alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 14:20
Dernières news
La Banque mondiale s'apprêterait à restaurer le programme d'aide à la Tunisie
31/05/2023 | 14:51
2 min
La Banque mondiale s'apprêterait à restaurer le programme d'aide à la Tunisie

 

La Banque mondiale a convenu d'un nouveau partenariat sur cinq ans avec le gouvernement tunisien, dépassant un refroidissement des liens de près de deux mois, a indiqué l’agence Bloomberg dans une dépêche mercredi 31 mai 2023.

 

Rappelons que le 6 mars dernier (soit près de trois mois, ndlr), le président de groupe de la Banque mondiale David R. Malpass avait révélé dans une note que « la Banque mondiale suspend ses travaux avec la Tunisie après que les déclarations du président du pays sur les migrants d'Afrique subsaharienne ont déclenché des actes de harcèlement et de violence à caractère raciste ». Et de préciser dans un communiqué publié dans la foulée que « les discussions sur le Cadre de partenariat pays de la Banque mondiale avec la Tunisie, définissant les orientations stratégiques des engagements opérationnels à moyen terme (2023-2027), ont été temporairement suspendues par la direction de la BM, sur fond des récents évènements concernant les migrants subsahariens. Le dialogue et l'engagement avec les autorités tunisiennes sont maintenus ».

 

Ainsi et selon Bloomberg, la décision sur le cadre de partenariat sera soumise à l'approbation du Conseil d'administration de l’institution financière dans quelques semaines. Des précisions parvenues dans des commentaires envoyés par courrier électronique à l’agence.

« Le gouvernement et le groupe de la Banque mondiale ont revu et ajusté la stratégie, qui servirait désormais de base au groupe de la Banque mondiale pour continuer à jouer son rôle de partenaire à long terme du pays et de sa population », lit-on dans ces commentaires.

 

Pour l'année fiscale se terminant en juin, la Banque mondiale envisage environ 500 millions de dollars de programmes pour la Tunisie, avait déclaré le vice-président de l’institution financière pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord dans une interview le mois dernier.

Les « priorités immédiates » du nouveau programme de partenariat de la Banque mondiale comprennent un soutien direct aux familles les plus durement touchées et la garantie d'un accès au financement pour les petites et moyennes entreprises, a indiqué le bailleur de fonds.

 

I.N

31/05/2023 | 14:51
2 min
Suivez-nous
Commentaires
why_in_GZ
Eh BN
a posté le 01-06-2023 à 06:24
Eh BN, agissez bon sang. C'est chiant de lire le même commentaire sous chaque article. Y en a marre du même charabia. Vos commentaires sont modérés AVANT publication. Alors faites le nécessaire pour éviter le flooding. Y en a marre. L'espace commentaires et en train de se dégrader
JOHN WAYNE
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT KAIS SAIED
a posté le 31-05-2023 à 15:18
Monsieur Le Président,
Vu les graves menaces qui planent sur la Tunisie, il est impératif à mon avis de voter les lois suivantes qui protégeront notre pays contre ses ennemis, qu'ils soient internes ou externes à notre Nation :

LA LOI DE LA SOUVEREINETE :
Est passible de la peine de mort toute personne ayant reçu un support moral ou économique d'une entité étrangère à la Tunisie dans le but de changer les structures politiques de la Tunisie ou d'attenter à sa stabilité et à sa sécurité.
Cette loi doit surtout viser les Tunisiens ayant reçu des fonds du Qatar ou des lobby pro-Israël d'Europe ou des Etats Unis.

LA LOI DES TRANSPORTS :
Est passible d'une peine minimale de 5 ans d'emprisonnement ou d'une peine allant jusqu'à la peine de mort, toute personne ayant perturbé le Traffic aérien, ferroviaire, ou routier de la République Tunisienne.
Nombreux de mes collègues des services de l'ordre sont souvent confrontés à des perturbations causées par des Tunisiens vivant à l'étranger qui affichent le sentiment d'être intouchables et qui causent par leur comportement des dommages importants aux services des transports

LA LOI DES CRIMES DE HAINE ET DES MINORITES :
Est passible de la peine de mort, toute personne ayant été trouvée coupable d'avoir attenté à la vie, ou coupable d'un homicide sur le territoire Tunisien touchant une personne appartenant aux minorités suivantes :
Juive, Asiatique, Noire, homosexuelle ou toute personne considérée comme faisant partie d'une minorité susceptible de subir haine ou discrimination non justifiées.
Cette loi serait un coup dur pour les médias et lobby prosionistes d'Europe et d'Amérique dont le but est de déstabiliser la Tunisie par une campagne fallacieuse de dénigrement visant à faire du gouvernement Tunisien une entité raciste.

LA LOI DU SERVICE OBLIGATOIRE ET DU PATRIOTISME :
Les Tunisiennes ou Tunisiens ayant complété leurs études secondaires ne pourront accéder aux Etudes supérieures dans une Université Etatique Tunisienne que si elle ou il a au préalable complété 3 années de service obligatoire aux sein des forces de la Police, de la Garde Nationale, ou des forces armées Tunisiennes.
Le manque de patriotisme au sein des nouvelles générations est un fléau qui doit être endigué. Les Jeunes Tunisiens vendent leur pays en adhérant à des ONG sionistes ou islamistes ou plongent dans le trafic de drogue. Beaucoup travaillent pour les cartels colombiens et mexicains.

LA LOI DU PATRIMOINE NATIONAL :
Est passible d'un minimum de 5 années d'emprisonnement ou de la peine de mort, toute personne ayant commis un crime de corruption, ou de détournement de fonds ayant eu un impact notable sur l'économie de la Tunisie. Cette loi vise en particulier ceux qui attentent à des institutions essentielles à l'économie du pays comme par exemple les banques ou la Compagnie des Phosphates de Gafsa. Cette loi inclut également toute personne ayant détourné à des fins de commerce illégal, des éléments du patrimoine culturel ou historique de la Tunisie.

LA LOI DE LA SPECULATION ET DU MARCHE NOIR :
Est passible de la peine de mort, toute personne ayant procédé à des crimes de marché noir ou de spéculation dans le but d'un enrichissement personnel ou dans le but d'atteindre à l'économie Tunisienne et au pouvoir d'achat et au bien-être des Tunisiens.

LA LOI DU CANNABIS ET DES DROGUES DITES « DURES » :
Est passible de la prison à vie toute personne ayant fabriqué, importé, ou distribué illégalement des produits stupéfiants appartement à la catégorie des drogues dites « dures » (Héroïne, Extasie, cocaïne, méthamphétamine).
La peine de mort doit être considérée pour les personnes ayant adhéré à des organismes connus pour leur violence comme les cartels Mexicains ou Colombien puisque de telles associations menacent la stabilité et la sécurité de la Tunisie.
Par ailleurs la consommation de cannabis doit être décriminalisée et soumise à des lois prévoyant de lourdes amendes.

LA LOI DES PARTIS RELIGIEUX
La formation d'un parti religieux est strictement interdite en Tunisie. Tout parti politique doit clairement afficher une nature laïque.

LA LOI SUR LA PEINE DE MORT ET LES EXECUTIONS :
La peine de mort par pendaison doit être abolie puisqu'elle est en elle-même un supplice et une torture. L'exécution en Tunisie des condamnés à mort doit se faire par peloton d'exécution puisque cette méthode a nature militaire est plus digne et représente moins de souffrances.

JOHN WAYNE
Ancien Fonctionnaire de l'Etat Tunisien

URMAX
... erreur d'adresse, cow boy ....
a posté le à 21:02
Pour cela, a la Présidence de la République ainsi que dans les différents ministeres, il y a les Bureaux des Relations Publiques avec les Citoyens.
....
A moins que ....
As tu peur de dévoiler ton identité ?
Ah, par ce que tu penses qu'il n'est pas possible pour l'Etat de connaitre ton identité ?
Erreur
Et l'e-mail mentionné pour chaque post ?
OK, publiquement, il est confidentiel ....
J'ai bien dit "publiquement" parce que, administrativement, avec une procuration judiciaire, il en va tout autrement.