alexametrics
Dernières news

Le ministère de l’Education, favorable à la majorité des revendications du syndicat

Le ministère de l’Education, favorable à la majorité des revendications du syndicat

Le ministère de l’Education a publié, dans un communiqué émis ce mardi 27 novembre 2018, les résultats de la réunion tenue le 23 novembre 2018 entre le gouvernement et le syndicat autour des revendications de la fédération de l’enseignement secondaire, faisant part du « climat favorable dans laquelle elle s’est déroulée » et s’étonnant de « la position du syndicat à cet égard ».

 

Le syndicat revendique en effet, le doublement de la prime de rentrée scolaire et des examens. A cette revendication, la réponse du ministère a été favorable et les primes ont été augmentées de 50%.

Pour le doublement de la prime du travail périodique, le ministère a proposé de préciser davantage les critères suggérés tout en gardant leur coût annuel actuel estimé à 17 MD.

Pour l’évaluation de la valeur financière de la prime attribuée aux directeurs des collèges et des lycées, le ministère s’est montré disposé à satisfaire cette revendication sachant que son coût supplémentaire est de 1.4 MD. Cependant, le département a refusé de régler la situation financière des enseignants des collèges et lycées recrutés en septembre 2015 car cela engendrera les mêmes revendications de la part d’autres secteurs dans la fonction publique et dont la réalisation n’est pas possible actuellement.

Le département a, par ailleurs, répondu favorablement à l’amélioration de la situation des collèges et lycées en haussant le budget qui leur est consacré, à l’unification de l’employeur entre le secteur de l’enseignement secondaire et l’éducation physique où les deux ministères sont d’accord sur cette revendication ainsi qu’à la pénalisation de la violence perpétrée contre les enseignants où un projet de loi est à présent en cours.

Toutefois, le ministère de l’Education a refusé de doubler la prime mensuelle spécifique car le budget de l’Etat ne permet pas de couvrir le coût annuel estimé à 285 MD supplémentaires.

Concernant la classification du métier d’enseignant parmi les professions pénibles et fixer l’âge de la retraite facultative à 57 ans, le département a indiqué que cette mesure coûtera à l’Etat 2000 MD. Il a, dans ce sens, proposé d’affecter les enseignants inaptes à exercer aux tâches d’encadrement, de formation et d’accompagnement ce qui a été accepté par les représentants de la Fédération générale de l’enseignement secondaire.

 

 B.L 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (1)

Commenter

Jalloul
| 28-11-2018 10:17
On a cru un moment que ce ministre va faire face à ce taré yaakoubi, mais il s'est révélé aussi faible que le président du gouvernement. Maitenant, on peut dire adieu à l'enseignement publique.

A lire aussi

La ministre de la Santé par intérim Sonia Ben Cheikh a commenté, ce mardi 25 juin 2019, le décès des

25/06/2019 12:19
1

Mohsen Marzouk, président de Machrouû Tounes a appelé, ce mardi 25 juin 2019, à un dialogue national

25/06/2019 11:32
3

Antonius Verheijen, responsable des opérations pour la Tunisie de la Banque mondiale a annoncé, ce

25/06/2019 09:54
2

6 décès de nouveau-nés ont été constatés à l’hôpital régional Mohamed Tlatli à Nabeul, apprend

25/06/2019 09:03
10

Newsletter