alexametrics
Dernières news

La finale EST-Wydad sera rejouée !

La finale EST-Wydad sera rejouée !

 

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé, ce mercredi 5 juin 2019, que le match de la finale de la Ligue des champions entre l’Espérance sportive de Tunis et le WAC Casablanca sera rejoué.

Réunis à Paris, les membres du comité exécutif de la CAF ont finalement tranché, après la demande des Marocains. La CAF invoque des "conditions sécuritaires et de jeu non-réunies lors du match retour à Tunis". En attendant de fixer une date à la nouvelle partie, qui se tiendra hors de la Tunisie, les Sang et Or de l’EST devront remettre leur trophée.

L’affaire de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), n’a pas fini de secouer la scène footballistique. Cette décision suscitera forcément le courroux des supporters du célèbre club tunisois.

 

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (55)

Commenter

Ali
| 07-06-2019 07:56
Le khrayri apprends a t'exprimer correctement et avec respect, en quoi ca te concerne cette histoire harki ? Tu n'as pas suffisamment de problemes chez toi avec ton nouveau president marocain ?

abouali
| 06-06-2019 18:27
Il existe de nombreuses zones d'ombre dans cette triste affaire, mais le plus étonnant est qu'à aucun moment l'on n'a évoqué le rapport de l'arbitre, ou celui du commissaire de match, qui font foi dans ce genre de circonstances. Peut être parce qu'ils accréditent la position tunisienne et prouvent l'abandon de l'équipe marocaine malgré les nombreuses invites de l'arbitre à reprendre le jeu. L'évidence a donc été sciemment occultée au profit d'un montage fumeux de causes surréalistes. Le complot est patent et la collusion entre les marocains et Ahmed, dont on connait les accointances et la proximité avec ces derniers, est patente et explique bien des incohérences. Après la perte de la coupe de la CAF, ce pays (frère ?) ne pouvait se permettre de laisser filer un deuxième trophée la même année. De plus, et nonobstant ce qu'ils affirment à longueur de colonnes et sur tous les réseaux, nos "voisins" de l'ouest du Maghreb ne nous veulent pas que du bien, dans beaucoup de domaines, et particulièrement sur les plans économique et sportif. Ternir l'image de la Tunisie en évoquant des arguments sécuritaires, et récupérer ainsi des investisseur et des touristes craignant les risques et l'instabilité, ne serait pas pour leur déplaire. Sans aller jusqu'à ces calculs machiavéliques, disons que sur ce coup ils sont loin d'avoir fait preuve du fair play et de la correction que l'on serait en droit d'attendre de leurs déclarations enflammées de fraternité et d'amitié. En tout état de cause, rejouer le match, malgré l'iniquité de cette décision, n'est pas une mauvaise chose, et l'EST est tout à fait capable de rééditer ses exploits, d'effacer toute ambiguïté sur sa victoire, et de faire taire définitivement les commentaires subjectifs, hypocrites et de mauvaise foi. Les joueurs et le public y sont d'ailleurs favorables. Car une victoire entachée de doute et d'incertitude restera à jamais comme une salissure dans l'histoire lumineuse de ce grand club. Il vaut mieux gagner après une ultime confrontation qui aille jusqu'à son terme et qui ne soit entachée d'aucun incident et d'aucune manoeuvre suspecte. Ne dit on pas qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ?

observateur
| 06-06-2019 16:42
Les marocains sont habitués de ces magouilles rappelez vous du scandale du nommé AZZARO

Dziri
| 06-06-2019 15:53
Les makokos bossus a force de se prosterner devant le petit nagch Hassan ettayara ,ne voient pas très loin a l'horizon que le TAS va les débouter pour abandon de terrain ,et ils siroteront leur thé jusqu'à la lie

lechef
| 06-06-2019 15:29
On ne peut pas parler d'un manque de sécurité en présence des hautes responsabilités et notamment le Chef de gouvernement.
Il est d'usage qu'en présence des plus hautes instances toutes les mesures les plus perfectionnées de sécurité sont prises et la Tunisie a montré une rigueur importante dans ce sens à travers son ministère de l'intérieur.
D'ailleurs , il suffit de voir son combat largement réussi t sans faille à l'encontre des terroristes pour découvrir sa force en la matière.
C'est pourquoi, ces arguments dites widadiennes ne sont pas convaincants et la CAF à très mal réagi en présence d'un arbitre compétent et maîtrisant convenablement le jeu.
C'est aux responsables de l'EST d'intervenir auprès de toutes les instances intervenantes y compris la FIFA pour annuler ces décisions .

kami
| 06-06-2019 13:45
le but final de cette machination marocainne avec la complicité de la caf et surtout le malgach c'est de nuire a l'économie tunisienne et surtout son tourisme on invoquant l'aspect sécuritaire .
les marocains veulent récuperé le max de touriste a la tunisie qui reste leurs concurent direct surtout sur le marché des français .
alors politique tunisiens faitent attentions c'est une machination qui dépasse le cadre du foot.
d'un frére algérien qui connais bien les magouilles des baise mains.
a bon entendeur salut.

kami
| 06-06-2019 13:38
ya pas plus bétails que le peuples de sa majésté baiseur de mains sous tutelle d'une monarchie qui survie grasse aux recette du hashish et de la prostitution et les dons.
ne te compare jamais ya bhim a un peuples libre et digne comme les algériens que ton souvrains suplie a chaque occasion pour rouvrir les frontieres et apporté une bouffé a ton économie a l'agonie.
non les algériens seront solidaires aux fréres tunisiens méme s'ils sont fautifs.

sharif
| 06-06-2019 13:34
a celui, qui venait de nous faire une leçon de fair-play , en traitant les algeriens de bétail . bien que ces derniers n'ont rien à voir la dedans .je lui dit poliment que c'est de la mechanceté gratuite . lui le civilisé ,veut que le championnat de son bled s'ameliore , pour une eventuelle participation dans les championnats europeens. là y a un dicton bien de chez nous , qui dit . " el kelb lahmar , yahssab rouhou mel lahwala . "

Zohra
| 06-06-2019 12:41
Les algériens se sont des vrais femmes et hommes, ils étaient là toujours pour les tunisiens.
Ils ne sont pas des "Ghadarin" je sais de quoi je parle comme les marocains.
Allez gardez vos rancoeurs ignobles

veritas
| 06-06-2019 10:07
C'est le Maroc qui a transformé l'événement en une cause de vie ou de mort à des fins capricieuses digne d'un gamin qui veut tout avoir même sans avoir les moyens .
L'arbitre été la pièce maîtresse c'est lui le commandant de bord il a pris les décisions qui lui semble juste s'il y'a eu des pressions ,des menaces ou des problèmes d'insécurités il aurait tout notifié sur la feuille de match mais il n'y a eu rien de tout ça .
Le problème est très simple l'équipe Marocaine a déserté le terrain de son plein gré car la var est en panne ,si la var été primordiale pour la continuité du match l'arbitre aurait pris la décision d'arrêter le match mais rien de tout ça aussi .
Les marocains pensait qu'ils étaient dans leur droit d'imposer la var mais ils étaient à côté de la plaque et se sont fait avoir par eux même en désertant le terrain comme des soldats qui fuient le champ de bataille car ils n'ont plus aucun espoir de gagner .
les Marocains ont compris à la fin que soulever le problème de la var en panne n'est pas une cause défendable alors il change de tactique et attaque avec une bassesse inouïe le système sécuritaire du pays ce qui est vraiment malhonnête et très grave sur le plan diplomatique encore une fois le Maroc montre son vrai visage avec la Tunisie ,le gouvernement tunisien doit prendre note de tout ça et prendre les décisions nécessaires qui doivent aller jusqu'à rompre toutes relations prochaines avec ce pseudo Royaume chérifien qui n'a de chérifien que le nom ...

A lire aussi

Le président de Qalb Tounes, Nabil Karoui a rencontré, ce mercredi 16 octobre 2019, le secrétaire

16/10/2019 20:18
1

Le journaliste Dhiya Dine Krifa a publié une longue lettre qui lui a été adressée par Zouhair

16/10/2019 19:27
4

l’intégralité du

16/10/2019 18:33
0

Le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui a assuré à travers un communiqué rendu public, ce

16/10/2019 17:47
5

Newsletter