alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 10:52
Dernières news
Le comité de défense des détenus politiques appelle à respecter les délais de détention provisoire
20/04/2024 | 11:22
2 min
Le comité de défense des détenus politiques appelle à respecter les délais de détention provisoire

 

Le comité de défense des détenus politiques dans le cadre de l'affaire dite de complot contre la sûreté de l'État a rendu public, samedi 20 avril 2024, un communiqué où il appelle à la libération de Issam Chebbi, Jaouhar Ben Mbarek, Abdelhamid Jelassi, Ghazi Chaouachi et Ridha Belhaj pour expiration des délais de la détention provisoire.

Il dénonce également la détention forcée de Khayam Turki dont la détention provisoire avait dépassé les quatorze mois légaux depuis minuit vendredi.

Le comité souligne la nécessité de respecter la loi régissant les phases préalables au procès rappelant que l'article 250 du code pénal prévoit pour toute personne qui emprisonne ou détient une personne sans autorisation légale une sanction d’emprisonnement d’une durée de dix ans et d'une amende de vingt mille dinars. 

Il annonce enfin qu’il entame les consultations pour déterminer les prochaines étapes proportionnellement à la gravité et à l'ampleur des violations commises à l’encontre des détenus et qu’il change désormais de dénomination pour s’appeler « Le Comité de défense des prisonniers politiques détenus de force »

 

Hier et pour la deuxième soirée consécutive, les familles des prisonniers politiques se sont rassemblées près de la prison de la Mornaguia. Des membres du comité de défense dans l’affaire de complot contre la sûreté de l’État étaient également présents.

Ce rassemblement marquait la fin des délais limités à quatorze mois de la détention préventive de Issam Chebbi, Jaouhar Ben Mbarek, Abdelhamid Jelassi, Ghazi Chaouachi et Ridha Belhaj. Selon l’article 86 du Code de procédure pénale, ils devraient être libérés à minuit. La veille, c’est Khayem Turki et Kamel Letaief qui devaient être libérés, sauf que les autorités ont en décidé autrement.

Pareil que dans la soirée de jeudi, un important dispositif sécuritaire a été déployé devant la prison, empêchant les familles de s’approcher.

 

M.B.Z

 

 

 

20/04/2024 | 11:22
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sans délai provisoire ni ajournement iniKKK
LIBERATION DES DETENU.E.S POLITIQUES COMME D OPINIONS
a posté le 21-04-2024 à 13:02
sans eKSceptions !