alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 13:14
Dernières news
Kaïs Saïed : la loi doit exprimer la volonté générale et ne pas être un frein à sa concrétisation
26/01/2023 | 22:45
2 min
Kaïs Saïed :  la loi doit exprimer la volonté générale et ne pas être un frein à sa concrétisation

 

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est réuni, jeudi 26 janvier 2023, au palais de Carthage avec la cheffe du gouvernement, Najla Bouden. 


Cette réunion a permis d’aborder un nombre de questions concernant principalement les projets économiques et sociaux  restés bloqués dans les tiroirs pendant de longues années, comme le projet de l’énergie éolienne dont les arrêtés d’application ont été promulgués mais qui n’avaient pas été mis en application durant plus de dix ans. 


Il a aussi été question du projet de transport du phosphate par le biais de pipelines hydrauliques et l’installation d’un centre de dessalement, du projet d’interconnexion électrique à sous-marine entre la Tunisie et l’Italie, qui sera financé par le biais d’un don de 307 millions d’euros, ainsi que d’autres projets comme celui d'excellence des énergies renouvelables au sud tunisien ou le projet de l’autoroute reliant Gabès et Ras Jedir qui sera prochainement inauguré. 


La rencontre a, également, permis de passer en revue les projets initiés par les jeunes dans plusieurs régions. Le président de la République a assuré qu’il fallait éliminer les obstacles, indiquant que si ces derniers proviennent des textes législatifs, il serait nécessaire de les amender ou les modifier puisque la loi doit exprimer la volonté générale et ne pas être un frein face à sa concrétisation. 


Dans ce contexte, il a souligné que des textes de lois avaient été promulgués durant les années précédentes alors que ceux qui les avaient rédigés savaient pertinemment qu’ils ne pouvaient être appliqués ou qu’ils étaient rédigés sur-mesure pour en tirer profit. 


La réunion a porté, aussi, sur les préparatifs du deuxième tour des élections législatives et l’impératif de garantir l’impartialité de l'administration. Le communiqué de la présidence de la République a noté un nombre de défaillances et de dépassements des responsables comme ce fût le cas dans l’une des banlieues sud où s’était tenue une réunion n’ayant aucun rapport avec l’action municipale, précisant que les collectivités locales ne doivent pas servir des parties politiques et que les sièges des municipalités ne sont pas des bureaux de partis. 


S.H


26/01/2023 | 22:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
la loi entre la volonté générale et le frein
a posté le 27-01-2023 à 08:40
C'est du bernoullisme par excellence.

La loi entre la la pression de la mafia et l'énergie populaire... à défaut d'une bonne et suffisante portance populaire, un peuple indigène ignorant de la loi de la république!