alexametrics
Tribunes

La réponse de René Trabelsi à Meyer Habib

Temps de lecture : 3 min
La réponse de René Trabelsi à Meyer Habib

Cher monsieur Meyer Habib, vous devez le savoir autant que moi, votre nom est très courant en Tunisie, où il est surtout aimé et glorifié car rappelant le souvenir du grand patriote Habib Bourguiba, homme de paix et de compromis, comme vous le rappelez dans votre post, mais qui n’hésitait pas aussi à réagir fermement quand la souveraineté de son pays est menacée… Ce Habib-là obtint l’indépendance de son pays mais aussi la condamnation de tout acte attentant à la Tunisie, tout homme de paix et de dialogue qu’il était.

 
Cher monsieur Habib, je vous réponds aujourd’hui, non pas par crainte que vos appels à boycotter la Tunisie ne soient entendus, quoique je connaisse parfaitement votre poids non négligeable sur l’échiquier politique… Je vous réponds monsieur Habib, juste pour remettre les choses dans leur contexte qui est malheureusement mis à mal en ces temps de populisme cocardier.
 
Je ne vous réponds donc pas par crainte tant ma confiance est aveugle dans l’attachement inconditionnel de nos coreligionnaires, « Tunes et autres » à la Tunisie et à la Ghriba, cette destination millénaire de pèlerinage qui charrie tous les ans les émotions, les souvenirs mais aussi les espoirs dans des lendemains de paix de nos coreligionnaires.
 
 
Cher Monsieur Habib, en tant que politique chevronné, vous devez savoir mieux que moi que les positions politiques ne sont que du conjoncturel… Le pérenne c’est l’amitié entre nos peuples, amitié douloureuse aussi tant foisonnent les malentendus en ces temps durs ou les récits nationaux s’étriquent d’un côté comme de l’autre… Le pérenne, c’est ma tunisianité comme la vôtre et contre laquelle vous vous insurgez, à cœur défendant, je le sais…
 
Le Droit est une ascèse comme l’a si bien dit Robert Badinter, qui fut un éclairé dénonciateur de tout antisémitisme… Les rapports internationaux qui ne devraient être régis que par ce Droit-là mais qui ne le sont malheureusement pas ou si peu, créent ce sentiment d’injustice chez une jeunesse prompte alors à jeter son dévolu sur la première utopie qui lui fait miroiter une dignité, une vengeance ou une reconnaissance.
 
Ainsi est-il du jihadisme et du terrorisme que vous dénoncez… Le sentiment d’injustice les a nourris mais la misère et la crise économique, que vous utilisez inamicalement pour vous moquer de la Tunisie, n’y sont pas étrangers…
 
 
Appeler à boycotter la Tunisie en tant que destination serait d’ajouter à ses malheurs en faisant le lit de l’extrémisme et ignorer le travail titanesque de ses dévoués serviteurs patriotes pour la sortir de l’ornière… La Tunisie ne demande pas l’aumône, comme vous semblez le sous-entendre mais attend un juste retour des choses, dû au travail et à l’abnégation des siens dont je suis, moi, René, le seul ministre juif du monde arabe.
 
L’année dernière nous avons atteint le chiffre de 9 millions de touristes et nous savons que nous ferons mieux tant notre engagement à nous en sortir est intact et sans faille et tant nous comptons aussi sur nos alliés et amis qui n’ont pas pu toujours nous aider comme on l’escomptait tant les intérêts sont aujourd’hui fluctuants dans un monde qui change irrémédiablement…
 
Certains pays qui mettent l’accent sur les problèmes sécuritaires tunisiens, pour dénigrer la destination touristique, ont bien nourri le jihadisme, par exemple, en Syrie ou au mieux laissé faire pour de frustes et immédiats calculs politiques… Nous payons en Tunisie, le prix des batailles que les « grands » de ce monde se livrent… Ceci est injuste mais ceci est… et je ne pense pas qu’il convienne de nous stigmatiser plus que nous ne l’avons indûment été;
 
La solution ne sera jamais dans l’invective mais dans l’ascèse dans ce qu’elle comporte d’élévation sur les scories du politique, du slogan viscéral et des tristes temps. Se complaire dans cette fange du circonstanciel, indigne d’un éminent membre du groupe d’amitié tuniso-française tel que vous, ne fera que sustenter la bête immonde car cette bête immonde, que vous ne cessez de décrier, est partout monsieur Habib, partout où on appelle à la haine, à la vengeance, à la punition collective et à la diabolisation.
 
Vive la Tunisie !


René Trabelsi

Ministre du Tourisme

Dirigeant de la communauté juive-tunisienne

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (64)

Commenter

Oueld el kahena
| 12-02-2020 12:38
Bravo mr le ministre TUNISIEN
(A rappeler que la haine est un défaut d imagination)

Kamelbou6
| 12-02-2020 00:22
Bravo pour cette réponse. Mes respects Si René. Un bel exemple de dévouement pour son pays dont nos dirigeants et nos hommes politiques feraient mieux de s'inspirer au lieu de faire et de dire n'importe quoi et de naviguer dans le vide.

takilas
| 11-02-2020 17:10
Que l'intervention de Meyer Habib au parlement francais a ete commanditée par dectirrced personnes.
Quant à lui il n'a fait qu'appliquer les consignes qui lui ont été imposées.
Ceci étant, inutile de préciser qu'il s'agit d'un poignard au dos envers La Tunisie dont il a vécu dignement.

A.
| 11-02-2020 15:41
Lorsque je lis cette lettre,
1- je vois un ministre qui veut montrer que la Tunisie est un pays ouvert et que tous les citoyens (même de confession juive) peuvent devenir ministre et occuper un poste à haut rang dans l'état.
2- Je vois un ministre qui montre que le peuple tunisien est un peuple paisible dans lequel plusieurs communautés vivent ensembles.
3- Je vois un ministre qui a défendu notre drapeau rouge et blanc et qui n'est pas allé s'assoir devant Erdogan comme un simple serviteur.
4- je vois un ministre qui réplique pour défendre notre pays (il vous défend vous aussi d'ailleur).

Mohamed Ettounsi
| 11-02-2020 14:28
A tous ceux qui ne savent pas lire et encore moins analyser. Les commentateurs ignares confondant nationalité, ethnie, culture et religion.

Relisez plusieurs fois la lettre ci-dessus ainsi que la première partie de mon commentaire (copie ci-dessous). Quelques éléments pour vous aider à saisir le sens:

1/ C'est bien le ministre qui met en exergue sa confession et communique en tant que juif;
2/ Le ministre a transformé une affaire de lobbying et de haine d'un sioniste notoire en une affaire religieuse;
3/ Il laisse entendre que sa religion est plus importante que sa nationalité tunisienne ou son arabité (culturellement) puisque c'est lui même qui parle du "seul ministre juif (encore) du monde arabe";
4/ Le même ministre a menacé (peut-être a mal choisi ses mots!) sur les ondes d'une radio tunisienne que l'?tat Tunisien (et non pas "notre pays") doit clarifier sa position vis-à-vis du boycott sinon il ne participera qu'aux manifestations sportives de niveau amateur...
5/ En plus il fait une lettre de soumission à un sioniste, raciste, arabophobe, islamophobe, promoteur de l'apartheid contre les palestiniens, de l'occupation des terres et des foyers...

En Tunisie, nous souffrons déjà assez de l'islamism(aouism)e. Si on y rajoute du judaïsme, on ne sortira plus de l'auberge.
'?a suffit !

""" C'est une lettre, malheureusement, entre juifs (ce sont eux qui se désignent ainsi) et non pas entre un ministre républicain et un député "français". Il laisse entendre qu'il défend la Tunisie car il est le seul ministre juif du monde arabe. Donc, il n'est pas arabe et n'est pas tunisien, mais il est ministre et juif. Tout est dit !
S'il n'était pas ministre, il ne bougerait pas le petit doigt ? """

Abdelkader
| 11-02-2020 14:14
Vous ne croyez pas si bien dire !
Ce triste personnage , excommunie tous ceux qui n'acceptent pas cette normalisation rampante et sournoise , orchestrée de main de maître par des équipes dédiées et relayée par des vendus dont la couardise le dispute à l'indignité .
Non Monsieur Meyer , vos éléments de langage et vos parallèles douteux avec l'Iran ne nous duperons pas et ce n'est certainement pas auprès des " démocraties " qui normalisent avec vous que nous chercherons notre inspiration .
Demandez à leurs peuples ce qu'ils pensent de l'état voyou .

Zarbout
| 11-02-2020 11:03
Israel est train de devenir l empire du Mal
Le peuple Juif vaut beaucoup mieux que cela

"Israel est train de devenir l empire du Mal
Le peuple Juif vaut beaucoup mieux que cela"

Vous mettez le doigt sur un point sensible qui touche tout juif honnête et attaché à sa culture judaïque. Le seul qui a essayé de répondre à cette question c´était Isaak Rabin qui disait nous sommes un peule qui a souffert et pourquoi il faut faire souffrir à notre tour un autre peuple. Le résultat est connu : on l´a assassiné et comme quoi un bon juif israélien, est un juif israélien mort.

Je suis concerné par cette question et je ne comprends pas comment le peuple juif passe de la victimitude à l´agression des autres. C´est le dilemme en face duquel se trouve chaque juif honnête et épris des vraies valeurs judaïques. Gérard Haddad (un autre juif tunisien) disait une fois « Si Ismaël et Isaac ont pu vivre en paix, pourquoi leurs descendants ne le pourraient-ils pas ? »

HR
| 11-02-2020 08:54
Bravo ! vous m'avez émue. Respect Mr le Ministre

Gharbi adel
| 11-02-2020 07:54
Mais je sais que quelque part il n'a pas tort cessons de répondre à tous ceux qui nous critique ou qu ils nous aiment pas et remettons nous en cause et surtout remettont nous au travail

Ahmed
| 11-02-2020 06:49
Excellent Monsieur le Ministre.

A lire aussi

Rien n’y fait ! La lutte pour la conquête du pouvoir reste enfermée dans des querelles claniques et

15/02/2020 11:52
5

Ennahdha a fait beaucoup d'erreurs en 2011 et 2012. Des erreurs de gestion, de gouvernance, de

14/02/2020 10:45
6

Dans tous les cas, j'espère que ce scénario ne se produira pas ...mais

13/02/2020 19:00
1

Ma récente visite dans le sud de la Tunisie a servi à reconfirmer le besoin de lancer un débat réel

13/02/2020 09:43
8

Newsletter