alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 15:39
BN TV
Faouzi Maalaoui : Béchir Akremi est accusé d’avoir dissimulé six mille dossiers
12/02/2024 | 20:29
2 min
Faouzi Maalaoui : Béchir Akremi est accusé d’avoir dissimulé six mille dossiers

 

Le comité de défense de l’ancien procureur de la République, Béchir Akremi, a tenu, lundi 12 février 2024, une conférence de presse pour revenir sur les développements de l’affaire liée à leur client.

L’avocat Faouzi Maalaoui, a indiqué, dans une déclaration accordée à Kashf que Béchir Akremi est notamment accusé d’avoir sciemment négligé de trancher dans six mille procès-verbaux au pôle de lutte antiterroriste.

« Ces gens qui prononcent ce type d’accusations, devraient nous donner le nombre de dossiers qui n’ont toujours pas été clôturés dans le pôle, après le départ de Béchir Akremi depuis plus de six ans. Le procureur n’a pas les prérogatives de trancher dans les dossiers, cela revient à ses adjoints qui sont en charge de le faire conformément aux procédures en vigueur et au volume d’affaires qu’ils ont à traiter. À l’heure actuelle, nous n’avons été mis au courant d’aucune découverte concernant une organisation terroriste qui aurait été révélée grâce au traitement de ces six mille dossiers, il n’y a rien de nouveau » a-t-il poursuivi.

Faouzi Maalaoui a estimé qu’il s’agit de propos servant un récit qui n’a d’autre but que de diaboliser Béchir Akremi.

 

 

Le 5 janvier dernier, la détention préventive de Béchir Akremi, a été prolongée de quatre mois, en application de la décision prise par le juge d'instruction du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme.

Un mandat de dépôt a été émis par le juge d’instruction contre l’ancien procureur de la République, Béchir Akremi, vendredi 10 mars 2023.

On rappellera que Béchir Akremi avait été arrêté dimanche 12 février. L’ancien procureur, très controversé, est accusé par le comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi de dissimulation de preuves et d'entrave à la justice. On l'accuse, également d'avoir été chargé, par le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi, d'innocenter des terroristes et de bloquer l'enquête portant sur les assassinats politiques.

 

 

M.B.Z

 

12/02/2024 | 20:29
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Hassine
6000 dossiers...!
a posté le 13-02-2024 à 13:27
C'est à peut près 70 m3 de volume ...!
Ce n'est pas négligeable
Houcine
Akremi exemplaire?
a posté le 12-02-2024 à 22:55
'?videmment, le conseil d'un prévenu a vocation à blanchir, sinon arrondir les angles quant aux affaires de son client.
Akremi, cependant, est un cas exemplaire par la place qu'il tenait dans le dispositif judiciaire et par le rôle qu'il y a joué en faveur de bien des malfrats, membres de la confrérie, et terroristes de talent.
Alors,qu'on vienne nous conter des fadaises avec effets de manche alors qu'on en est qu'au début du début de ce qui devrait être l'affaire la plus grave, puisqu'elle concerne des gens ayant partie liée avec un projet dont le terrorisme était le moyen, ou l'une des modalités.
Ce pays brille par le talent de ses trafiquants, magouilleurs, fripons et leurs maîtres les prétendants.
Je crains que les oiseaux de malheur, annonciateurs du pire ne finissent par gagner leur pari.
Sache la Providence en démentir les présages!
Jilani
Diaboliser le diable
a posté le 12-02-2024 à 22:34
Une chose est sûre, est que depuis le démantèlement de la secte ennahdha et l'emprisonnement des commanditaires comme le gourou et ses sbires et les opportunistes, il n'y a pas eu d'actes terroristes et d'assassinat d'homme politiques comme on l'a vécu pendant la décennie noire. Qu'ils crèvent en prison. Les traîtres existent encore.
Le Baron
Ridicule
a posté le 12-02-2024 à 22:17
Ce sont six cents mille dossiers qui ont été dissimulés, mais bon tant qu'il y aura des imbéciles qui vont croire à ces mensonges grotesques relayés par des médias bien intentionnés....