alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 23:48
Dernières news
Inauguration de la nouvelle salle de classe à l’école Birine, grâce au soutien de l’UBCI
27/01/2023 | 13:33
4 min
Inauguration de la nouvelle salle de classe à l’école Birine, grâce au soutien de l’UBCI

 

Le secteur bancaire poursuit ses efforts et son engagement pour l’amélioration des infrastructures scolaires, et une nouvelle salle de classe a été inaugurée à l’école primaire Birine située dans la délégation de Sidi Hassine, grâce au soutien de l'Union Bancaire pour le Commerce et l'Industrie (UBCI).

 

 

Ainsi et pour célébrer l’événement, une cérémonie s’est tenue, vendredi 27 janvier 2023, à l’école en présence du ministre de l'Éducation nationale Fethi Sellaouti, du directeur général de la banque Mohamed Koubaa et de plusieurs hauts cadres des deux institutions.

Le choix de l’UBCI s’est porté sur le projet d'extension et d’embellissement de cet établissement, vu le nombre important d’élèves. En effet, l’école compte douze salles de classe seulement pour 810 élèves.

 

 

 

À cette occasion, le ministre a expliqué qu’il y a des régions en Tunisie qui connaissent une pression démographique importante, dont le cas de la localité de Birine à Sidi Hassine.

« En tant que ministère de l’Éducation nous devons agrandir les écoles pour répondre à la demande. Je veux remercier l’UBCI et, à travers elle, tous les établissements financiers et bancaires et toutes les entreprises et la société civile qui sont en train de soutenir les efforts de l’État dans l’amélioration de l’infrastructure scolaire.

Le secteur financier a un apport important. Ainsi, outre les actions bilatérales, il y a une coopération étroite avec le Conseil bancaire et financier (CBF) », a-t-il affirmé.

Et d’évoquer les cinquante millions de dinars reçus du secteur bancaire il y a deux ans, et qui ont permis en une année l’amélioration d’une manière significative de la situation dans 393 écoles.

 

 

En réponse à une interrogation de Business News, Fethi Sellaouti a indiqué : « L’apport de l’ensemble des acteurs économiques et de la société civile est substantiel. Le chiffre va étonner plus d’un, car il s’est situé rien que pour l’année 2021-2022 à cent millions de dinars, en comptabilisant les cinquante millions de dinars du secteur bancaire et financier ».

Et d’ajouter : « Je tiens absolument à remercier du fond du cœur tous les efforts fournis par tous les intervenants en vue de drainer des moyens financiers et des moyens matériels pour améliorer la situation de nos écoles. (...) Nous encourageons très vivement tout le monde, notamment les parents et la société civile, à poursuivre leurs apports ».

 

 

Pour sa part, M. Koubaa a assuré : « La participation de l’UBCI et de tous les établissements bancaires en Tunisie dans l’effort de rénovation des écoles publiques est devenue une tradition, l’objectif étant de fournir à nos enfants de bonnes conditions pour étudier et avoir une éducation seine, pleine et qui leur garantira un avenir meilleur ».

Et de marteler : « Nous sommes convaincus qu’en ces lieux, réside l’avenir du pays, d’où notre pari ! »

Le DG a spécifié que « ces actions sont au centre des orientations et des stratégies sociétales et environnementales de l’UBCI et de l’ensemble des établissements bancaires ».

« Cet apport financier est conséquent mais il reste peu par rapport à ce qu’il y à faire. Nous essayerons d’améliorer notre apport car ça représente l’avenir de notre pays », a-t-il soutenu.

 

 

 

Concrètement, le ministère désigne les établissements scolaires à rénover et les banques via le CBF se répartissent le travail à faire.

En effet, l’UBCI, dans le cadre de la convention signée avec le ministère de l’Éducation, à l’initiative du CBF a rénové l’école du Fahs en 2021 avec un budget de plus de 100.000 dinars et a pour tradition d’équiper plusieurs écoles des régions de l’intérieur en fourniture scolaire, afin d’offrir aux écoliers un cadre éducatif motivant. Généralement, la banque se charge chaque année d’une école : elle a, donc, participé à la rénovation d’une dizaine d’établissements ces dernières années.

 

 

Ces actions s’inscrivent dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale (RSE) et une volonté constante de la banque de lutter contre l'abandon scolaire.

 

I.N

27/01/2023 | 13:33
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Fethia
Bonne initiative
a posté le 27-01-2023 à 15:37
Avec tous les gains qu'elles enregistrent, les banques devraient faire beaucoup plus pour le secteur de l'éducation et nous tunisiens leur seront très reconnaissants.