alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 08:13
Dernières news
Les journalistes de la Tap protestent contre la nomination de Kamel Ben Younes
08/04/2021 | 11:57
1 min
Les journalistes de la Tap protestent contre la nomination de Kamel Ben Younes

Les journalistes de l’agence Tunis Afrique Presse (Tap) ont organisé, jeudi 8 avril 2021, un sit-in de protestation pour dénoncer la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de l’établissement.  

La nomination de M. Ben Younes en tant que président directeur général de la Tap a été officialisée par sa publication dans le Jort mais il n’a pas encore pris ses fonctions.

L’ancienne PDG, Mouna Mtibaa, poursuit d’ailleurs sa mission au sein de l’établissement, nous révèle une source au sein de la Tap. 

 

Jugée « parachutée » et « politique », cette nomination fera l’objet de pressions de la part des journalistes protestataires, jusqu’à ce qu’elle soit annulée. 

 

Rappelons que l’enseignant, journaliste et universitaire spécialisé en communication, Kamel Ben Younes,  a été nommé le 5 avril président directeur général de l'agence Tunis Afrique Presse (Tap).  Il succède à Mouna Mtibaa nommée présidente directrice générale de la Tap le 11 juin 2020.

Le 20 mars dernier, à l'occasion de la commémoration de la fête de l'indépendance tunisienne, Kamel Ben Younes, ancien directeur de la radio tunisienne à vocation religieuse, Zitouna FM, a participé à une conférence politique du parti Ennahdha aux cotés de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem, Ajmi Lourimi et Mourad Yaakoubi.  

 

 

N.J. 

 

 

08/04/2021 | 11:57
1 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
Ou est la parité...
a posté le 08-04-2021 à 13:53
Femmes hommes?
Bouchnak
Nouvelle nomination
a posté le 08-04-2021 à 13:36
Il doit partir avant de prendre place ;son passé est connu.
Be zen
L'islamisation rampante continue . . . Un réveil est plus que nécessaire
a posté le 08-04-2021 à 12:50
L'islamisation rampante de la Tunisie, l'infiltration généralisée des administrations et le cadenassage des institutions, entamée voilà quelques années par le Machiavel tunisien et sa maudite secte continue.
Il est de notre à TOUS de se ranger au côté de ces journalistes afin d'arrêter cette mascarade qui n'a que trop duré.
La représentation des frères musulmans dans notre pays est minoritaire.
Nous sommes une majorité à s'opposer à sa doctrine et à ses projets dangereux.
Agissons ! Bottons-leur le cul, renvoyons-les de là où ils viennent !
Welles
Bien fait
a posté le 08-04-2021 à 12:47
Bien fait pour vos gueules , vous boycottez madame Moussi