alexametrics
Dernières news

L’amiral Kamel Akrout présente sa démission

Temps de lecture : 1 min
L’amiral Kamel Akrout présente sa démission

 

L’Amiral Kamel Akrout, premier conseiller à la sécurité nationale auprès du président de la République a présenté sa démission reçue ce matin du mardi 29 octobre 2019, par la présidence de la République.

L’Amiral Akrout n’a pas encore reçu de réponse concernant sa démission, apprend Business News de sources autorisées.

 

Rappelons que le président défunt Béji Caïd Essebsi avait nommé, le 5 octobre 2017, Kamel Akrout, en tant que premier conseiller auprès du président de la République, en charge de la sécurité nationale.

Ancien directeur général de la Sécurité militaire et contre-amiral à la Marine nationale, Kamel Akrout avait été limogé en août 2013 par Moncef Marzouki et nommé en tant qu’attaché militaire à l’ambassade de Tunisie à Abu Dhabi.

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Abdelkader
| 30-10-2019 15:07
Il est d'usage que les titulaires de postes stratégiques qui relèvent des prérogatives du chef de l'état , présentent leurs démissions au nouveau président de la république , à charge pour lui de les accepter ou de les reconduire dans leurs fonctions .
C'est normal , il n'y a pas de quoi fouetter un chat !
L'amiral Akrout n'a pas démérité , mais nul n'est irremplaçable et le chef de l'état , chef des armées , à l'embarras du choix !

A
| 30-10-2019 14:37
La revolution II a commencé à germer lorsque YC a voulu renverser le président et lorsque le système judiciaire s est mis à dériver. C'est encore l injustice de la justice qui est entrain d alimenter les braises de la révolution II. Ca sera la révolution du système judiciaire et le MJ ministère de la justice. Rappelons que la chute de Ben Ali a commencé vers 2007/2008 et ça a pris 3 ans avant d éclater. Les proches conseillers à de Ben Ali n arrêtaient pas de lui dire qu' il est temps de partir et préparer la relève mais d autres ne voulaient pas.

Famous Corona
| 30-10-2019 14:34
Des limogeages en série suivies par des démissions: Signes de complots et règlements de comptes intensifiés, pour faire table rase d'éléments "indésirables", sources potentielles de conflits d'intérêts!

Bab ezzira
| 30-10-2019 10:00
"Kamel Akrout avait été limogé en août 2013 par Moncef Marzouki"
'?a explique tout, KS continue l'oeuvre destructrice du grand Tartour 3M.
Petit rappel pour ânes parlants: On nous annonce que KS a obtenu 3 millions de voix qu'il a battu le record de feu BCE, donc il a plus de légitimité, alors que les médias n'ont cessé à longueur de la journée d"election présidentielle d"annoncer que les centres de votes étaient vides désertiques, et on a TOUS REMARQUE CA alors qu'en 2014 les longues files d'attentes contournaient les centres de vote. C'est une preuve irréfutable que l'ISIE est coupable de la falsification des élections. L'incendie de la coupole est selon certains une actions pour effacer les traces du crimes par la destructions des PV des urnes. Les histoires qui commencent à sortir comme en Allemagne concordent avec cette hypothèse.
Le départ de l'Amiral KA juste après le limogeage du ministre de la défense AZ jette une nouvelle pierre dans la sale marne des frérots de la secte internationale du Diable.
Nous avons perdu à jamais l'administration et le troisième pouvoir mais notre armée doit rester impérativement neutre et constituer notre seule refuge face aux traîtres adeptes de la secte diabolique. La question qui se pose L'armée sera t elle encore non garantie à la cause des diabolos?

tounsia2
| 30-10-2019 09:38
L'Amiral Akrout, Chargé de la sécurité nationale est écarté, le ministre de la défense A Zbidi est remercié à la veille de la formation d'un nouveau gouvernement et les Tunisiens se retrouvent ainsi Sans Sécurité et sans Défense ! Tout cela à cause du chef de gouvernement sortant Y Chahed qui ne pense qu'a assouvir une vengeance personnelle contre BCE, et étant donné que ce dernier n'est plus de ce monde, alors il se rabat sur son entourage oubliant ses devoirs et ses obligations qui consistent en premier lieu à garantir la sécurité et la paix sociale ! Il faut que Y Chahed comprenne qu'il n'a pas le droit de prendre les Tunisiens en otage et que tôt ou tard, il sera sévèrement jugé; L'heure est grave et Il nous faut une solution rapide pour neutraliser la capacité de nuisance de Y Chahed avant que le pays sombre dans un chaos définitif !

Tunisien
| 30-10-2019 09:19
Il faut croire que le système en place ne peut survivre qu'en eau trouble... Les douteux se précipitent pour quitter le navire avant qu'ils ne soient remerciés de sorte qu'ils se présentent en victimes s'ils se trouvent poursuivis pour je ne sais quelle magouille...
A croire, leur nombre est plus important qu'on ne peut l'imaginer, surtout lorsqu'on sait que le nouveau Président est un homme propre et un homme de loi et de droit...
On ne doit pas nous étonner si on apprend d'autres candidats démissionnaires car la sphère est infestée...

Ghazi
| 30-10-2019 09:12
-Les 2 élections maquillées à fond, par la force et par l'argent qataro-Turque
-Résultats imposés 'démocratiquement' pour faire monter un trio comme en 2011, à savoir :
1-Les frères musulmans : Ennahdha
2-La coalition El-Karama : Ex CPR
3-Le courant démocratique : Ex Ettakattol

-Le prochain gouvernement sera présidé par un intellectuel
-La prochaine assemblée sera présidée par le chef de la secte Ennahdha
-Le prochain MAE est l'actuel en Iran (Trop près de Téhéran et de la Lybie)
-L'équipe des conseillers du président qui n'a aucune idée de la politique étrangère sera constitué de la CK et du CD, et dirigée derrière le rideau par le président de la secte et ses acolytes.

Donc, Ennahdha à travers cette stratégie gouvernera toujours derrière les rideaux, en plus qu'elle aura entre les mains le poste du président de l'ARP, donc, les lois entre les mains, donc, tout le pays entre les mains des frères musulmans, or le but de 2011 n'est pas celui de 2019, même si le sujet est le même, c'est le terrorisme qui fera chuter l'Iran par la Syrie (Chose qui a échoué), un programme modifié en 2019 : Isoler l'Iran et la faire chuter de l'intérieur.

L'enjeu depuis 2017 est comment rapatrier les terroristes envoyés en Syrie à leurs pays d'origine ? Sinon, tôt ou tard ils seront entassés en Europe. Tous les pays européens on acceptés leurs ressortissants sauf la France qui les jugera en Iran en 2020 en créant un tribunal international. Les pays arabes, il n'y a aucun soucis, ils ont acceptés de récupérer leurs terroristes, récemment le Maroc a récupéré 229, l'Algérie 614 en Juin et la Tunisie 800 en Mars et il nous reste 1723 (Hormis les clandestins, qui ont fuient Edlib et Kobani ces 15 jours passés suite à l'attaque de la Turquie). Vous croyez que la neutralisation de Baghdadi à Edlib en ce timing est une coincidence !

En Tunisie, récupérer tout ce monde inaperçu est impossible, donc il faudra un programme qui les infiltre pareil à celui qui les a envoyés en Syrie en 2011/2012. Alors pour joindre l'utile à l'agréable, il n'y a pas de plus fiable que la secte qui les embrigadé et les a envoyé, donc il faudra faire le maximum pour qu'elle soit élue et pour avoir aussi des bras pour l'aider. Voilà ce qui s'était passé dans vos élections de mascarades, attention vous croyez que l'armée que vous avez constatée lors des préparatifs des élections sur le Net est Tunisienne ? Ne soyez pas débiles ! C'est la même armée actuellement qui gesticule sur le net au Liban et en Irak. Pourquoi cette armée n'a pas été présente sur le Net en Egypte récemment, malgré qu'il y a eu un évènement majeur au Caire le mois passé

Faisant une connexion avec le limogeage de A.Zbidi et la démission de l'Amiral Akrout, ça rentre dans le même contexte, ces 2 là n'accepteront jamais une telle traitrise (Surtout au niveau de Akrout et e ses 3 seconds), attention ce ne sont pas les seules démissions, il y a d'autres à plusieurs niveaux. Dans beaucoup de mes anciens postes, je disais toujours 'Savez votre armée, c'est la seule qui vous reste' et là, l'armée est devenue entre les mains de la secte, tout le pays. Bravo à tout ceux et celles qui ont préféré voter et mettre l'armée, le MAE et la présidence entre les mains d'une secte sans loi ni foi, Bravo aussi à ceux et celles qui n'ont pas votés et qui ont préférés laisser les choses pourrir, vous êtes dans le bain aussi. Dans 2 ou 3 mois maximum, vous allez bien sentir ce que votre pays ressemblera. Rassurez-vous, il n'y aura plus de 'Digage' cette fois, la secte ne l'acceptera pas à travers ses intellectuelles de gouvernants. Alors que faire ? Trop tard
Tant que vous leur avez permis tout ça, avec votre gré et consentement, comme si cela ne vous concerne pas, il ne vous reste que de la boucler et d'être des brebis comme ceux de la secte. Préparez-vous en premier les médias : Vous devez la boucler'?'Et chacun aura son tour, être brebis ou la prison.

labisi taieb
| 30-10-2019 08:51
les signes de défaillance et de faiblesse commence a jaillir,

nous sommes dans une impasse donc reculons avant d'être
englouti dans la boue.

CHDOULA
| 30-10-2019 08:27
S'il y a un retard de réponse , en ce moment c'est normal car il y a un air d'Alzheimer au palais , on oublie beaucoup , si ça dépasse une heure d'attente c'est foutu , il faut renvoyer une autre lettre de démission !

Toukabri
| 30-10-2019 08:19
Si l'incompétent Marzouki l'a limogé c'est qu'il est compétent.

A lire aussi

Le député Tahya Tounes Hichem Ben Ahmed est intervenu, ce mardi 10 décembre 2019, lors de la séance

10/12/2019 23:30
0

La mesure imposant une taxe douanière aux produits trucs a été prolongée de deux ans à la suite de

10/12/2019 22:56
0

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
2

Newsletter