alexametrics
dimanche 27 novembre 2022
Heure de Tunis : 20:36
Dernières news
Kamel Akrout : nous avons besoin de dirigeants qui ont le sens de l'Etat
20/05/2022 | 15:23
2 min
Kamel Akrout : nous avons besoin de dirigeants qui ont le sens de l'Etat


Kamel Akrout, l'amiral à la retraite et ancien conseiller à la sécurité nationale du président de la République défunt, Béji Caïd Essebsi, est revenu, vendredi 20 mai 2022, sur l’évolution de la situation politique en Tunisie. 
 
Invité de Studio Shems sur les ondes de Shems FM, il a estimé que le président de la République, Kaïs Saïed, avait accusé beaucoup de retard dans l’exécution du processus du 25-Juillet. Il a indiqué qu’à l’heure qu’il est, les réformes constitutionnelles et électorales auraient dû être finalisées et la cour constitutionnelle et le Parlement instaurés.   
 
 
 
Il a signalé que la situation du pays risquait d’empirer compte tenu du contexte régional et mondial difficile en référence à la course à l’armement entre l’Algérie et le Maroc et le conflit russo-ukrainien. « Aucun politicien n’est capable de dire la vérité au peuple », a-t-il lancé avant d’ajouter : « Nous sommes en train de perdre du temps (…) Nous avons les ressources nécessaires mais nous ne faisons qu’observer (ce qu’il se passe) et emprunter de l’argent ».
 
Commentant l’annonce de la Banque centrale de Tunisie sur l’augmentation du taux directeur, l’amiral Akrout a avancé que cette décision aurait dû faire l’objet de consultation entre la BCT et le gouvernement en dépit de l’indépendance décisionnelle de l’institution financière. 
 
Il a taclé, dans ce même contexte, le président de la République sur ses décisions unilatérales notant que même les bonnes décisions peuvent être rejetées du moment que la prise de décision n’est pas participative. « Nous sommes condamnés à vivre ensemble et il nous faut quelqu’un pour fédérer tout le monde (…) Seule la justice est apte à juger celui qui est corrompu et celui qui ne l’est pas », a-t-il avancé en référence aux discours du chef de l’Etat. 
 
 
Interpellé sur les tentatives itératives d’impliquer l’institution militaire, il a appelé à laisser de côté cette institution assurant que l’histoire a prouvé que les militaires ne quittent jamais le pouvoir une fois qu’ils y accèdent. « Aujourd’hui nous avons besoin de dirigeants qui ont le sens de l’Etat », a-t-il affirmé. 
 

N.J.

 

20/05/2022 | 15:23
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Daoudaou
n'est-ce pas jamila ksiksi, yamina zoghlami, ali d'autres clowns de nahdha.arayadh,
a posté le 26-05-2022 à 21:08
Akmh j'ai oublié le karakouz incultevet ignorant ghanouchi qui n'a jamais été à l'école tout comme les cités ci-haut.
l'idiot du bled
Akrout::nous avons besoin de dirigeants qui ont le sens de l'Etat
a posté le 22-05-2022 à 13:55
Moi j'ajouterais après vérification de l'état de leurs sens.
Léon
En effet
a posté le 21-05-2022 à 17:43
En effet, c'est exactement là où le bât blesse. Des instruits sans conscience d'état nous gouvernent depuis 2011. Tous réunis, ils essaient de leur mieux, d'égaler un tant soit peu l'oeuvre de Ben Ali. Leur ridicule les a même poussé à le qualifier de bac-3.
Leur bac, et même leurs hauts diplômes des grandes écoles, ils peuvent bien s'essuyer avec.
Ils me rappellent ceux qui vous apposent la couleur de leur ceinture et se font casser la gueule dans la rue par le premier venu. Devinez la différence entre Ben Ali et ces ingrats politiquement stériles: Le sens de l'état est inné et ne s'apprend pas dans les écoles. Au mieux il s'acquiert par l'expérience.
Un parterre de diplômés sans âme et sans saveur. Léon le savait dès les tous premiers jours de "leur" révolution d'imbéciles, d'ignares et d'inconscients. Mais ceux qui lui jetaient la pierre en 2011 tiennent aujourd'hui son discours. C'est que le tunisien est très flexible. Il change de cap au gré du vent et des modes. Tellement flexible qu'il en a perdu tous ses principes.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Faycal
Quand?
a posté le 21-05-2022 à 14:34
Et quand prendre t il sa retraite celui la, et donner la force impression qu il parle au nom de
l institution militaire.? Puisqu il se considere genie politique, a lui de fonder un parti politique et de toujours dire qu il n est qu un ex amiral en retraite et non un amiral en excercer. Terme qu il instrumentalise tout le temps..
Naim
L'objecteur de conscience.
a posté le 20-05-2022 à 23:23
Parce que t'en a du bon sens pour nous étaler tes bêtises. 10 années entière proche du pouvoir et tu n'a pas levé le petit doigt pour dénoncer les abus perpétrés par les khwamjias et leur gourou de malheur le khwamji ghanouchi. Alors tais-toi et passe ton chemin
Lenet
Tais toi.
a posté le 20-05-2022 à 19:26
Tu as été au c'?ur du pouvoir et tu as vu toutes les magouilles faites par sebsi ,ses enfants et ses frères et tu n'as jamais bougé le petit doigt .
Comme tu as perdu tous tes privilèges, tu viens maintenant nous sortir tes inepties et tes conneries de l'ancien rcdiste...
Le rcd et la secte sont définitivement éliminés de la scène politique tunisienne....
Tu peux maintenant t'occuper de ta famille et tes petits enfants et laisser le pays tranquille.
On a pas besoin de vos conseils..
Salim
Taisez-vous Amiral
a posté le 20-05-2022 à 18:46
C'est dommage mais c'est la vérité la plupart de nos généraux n'ont pas une culture politique pour analyser la situation politique de notre pays c'est pour cela le mieux pour eux de rester muet et rester neutre parce que notre armée représente la tendance politique du peuple d'où le mieux que cette appareil reste en distance avec toutes les parties politiques.
Agatacriztiz
Le profil parfait ?
a posté le 20-05-2022 à 17:11
Il pense un peu à lui, là, non ? C'est gros comme une maison...
DHEJ
Qui connaissent l'Etat
a posté le 20-05-2022 à 16:28
Jusqu'au dernier chaouch de la plus lointaine administration du pays.
The Mirror
Je préfère votre silence
a posté le 20-05-2022 à 15:56
Quand on est soldat, c'est pour la vie. Monsieur Akrout, j'aime bien continuer à parler de l'Amiral Akrouk, pour cela, il va falloir que vous restiez le soldat que nous aimons, car, les politiques, indépendamment de leur orientation et de leur intégralité, nous autres tunisiens, nous en avons ras-le-bol.
Tunisino
Pas seulemnt
a posté le 20-05-2022 à 15:42
Pas seulement qui ont le sens de l'Etat, mais Visionnaires, Disciplinés, Audacieux, Compétents, Equilibrés, Expérimentés, Honnêtes, Patriotes, Modérés, et Fédérateurs. La Tunisie est dans l'obligation de quitter les logiques littéraires et illettrés, sinon elle restera à jamais un pays sous-développé, alors qu'elle est capable de devenir un pays avancé dans seulement quelques dizaines d'années.