06-2022 à 12:10
elles ont l'aire hautaine et bien engraissé le président les a secoué dans leurs cage doré.