alexametrics
samedi 15 juin 2024
Heure de Tunis : 09:08
Dernières news
Les audios fuités de Akacha font ressurgir l'affaire de la lettre empoisonnée
05/05/2022 | 16:32
2 min
Les audios fuités de Akacha font ressurgir l'affaire de la lettre empoisonnée


Les Tunisiens se sont interrogés sur l'état de santé de l’ancienne cheffe du cabinet présidentiel et ont demandé de ses nouvelles… en commentant un ancien communiqué publié par la présidence de la République en janvier 2021.

Suite à la polémique provoquée par les enregistrements fuités de Nadia Akacha, les internautes ont choisi de troller la présidence de la République en bombardant le communiqué relatif à la fameuse histoire du courrier empoisonné adressé à Kaïs Saïed de commentaires.

Bien-évidemment, plusieurs commentaires portaient sur l’existence ou pas d’enregistrement relatif à l’affaire qui, selon la version officielle, aurait pu coûter la vie à la cheffe du cabinet présidentiel ! Fort heureusement, le palais de Carthage était équipé de l’un des antidotes les plus tenaces de l’histoire de l’humanité, une déchiqueteuse.


D’ailleurs, la présidence de la République avait non-seulement détruit une preuve de ce soi-disant crime, mais, avait, aussi, omis d’informer les autorités concernées de cette tentative d’empoisonnement (on passera outre le fait qu’une enveloppe, sans aucune inscription ni information relatives à l'expéditeur, a pu "se frayer" un chemin au palais de Carthage et que selon les faits rapportés par le même communiqué, la cheffe du cabinet serait chargée de réceptionner le courrier et de l’inspecter).

Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis avait pris connaissance de l’affaire sur les réseaux. Depuis, il ne s’agit pas, malheureusement, que d’un dossier gisant au fin fond de notre bonne vieille justice, qui depuis sa grande « libération » par la création d’un conseil provisoire sous le contrôle du président de la République, ne nous a toujours pas informé de l’état d’avancement de l’enquête.

Plusieurs internautes se sont amusés à décrire la complexité des analyses et le temps nécessaire à l’identification de la substance chimique utilisée. D’autres ont estimé que les enregistrements fuités n’étaient autres que l’un des effets secondaires du poison.


S.G

05/05/2022 | 16:32
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Pas seulement...
a posté le 06-05-2022 à 12:13
Il y eut également l'affaire du tunnel vers la résidence de l'ambassadeur de France, entre autres exquises nouvelles qui ont failli clouer la Présidence de la République, mais failli seulement...
Veste rouge
Question savante
a posté le 05-05-2022 à 20:15
Pourquoi les moches s'évertuent toujours à étaler leurs vertus ?
TRE
By the way..
a posté le 05-05-2022 à 19:23
nous aimerions demander à Mme Nadia Akacha de nous parler de cette fameuse histoire du trou qui mène directement au consulat de France à Tunis, des agents coopérants égyptiens (Al3askar !) au palais de Carthage et de leurs services honorables dans l'introduction de l´art égyptien à notre président personnellement et de ses militaires/securitaires pour la réalisation d´ une vraie démocratie tunisienne identique à celle des pharaons (Allah Lè Yarhamhoum !) ...

Allah yar7èm Wèldik Mme Nadia Akacha !