alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 04:16
How to
Football et violence : comprendre pour mieux combattre
03/06/2024 | 09:50
3 min
Football et violence : comprendre pour mieux combattre

La violence dans le football n'est pas un phénomène unique à la Tunisie, elle touche malheureusement de nombreux pays à travers le monde. De l'Europe à l'Amérique du Sud, en passant par l'Afrique et l'Asie, les incidents de violence ternissent l'image de ce sport tant aimé et mettent en danger la sécurité des supporters.

En Europe, des groupes de hooligans notoirement violents ont marqué l'histoire du football, comme les hooligans anglais dans les années 1960 et 1970. Bien que les mesures prises aient réduit la violence dans les stades européens, des incidents graves impliquant des hooligans anglais ont encore lieu, en particulier en Europe continentale.

En Amérique du Sud, la passion intense pour le football peut parfois déborder et se transformer en violence. Des rivalités féroces entre clubs, des inégalités sociales importantes et la présence de groupes organisés de supporters violents contribuent à la violence dans le football sud-américain. Des exemples notables incluent les "barras bravas" argentines et les torcidas brésiliennes.

En Afrique, la violence dans le football est souvent liée à des facteurs politiques et sociaux, tels que les tensions ethniques ou religieuses. La corruption et la mauvaise gestion des stades peuvent également aggraver le problème.

En Asie, la violence dans le football est généralement moins répandue qu'en Europe ou en Amérique du Sud, mais des incidents graves ont eu lieu, notamment en Chine et en Inde. La croissance de la popularité du football dans la région pourrait entraîner une augmentation des risques de violence à l'avenir.

Comprendre les causes pour mieux lutter

 

Pour s'attaquer efficacement à ce problème en Tunisie, il est crucial de comprendre les causes profondes qui le nourrissent.

Facteurs socio-économiques: La pauvreté, les inégalités sociales et le manque d'opportunités peuvent contribuer à la frustration et à la colère des supporters, ce qui peut se traduire par de la violence.

Facteurs politiques: Des tensions politiques, des conflits sociaux ou des idéologies extrémistes peuvent être exploités par certains groupes pour justifier la violence dans le contexte du football.

Facteurs culturels: Certaines cultures peuvent avoir une tolérance plus élevée à la violence, ou des traditions et des rivalités qui exacerbent les tensions dans les stades

Rôle des clubs et des médias: Les clubs de football et les médias peuvent jouer un rôle dans l'amplification ou la réduction de la violence, par leur manière de traiter les incidents, de communiquer avec les supporters et de promouvoir des valeurs positives

Présence des forces de l'ordre: La présence et le comportement des forces de l'ordre peuvent également influencer le déroulement des événements lors des matchs de football et le risque de violence

 

En Tunisie, les causes de la violence dans le football sont complexes et multifactorielles. Des études ont mis en évidence des facteurs tels que la frustration des supporters vis-à-vis des résultats de leur équipe, la rivalité entre les clubs, la présence de groupes organisés de supporters violents et l'insuffisance des mesures de sécurité dans les stades. 

 

Quelles solutions pour un football apaisé ?

 

La lutte contre la violence dans le football ne peut se faire uniquement par la répression. Prévention, sensibilisation, sanctions, dialogue et coopération entre les différents acteurs du monde du football : les pistes de solutions sont nombreuses et doivent être explorées de manière concertée.

Prévention: Des programmes d'éducation et de sensibilisation pour les supporters, en particulier les jeunes, peuvent aider à prévenir la violence en promouvant le respect, le fair-play et l'inclusion.

 

Sensibilisation: Des campagnes de sensibilisation menées par les clubs, les autorités et les médias peuvent également contribuer à changer les mentalités et à promouvoir un comportement positif dans les stades.

 

Sanctions: Des sanctions strictes contre les individus ou les groupes impliqués dans des actes de violence, y compris des interdictions de stade et des poursuites pénales, sont essentielles pour dissuader la récidive.

 

La lutte contre la violence dans le football ne peut se faire uniquement par la répression. Prévention, sensibilisation, sanctions, dialogue et coopération entre les différents acteurs du monde du football : les pistes de solutions sont nombreuses et doivent être explorées de manière concertée.

 

Unissons-nous pour un football sans violence

La violence n'a pas sa place dans le football. En Tunisie comme ailleurs, il est temps de s'unir pour dire non à la violence et dire oui à un football festif, convivial et accessible à tous. Ensemble, supporters, clubs, autorités et médias, nous pouvons faire du football une source de joie et de rassemblement, sans violence ni peur.

03/06/2024 | 09:50
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Citoyen_H
UNE CHOSE EST CERTAINE. NOUS NE REINVENTERONS PAS LE FEU.........................
a posté le 03-06-2024 à 20:34

Les hooligans britanniques faisaient partie des supporters, des plus violents qui existent !!
Depuis que les anglais avaient décidé d'anéantir la violence de ces derniers, ce fut fait, quasi immédiatement.
Vidéo-surveillance permanente des rencontres de foot avec un fichier informatique stocké sur un serveur en ligne, avec des mises à jour perpétuelles, contenant les photos et les identités de tous les sauvages pris ou filmés en flagrant délit de violence.
Toutes les polices européennes peuvent s'y connecter.
Les coupables sont, si je me souviens bien, interdits de stade à vie, il me semble, avec un séjour conséquent en taule.
Il n'y a que le "bâton" qui a les moyens de mettre un terme à ses actes de sauvageries !!!
Il sait se faire respecter.
Construisons des prisons.
Il y a un surbooking, ces derniers temps !!!
Anticipons et faisons d'une pierre, deux coups.


Citoyen_H
LES CAROTTES SONT CUITES ......................
a posté le à 22:14
Rajout à mon commentaire précédent : Les caméras utilisées sont reliées à des PC dotés de logiciels de "reconnaissance faciale".

bml
identifier les causes
a posté le 03-06-2024 à 12:52
La situation catastrophique dans les stades de football et dans tout le secteur du sport en général est due à plusieurs facteurs comme relaté dans l'article de B.N . J 'insiste pour ma part sur LE R'?LE DES DIRIGEANTS ET SURTOUT DES MEDIAS : Les dirigeants qui , pour cacher leur incompétence et mauvaise gestion A TOUS LES NIVEAUX , inventent des idées délirantes de persécution et de complot pour avoir la sympathie d'un public ,jeune ,crédule et passionné et délirant .
Les débats de caniveau ,des plateaux télévisés et des émissions de la radio ,contribuent énormément à cette violence incroyable avec des intervenants partisans et populistes de bas niveau intellectuel et moral qui sont sensés éduquer et présenter les vertus du sport et non enflammer les foules avec des commérages et des ragots futiles qui créent une confusion et un climat de tension et de peur . CES plateaux doivent être assainis et composés de personnes compétentes ,objectives et respectant l'étique professionnelle .
Les institutions concernées par ce dossier doivent se concerter pour trouver les outils nécessaires pour assainir et attaquer les causes principales de ce fléau qui altère profondément le domaine du sport .