alexametrics
jeudi 25 juillet 2024
Heure de Tunis : 18:09
Dernières news
Les Libyens reportent la réouverture du passage frontalier de Ras Jedir
19/06/2024 | 15:28
2 min
Les Libyens reportent la réouverture du passage frontalier de Ras Jedir

 

Le ministère libyen de l’Intérieur a annoncé le report pour une énième fois du passage frontalier de Ras Jedir au 24 juin 2024. Celle-ci était prévue pour le 20 juin 2024.

Dans un communiqué du 19 juin 2024, le ministère libyen de l’Intérieur a justifié le report de la réouverture du passage frontalier par la nécessité de compléter certaines procédures. La même source a assuré que Ras Jedir était encore ouvert pour les cas urgents tels que les urgences médicales et le passage de diplomates conformément à ce qui a été décidé précédemment.

 

 

À noter qu’un accord sécuritaire avait été signé le 12 juin 2024 entre les deux ministres de l’Intérieur libyen et tunisien en présence du chef du gouvernement libyen, Abdulhamid Dabaiba. Il portait sur l’ouverture des quatre voies d’accès au niveau du passage frontalier de Ras Jedir et sur la question des homonymes suspects (noms similaires à ceux de personnes à risques et impliquées dans des affaires terroristes). De plus, Khaled Nouri et Imed Trabelsi s'étaient accordés sur la mise en place de six centres d’enregistrement électronique des véhicules libyens et de l’absence de pénalités ou amendes ne faisant pas l’objet d’un accord.

Pour rappel, le passage frontalier de Ras Jedir est fermé depuis le 19 mars 2024 à la suite d’affrontements ayant éclaté près de la frontière entre des groupes armés libyens. Plusieurs réunions ont eu lieu entre la partie tunisienne et libyenne afin de rouvrir le passage. La Libye a promis à maintes reprises une réouverture.

Vendredi 7 juin, le président de la République, Kaïs Saïed s’était entretenu avec le chef du gouvernement d’union nationale libyen, Abdulhamid Dabaiba, évoquant « l’intérêt commun à surmonter tous les obstacles pour rouvrir le passage de Ras Jedir, à offrir les meilleures conditions aux voyageurs dans les deux sens et à faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays ». La fermeture de Ras Jedir impacte fortement la vie des gens dépendant économiquement du passage.

 

S.G

19/06/2024 | 15:28
2 min
Suivez-nous
Commentaires
ourwa
Le passage de Ras Jedir renvoie à une triple impasse, religieuse, marchande et géostratégique israélo-américaine et ce avec la complicité de tous les Etats arabes
a posté le 19-06-2024 à 20:37
C'est une bonne nouvelle...en attendant qu'elle soit meilleure, par la fermeture définitive de ce passage... Cette mascarade dure depuis longtemps et pour cause: l'Etat tunisien de KS pense traiter avec La Libye comme si l'état libyen actuel était un véritable Etat souverain digne de ce nom, alors qu'il est en réalité une bande islamo-fasciste, basée à Tripoli et faisant semblant de gouverner efficacement seulement l'Ouest de la Libye, tandis que l'Est demeure sous l'emprise politique et militaire de la clique de Haftar, Haftar , lequel demeure sous influence évidente de l'Egypte de Sissi et des monarchies wahabites du Golfe... L'on peut considérer que la situation économique, politique et sociale libyenne actuelle est le énième épisode de la guerre déclenchée sur la Libye par la France, les Emirats...avec l'accord de l'ONU et la participation de l'OTAN... Et dans le sens des guerres réelles et ou diplomatiques dont certains pays arabes disposant de situations géostratégiques et de ressources en pétrole et de gaz réels ou scientifiquement prouvées, font l'objet, Gaza tient une place éminente, unique et symbolique : l'acharnement sioniste à vouloir éradiquer Hamas et au pire imposer à sa place une autorité palestinienne à sa botte, comme dans les territoires de l'Est et ce avec l'accord des USA, pervertit avec évidence l'argument sioniste comme quoi ses choix relèveraient de son attachement à son droit à l'existence; les balbutiements américains (Biden) quant à " l'obligation de recourir à la solution des deux Etats" est un leurre, un mensonge et une manipulation que Hamas rejette, au regard des fausses promesses depuis 1947. Alors en quoi réside exactement le noeud omis et masqué qui bloque l'arrêt de la guerre sur Gaza? Le domaine maritime dépendant de Gaza révèle l'existence de plusieurs gisements de gaz de grande ampleur se trouvent au large du territoire, une richesse capable de sortir la population de ce territoire d'une pauvreté endémique qui dure depuis 75 ans... à condition que Gaza, ainsi que les territoires occupés, accèdent au droit international de se constituer en un Etat indépendant et souverain ( Résolution 242 de l'ONU de 1967), résolution à laquelle aucun membre du Conseil, de Sécurité de l'ONU, y compris les USA ,n'a opposé un quelconque droit de véto. Dans le contexte actuel de cette guerre, nous comprenons parfaitement la position de Hamas vis-à-vis de la proposition israélo-américaine à propos de l'arrêt du feu; Hamas impose ses conditions : - Le retrait de l'armée de toute la bande de Gaza, l'arrêt de la guerre, des garanties internationales que la guerre ne reprenne pas et la libération de tous les prisonniers palestiniens, et ce selon Gideon Sa'ar, membre du Cabinet de sécurité israélien. Hamas a parfaitement raison et nous le soutenons dans ses décisions et ses choix; Hamas n'a aucune confiance dans les promesses sionistes et américaines...ni dans les discours mensongers, hypocrites et trompeurs des Etats arabes, quels qu'ils soient; la lâcheté de KS consistant à saborder la proposition parlementaire tunisienne d'inscrire la criminalisation de la normalisation avec israel dans la constitution tunisienne en dirait long sur sa manifeste adhésion aux orientations israélo-américaines à propos du conflit israélo-palestinien.
veritas
Chantage des libyens
a posté le 19-06-2024 à 18:09
il faut que les autorités tunisiennes cesse de s'adresser aux libyens pour essayer d'ouvrir le passage frontaliers il faut que la Tunisie prône la fermeture de ce passage durablement en parallèle les avions libyens doivent être interdits d'opérer sur les aéroports tunisiens tunisair ne dessert plus les aéroports libyens a cause de la concurrence déloyale des compagnies aériennes libyens'?'.qu'ils aillent atterrir au Maroc '?'la Libye est sur le point de normaliser avec l'état hébreux '?'.?
Rafik
Il faut baisser d'un ton avec la Libye
a posté le à 21:48
La Tunisie n'a pas les moyens ni l'influence pour contrer ni mettre la pression sur la Libye.
La Tunisie est la partie demanderesse de l'ouverture de la frontière et doit donc faire profil très bas.
ourwa
@Rafik
a posté le à 16:33
Vous dites: " Il faut baisser d'un ton avec la Libye; la Tunisie est la partie demanderesse de l'ouverture de la frontière et doit donc faire profil très bas." sic Si c'est de vos habitudes de baisser culotte, c'est votre droit...et peut être même ce que vous considéreriez comme étant un de vos " privilèges"; grand "bien" vous fasse!...mais de là à ce que vous exigiez de l'Etat tunisien -"il faut"- vous semblez manquer d'air...et d'impudence mais également de fanfaronnade; qui êtes-vous pour ce faire? Trouvez-vous que KS ne s'implique pas assez quant à ce qu'on pourrait qualifier de "positionnements de vassalité" à l'égard de l'Italie, de l'ONU, des pays du Golfe, de la Libye même, laquelle Libye prétend être un Etat digne de ce nom? A cette aune, vous mériteriez bel et bien un prestigieux poste de conseiller à la présidence de la république à Carthage...