alexametrics
dimanche 21 avril 2024
Heure de Tunis : 10:11
Dernières news
Houssem Hammi : nous ferons pression pour choisir un seul candidat à la présidentielle
20/02/2024 | 12:33
1 min
Houssem Hammi : nous ferons pression pour choisir un seul candidat à la présidentielle

Le coordinateur de Soumoud, Houssem Hammi, a souligné, mardi 20 février 2024, la nécessité de s’accorder sur un seul candidat à l’élection présidentielle.

Invité de l’émission impossible sur radio IFM, il a indiqué que le collectif, étant une composante de la société civile, tenterait de faire valoir son rôle pour fédérer les forces vives du pays et dans ce cadre faire pression sur ceux qui veulent se présenter comme candidat et trouver un accord entre ces personnalités pour créer une mobilisation derrière un seul candidat.

A son sens, il faut encourager celui qui a le plus de chance de passer, de rassembler et de créer une dynamique capable de créer un engouement auprès de l’opinion publique.

« Ce candidat doit bien évidemment présenter un programme de réformes sur le plan politique, économique et social. Ce qui nous intéresse ce sont les idées et non les personnes », a-t-il ajouté précisant que le collectif ne négociera qu’avec les forces démocratiques.

Il a noté, à ce sujet, que le collectif Soumoud ne pourrait, par exemple, traiter avec le Front de salut national car il considère ce mouvement de l’opposition incluant entre autres Ennahdha et plusieurs autres figures politiques, comme une partie du problème.

 

N.J 

20/02/2024 | 12:33
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
Vous fatiguez pas trop!
a posté le 21-02-2024 à 10:53
On sait déjà qui c'est ! Et qu'il aura bien mérité ses traditionnels 12.01% !
Abir
ABIR MOUSSI est la présidente apte est capable pour ce pays en 2024 inchallah
a posté le 20-02-2024 à 21:18
Et monsieur Hammond soutient ABIR MOUSSI, il soutient sa politique. Bonne vent !
Anis Trad
Ce n'est pas sérieux
a posté le 20-02-2024 à 18:51
La gauche caviar anti Kais Saied essaye toujours de se positionner '?' ça devient pathétique.
Les deux seuls candidats sérieux sont abir moussi et olfa hamdi.
Abir moussi par sa base Destour et olfa hamdi par sa base jeunes et coalition politique large.
Je ne vois personne d'autre.
Place aux femmes.
En plus, personne ne votera encore une fois pour des indépendants'?' on en a marre des indépendants. Kais Saied suffit. Ma3adech n3awdouha el3amla.
Il faut un retour des partis politiques en Tunisie
Carthage Libre
Abir Moussi est la SEULE qui peut fédérer ce pays et nous faire sortir dans la merde et le chaos issu des présidentielles de 2019 et du "25 juillet"...
a posté le 20-02-2024 à 14:51
#TI SAYEB ABIR E7CHEM 3ALA ROU7Ek

Abir Moussi est mon premier choix de très très loin, car je sais qu'elle sauvera ce pays, c'est une absolue conviction.

Mais si vous vous entendez sur une personne démocrate, qui ne va pas s'accaprer les pleins pouvoir, qui rétabliera la démocratie, la liberté d'expression, qui aura la CONFIANCE des investisseurs et hommes d'affaires et de tout le système économique, qui aura des compétences et un abatage de travail conséquent, sans idéologies, qui saura fédérer et surtout apaiser, qui n'aura AUCUNE idéologie, ni islamiste ni de droite ni de gauche, qui aura le courage de réformer avec logique et en expliquant le tout aux citoyens, surtout et enfin qui SAIT PARLER d'une façon moderne, pragmatique, rassurante, intuitive et sait comment vulgariser des décisions qui engagent le pays...et bien je voterai pour elle/lui sans ambage...

TOUT ce que je viens de décrire ci-dessus, Abir Moussi l'a.
Svr
@carthage bidon
a posté le à 00:15
Tu fais vraiment pitié toi.....ais tu vomprends qu'elle langue ?
On te le redit pour la nième fois et on fait tendre n.vers l'infini ,que la psychopathe marionnette des émirats sioniste Unis, déchet du rcd n'a aucune chance ne serait-ce de gérer une épicerie...
Arrête de nous fatiguer avec tes conneries .
Kouki
N'importe quoi
a posté le à 18:08
Du n'importe quoi
Le RCD ne reviendra jamais.
Abel Chater
"Ben Ali 2014". Il faut d'abord écarter tous les grands partis, toutes les icônes, tous les grands hommes et tous les Militants politiques de la Tunisie, afin que les queues se transforment en têtes et afin que les champignons se transforment en palmiers qui couvrent le ciel sur la forêt noire.
a posté le 20-02-2024 à 14:27
Une très bonne règle de trois à suivre aveuglement, sans trop essayer à comprendre, que Pi n'est vraiment pas 3,14. Tous ceux qui ont pratiqué la politique avant le coup d'Etat du 25 juillet 2021, appartiennent aux "virus, cafards et chauve-souris des grottes". Les porte-missiles pour les bombarder, se trouvent chez le président Kaïs Saïed, prêts à l'activation.
Sauf que les vrais missiles, eux, ils se trouvent en vérité chez les arrivistes sauterelles des circonstances sans le moindre passé sociopolitique ni la moindre expérience, même dans une association de jeux d'échecs. Depuis ce Hammi en passant par Dziri jusqu'à Chafter, qui se transforment en des têtes de listes des "Bendiri yè Bendiri", pour expliquer ce dont aucun Tunisien n'arrive à comprendre jusqu'à aujourd'hui. D'aucuns ne sont acceptés par le peuple tunisien, même pas dans leurs propres élections régionales du Jérid. Mais néanmoins, ils continuent à nous imposer leurs façades sur les écrans complices de l'épuration raciale en Tunisie.
Non, non et non, nous ne voulons pas du parti d'Ennahdha ni de ceux qui militent jusqu'à l'emprisonnement contre le coup d'Etat du 25 juillet 2021. Il est impossible de les vaincre par des élections démocratiques. Donc, écartons-les par les armes à feu et par les prisons, afin que Ben Ali gagne les élections présidentielles de 2024, bien qu'il soit à deux mètres sous terre.
Allah yostir Tounes wè Allah yèhlik ass-hab el-charr.