alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 14:35
Dernières news
L’Association des femmes démocrates appelle à la révision du CSP
13/08/2021 | 10:37
1 min
L’Association des femmes démocrates appelle à la révision du CSP

 

L’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a profité de l'occasion de la Fête de la femme du 13 août 2021 pour réclamer une réelle égalité entre les deux sexes.

A cet effet, l'ATFD a demandé la révision fondamentale et complète du Code du statut personnel (CSP), qui avait, à sa publication, constitué une véritable révolution, afin qu’il soit conforme à ce qui est énoncé dans la Constitution et dans les conventions internationales. Le tout en se référant au rapport sur les libertés et l’égalité, notamment en abolissant la dot, en rendant la mission de chef de famille conjointe entre les deux époux et en éliminant la discrimination fondée sur la religion en termes de lignage, de nom, de garde, de tutelle et d'héritage.

 

L’ATFD a aussi appelé à tenir compte du principe de parité dans la formation du prochain gouvernement outre le fait d’approuver et d’activer la parité horizontale et verticale dans la loi électorale.

Elle réclame aussi la facilitation de l’accès des femmes aux postes de décision au sein des instances et des conseils élus et non élus en Tunisie et à l'étranger.

 

I.N

 

13/08/2021 | 10:37
1 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
Bizarre...
a posté le 13-08-2021 à 20:27
Cette association me rappelle Khemissa du feuilleton Nsibti Laaziza et sa fameuse association!


C'est combien de femmes cette association?
Waterloo
ce n'est pas bourguiba qui décide .....
a posté le 13-08-2021 à 17:45
la question civile sera règlée par la communauté, selon les us et coutumes, pas par les islamophobes bourguiba ou Sarkozy ...
ainsi, au RU, un musulman pour l'héritage, peut choisir par testament, entre le droit british ou le droit musulman ( 1 part F, 2 parts H). ce dernier sera homologué par les tribunaux de SM.

arrètez de suivre la France comme moutons écervelés.
WAKE UP !!!
aziz aziz
1 ou 1/2, choisir et assumer
a posté le 13-08-2021 à 13:30
Seule solution, un référendum où chacun assume son choix.
Les options proposées devraient inclure des choix de fonds c'est à dire est ce qu'on accepte la pleine citoyenneté de la femme oui ou non?
En pratique deux options à en choisir une:
1. Un choix qui reflète la demi-citoyenneté des femmes : Maintenir le partage actuel de l'héritage+possibilité pour un homme d'épouser deux femmes.
2. Un choix de citoyenneté complète: partage égalitaire de l'héritage entre homme et femme+ maintient de la monogamie actuelle.

Pour les pères qui choisiront 1. Qu'ils assument le devenir de leurs filles.
Pour les femmes qui voteront 1. C'est qu'elles se considèrent demi-personnes et doivent donc se suffir de la moitié d'un homme.
Je vous assure que le 2. L' emportera dans ce référendum. Car bcp d'hommes sont déjà prets à l'idée de partager égaitairement entre leurs enfants alors qu'aucune femme n'acceptera jamais de partager un mari.
ali
@ aziz aziz
a posté le à 15:48
On ne fait pas de référendum sur ce projet de société dans les pays démocratiques,c'est le législateur élu qui l'impose.On ne fait pas de référendum sur la peine de mort non plus .Imaginons un instant référendum en France sur le pour ou contre le renvoi des arabes chez eux!
aziz aziz
Oh que oui !
a posté le à 10:35
Pour "Le législateur élu l'impose" vous pouvez tjrs attendre.
Nos élus sont soit rétrogrades eux-mêmes, soit qu'ils sont entrain de ménager une majorité rétrograde pour des fins électoralistes...rien ne fera bouger les lignes qu'un '?LECTROCHOC.
ourwa
Egalité successorale
a posté le 13-08-2021 à 13:01
" C'est une ligne rouge à ne pas franchir; la chariâa l'a bien spécifié et le coran l'a bien précisé", a déclaré Kaïs Saïed il y a quelques mois quand on lui a demandé ce qu'il allait faire à propos de la demande nombreuse d'instituer l'égalité complète dans l'héritage entre la femme et l'homme, projet du Colibe enterré par BCE. Cette réaction de K.S. dépasse largement sa stratégie populiste et le classe d'emblée dans le camp islamiste. K.S. qui ne se réfère qu'à la Constitution et au respect de la Constitution en ce qui concerne notamment son recours à l'article 80, le voici qui ignore la constitution et notamment ses articles 21 alinéa 1, 46 alinéas 1 et 2... pour justifier son refus de l'égalité successorale entre la femme et l'homme en se référant à la chariâa et au coran, ainsi, il se présente comme étant le seul spécialiste de droit constitutionnel en Tunisie, mais un super mufti de la république. Il ne lui manquerait plus qu'à faire partie de la choura de nahdha et s'attribuer une chaire en droit charaïque à la Zitouna...
L' ATFD n'exprime pas clairement ce voeu , bien qu"'elle a demandé la révision fondamentale et complète du Code du statut personnel (CSP), qui avait, à sa publication, constitué une véritable révolution, afin qu'il soit conforme à ce qui est énoncé dans la Constitution et dans les conventions internationales. " . Il faudrait que l'ATFD appelle les choses par leurs noms, qu'elle réclame l'égalité successorale entière...mais il est vrai que les membres de L'Association tunisienne des femmes démocrates ne s'appellent pas Bochra Ben Hamida...qui s'est vu interdire de voyage il y a quelques jours. On se demande pour quelle raison...
K.S. est un populiste notoire, servi par un peuple ignorant et analphabète, sachant faire mousser ce populisme avec des décisions et des déclarations chocs qui épatent le populo, mais va-t-il pouvoir maintenir cette stratégie longtemps, sans penser à restructurer de fond en comble les institutions de l'Etat et sans amender une constitution moulée dans les chaudrons infects et totalitaires de l'islamo-fascisme ? S'il continue ainsi, il va tomber de haut, de très haut, car il doit jamais oublier que cette stratégie populiste qu'il affectionne, c'est celle-là même qui a fait applaudir ce peuple imbécile le coup d'état de ben ali en 1987, ensuite son dégagement en 2011 et dernièrement les multiples manifestations anti-nahdha ...Gouverner un pays démocratiquement en s'appuyant sur un ou plusieurs partis, c'est possible et c'est ce qui se fait dans le grandes démocraties, mais s'adosser sur une population entière pour le faire, c'est risquer fort de partir en galère et c'est le chemin que K.S. semble prendre. L'Histoire nous le dira.
MH
Bonjour Ourwa, Excellent!
a posté le à 18:54
Vous prenez un grand risque d'être qualifié d'islamiste. Comment osez-vous critiquer KS, le sauveur de la Nation, celui qui s'est débarrassé de ceux qui se disent ouvertement islamistes. Un peuple naïf incapable de différencier un islamiste ostentatoire d'un islamiste discret, à moins que ce qui les intéresse soit l'islamiste tout court.
cordialement
ourwa
@ MH, le 13-08-2021 à 18:54
a posté le à 20:47
Manifestement, vous prenez le même chemin que takilas qui m'a carrément qualifié d'"islamiste"...pourtant, tous mes posts prouvent le contraire et j'ajoute que l'islam, dès son apparition, porte en lui les germes de ses propres intégrismes, y compris celui de l'islamo-fascisme, un vrai virus mortel dont la Tunisie, l'Irak, l'Egypte, l'Algérie, la Syrie, le monde entier sont infectés. A COMBATTRE ET A ERADIQUER; ça y va pour la sauvegarde de la démocratie, républicaine et laïque, de notre sauvegarde. Ce n'est pas parce que je critique vertement K.S. que je me range de ce fait dans les rangs nauséabonds de l'islamo-fascisme de nahdha; je m'oppose catégoriquement à ces deux entités, soeurs jumelles...mais affublées d'oripeaux différents. K.S. est un islamiste et il nous gonfle avec sa constitution abjecte, nullement civile, mais islamiste. S'il était un vrai démocrate, soucieux du principe de la séparation de l'Etat et de la mosquée, il aurait exprimé le projet de réviser cette constitution dans ce sens et il en a constitutionnellement le droit, mais il ne le fait pas, car il compte comme appui sur son " peuple qui veut", des électeurs-moutons habitués à brouter leur charia et leur coran en même temps que les miettes qu'on veut bien leur jeter. Ce sont des crédules et non pas des citoyens avertis...Ils le seront le jour où ils s'apercevront qu'ils sont englués dans la merde jusqu'au coup... K.S. est en campagne électorale depuis qu'il a été élu en 2019, or il adopte pour ce faire la plus mauvaise des stratégies; on ne peut combattre un adversaire politique, nahdha, en collant à sa charia, son coran et à sa constitution islamo-fascisme, on dénonce tout, on déclare un clairement un projet novateur et ON EXPLIQUE dans le détail au peuple ce projet EN ARABE TUNISIEN pour que ce soit compris et assimilé. Or K.S. cet ovni poltico-universitaire, inculte, ne le fait pas, ne sait pas le faire; il prétend gouverner mais il ne sait pas gouverner, il n'a aucun aucun courage politique. Il le comprendra en 2024 quand son "peuple qui veut" lui montrera le chemin de sortie par la porte de service.
MH
Re
a posté le à 21:22
Visiblement, vous avez mal compris mon post et vous l'avez lu au premier degré alors que c'était de l'humour. Je partage à 100% votre opinion. Personnellement, je ne fais pas de différence entre l'islamisme de Nahdha et celui de KS. L'un le dit ouvertement, l'autre le cache. En disant cela, les commentateurs de ce site me prennent pour un sympathisant de Nahdha, d'où mon premier commentaire.
Salutations
moufida
tout a fait d'accord avec cet excellent commentaire
a posté le à 14:52
Pour moi Kaies Saed est un islamo-populiste
Abir
# mouch wa9tou
a posté le 13-08-2021 à 12:31
Laissez l'homme travailler ! Je répète ce que les tansi9iètes nous ont conseillé !!! Vive les femmes et la fêtes de femmes Bourguibistes
Forza
C'est une évolution logique
a posté le 13-08-2021 à 12:24
Mais il faut faire au bon moment pour ne pas heurter la société, je pense que ce moment de crise n'est pas le moment opportun, il faut attendre le retour à la légitimité constitutionnelle car cette initiative doit passer par le législateur donc le parlement.
Pour la dot (almahr), on peut traiter ça comme étant du domaine de la tradition, en Tunisie et autrement qu'en orient et selon nos traditions, il n'est que d'une valeur symbolique. Dans certains pays européens au passé comme en Egypte, Ils ont dans leur tradition la dot, c'est la fortune que la mariée apporte dans le mariage. Il faut donc rester flexible, demander l'égalité sans insister sur l'aspect du mahr car c'est très difficile de changer le contrat de mariage traditionnel pour éloigner le mahr, les plus conservateurs vont dire que le contrat perd sa validité sans le mahr.

Waterloo
le civil se règle par la communauté , pas par bourguiba ....
a posté le à 17:39
mariage, divorce, héritage .... ces questions civiles doivent se règler par la communauté, selon ses us et coutumes, pas par l'islamophobe bourguiba.

ainsi au Liban , un musulman peut épouser 4 femmes. un chrétien, une seule.
Forza
@Waterloo - La monogamie n'est pas contraire à l'Islam
a posté le à 18:44
C'est d'ailleurs une lecture libérale des chouyoukhs de la zitouna qui étaient derrière le CSP.
Concernant l'égalité, c'est une question de justice et elle tient compte des changements sociétales.
Concernant almahr, comme j'écrivais la valeur du mahr dans nos sociétés en Afrique du Nord est symbolique car les amazighs avant l'Islam, donnaient une position importante à la femme. A mon avis les féministes ne devraient pas risquer les objectifs importants (égalité) en insistant sur le refus du mahr.
moufida
un pays sans egalite entre homme et femme ne sera jamais developpe
a posté le 13-08-2021 à 11:21
Il ets urgent de reecrire le Code du statut personnel pour qu'enfin la Tunisie puisse progresser ensemble avec ses femmes et avec ses hommes ! Aucun pays islamique n'est developpee a cause de cette discrimination andemique des femmes, des minorites
ourwa
@ moufida, le 13-08-2021 à 11:21
a posté le à 21:13
Ce que vous dites est exact, logique, qui s'inscrit en plein dans une véritable démocratie. Si nous continuons à nous accrocher - et appliquer- à des lois rétrogrades, liberticides et discriminatoires, machistes et qui datent de 13 siècles, nous ne pourrons jamais prétendre à construire une société démocratique, égalitaire, juste et développée. Nous savons tous que tout changement social majeur et significatif est issu des revendications des femmes, de leur désir de liberté et de se prendre en charge à tous les niveaux... K.S. comprend-il cela ? On n'ose le croire...mais il finira bien par le comprendre, mais ce sera trop tard pour lui... A propos du CSP à réviser et à AMELIORER, la balle est désormais dans le camp des femmes, exclusivement; les médias sont les leurs et surtout la rue, LEUR RUE.
Pépites