alexametrics
mardi 23 juillet 2024
Heure de Tunis : 10:34
Dernières news
Gentiloni : la Tunisie ne sera pas laissée seule
27/03/2023 | 21:05
2 min
Gentiloni : la Tunisie ne sera pas laissée seule

 

Le Commissaire européen chargé de l’économie, Paolo Gentiloni, a indiqué, à l’issue de la visite effectuée ce lundi 27 mars 2023, en Tunisie que la Commission est prête à envisager une aide macro-financière supplémentaire si le Fonds monétaire international (FMI) adopte un nouveau programme de décaissement.

« Il est primordial que ceci puisse avoir lieu dans les meilleurs délais. Il existe de nombreux intérêts communs entre l'UE et la Tunisie, par exemple la gestion des flux migratoires vers l’Europe. Dans ce contexte, je me félicite des contacts qui ont été renoués entre la Commission et les autorités tunisiennes. Nous souhaitons continuer dans cette dynamique de coopération : la Tunisie ne sera pas laissée seule », a affirmé le commissaire européen.

 

Il a souligné, en outre, que sa visite a été l’occasion pour confirmer l’importance du partenariat stratégique entre l’UE et la Tunisie.

« La Tunisie est un pays avec lequel nous partageons des liens historiques et culturels profonds ainsi que des intérêts communs sur le plan géopolitique. C’est donc aussi l’avenir que nous devons construire ensemble. Ma visite a aussi été l’occasion de réaffirmer notre attachement aux valeurs de la démocratie, de l’inclusion et de l’état de droit. La Commission européenne reste déterminée à soutenir le peuple tunisien dans l’actuel contexte économique extrêmement difficile », a-t-il ajouté.

« Nous voulons continuer à accompagner la Tunisie pour créer une véritable croissance économique, de nouveaux emplois et de meilleures perspectives pour les Tunisiens, en particulier les femmes et les jeunes », a-t-il conclu.

Paolo Gentiloni était arrivé le matin à Tunis. Il s'est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, Nabil Ammar et le ministre de l'Économie, Samir Saïed. Il est également prévu qu'il rencontre le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Marouane El Abassi, la ministre des Finances, Sihem Nemsia et la cheffe du gouvernement, Najla Bouden durant l'après-midi. Il a ensuite été reçu par le président de la République Kaïs Saïed, a révélé l'agence de presse italienne Nova.

 

M.B.Z

27/03/2023 | 21:05
2 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Non !
a posté le 28-03-2023 à 15:23
Seulement il ne faut pas être en compagnie de nahdha .
Et c'est l'essentiel.
Et la Tunisie ira et sera pour le mieux.
Lol
Il était temps
a posté le 28-03-2023 à 10:59
Nos voisins se réveillent enfin...
Il faut travailler sur nos intérêts communs et avancer pour le bien de la région.
Il faut toujours le leur rappeler que les frontières de l'Espagne sont avec le Maroc et celle de l'Italie sont a côté de la Tunisie et non pas de l'Ukraine et de la mer de chine
retraité
dans l'interet des européens
a posté le 28-03-2023 à 08:30
dans l'intérêt des européens d'aider la Tunisie si notre pays accuse la pire crise économique financière sociale sécuritaire et sociétale de son histoire à cause des interventions américaines et européennes dans notre pauvre pays sous prétexte printemps arabe et pseudo démocratie à l'occidentale dont les conséquences seront aussi désastreuses en Europe notre pays était bien géré économiquement , financièrement, socialement , sécuritairement , endettement et inflation maitrisée , taux de croissance supérieur à 5 % , nos frontières bien gardées , pas de pénurie des produits de base , pas de spéculation et de contrebande , des grèves limitées et la richesse nationale en constante amélioration malgré les crises économiques internationales le seul bémol de l'ancien régime avant 2011 est un chômage surtout des diplômés , le manque de libertés d'expression , de paroles et des droits de l'home à l'occidentale .
Analysis
Blablabla
a posté le 27-03-2023 à 23:10
Il nous prend vraiment pour des imbéciles....Mr machin., bidule ,la Tunisie n'est pas votre base arrière..
Les clandestins arrivés chez nous doivent repartir de gré ou de force.....
Les droits machin bidule on s'en branle.....Notre sécurité passe avant tout le monde....
Nous nous sommes pas vos gendarmes...
Kaies saied n'est pas dupe et à vite compris vos intentions....avec lui vous êtes tombés sur un OS.... il ne cédera jamais et il courbera jamais l'échine...
C'en est fini pour vos marionnettes et la 5ème colonne à Tunis..
Fares
A la bonheur!
a posté le 27-03-2023 à 22:29
Enfin on va avoir notre institut de Calligraphie et peut-être une ou deux élections pour la route, franchement je commence à être en manque d'élections moi.

Aya viva el doce Mossolini! Koullou Amine fichhar lifdhil.
Ahmed
Hypocrite
a posté le 27-03-2023 à 21:20
Aleh baba ritna notolbou
Si la Tunisie est aujourd'hui dans cet état c'est à cause de vous et de votre printemps arabe le grand fiasco
Gg
VOTRE Printemps arabe
a posté le à 09:09
Vous avez la mémoire courte. Je me souviens début 2011, les gens dansaient dans les rues à la liberté retrouvée.
Ensuite vous avez voté pour les islamistes! Comprenne qui peut...
Quant aux immigrés, arrêtez de râler que les Européens pillent votre capital humain. Gardez vos gens chez vous!
Ghy
'?a tu es piqué
a posté le à 11:08
@Gg
Les islamistes ont été imposés par eux et non pas par le peuple c'est un complot contre notre pays la preuve KS est entrain d'assainir le pays quant aux émigrés aussi c'est un complot contre notre état car ces hypocrites de l'Europe à besoin de la main d'?uvre à bas prix
Donc tête de mule
Il y a dicton
Laazouza hezha El oued tkoul am sabba
FrancoisD
Malheureusement les faits sont tétus
a posté le à 17:28
Ce qui m'étonne toujours c'est la mauvaise foi récurrente de ceux qui récriminent en permanence. Voici un résumé factuel, j'en sais quelque chose car j'en fus témoin, comme vous d'ailleurs ; entre mi décembre 2010 et mi janvier 2011, le peuple tunisien s'est révolté contre le régime de Ben Ali, avec comme facteur déclenchant, l'immolation d'un vendeur ambulant et la prise de conscience que la jeunesse était délaissée et réprimée, la corruption endémique. A la fuite de Ben Ali, fut acclamé et encensé Ghanouchi - j'étais présent a l'aéroport et il recueillit 42% des votes, alors qu'évidemment il y a avait de multiples autres candidatures... Cette révolution porte bien sont nom, puisque la Tunisie fit un tour complet pour retomber dans ces travers, avec toujours le même système corrompu, seules quelques têtes ont changé. A l'époque, il avait été reproché le soutien de la France au régime en place puis son indifférence...et enfin, vous dénoncez son intervention...bravo...quelle logique et constance !
Quand à la main d'oeuvre, vous vous leurrez ; la venue non souhaitée et souvent non légale de population étrangère, n'est là que créer une concurrence malsaine en empêchant les autochtones a réclamer de meilleures conditions de travail... d'ailleurs, moins de 40% des immigrés en France ont un travail (non pas par racisme, mais surtout parce qu'un travail peu qualifié est peu valorisé par rapport aux aides sociales). Les dictons ne font que rassurer les idiots dans leur opinion...
Larry
@Ghy
a posté le à 17:02
Pour les islamistes, voyez plutôt du côté des américains et surtout du Qatar.....
Quant à l'Europe qui en a plein les bottes de la racaille tunisienne et aussi des migrants subsahariens.... elle n'a rien à voir avec la décadence de notre pays.

Au lieu de répéter comme un perroquet votre intoxication sur fesses de bouc.... vous feriez mieux de vous taire !.....