alexametrics
dimanche 16 janvier 2022
Heure de Tunis : 20:59
Dernières news
Détails de l’affaire Samir Taïeb
30/10/2021 | 11:56
2 min
Détails de l’affaire Samir Taïeb

 

L’ancien ministre de l’Agriculture, Samir Taïeb, a été arrêté puis placé en détention dans le cadre d’une affaire de corruption. Sept autres responsables du ministère de l’Agriculture font face aux mêmes accusations. 

 

L’ancienne porte-parole de la présidence de la République tunisienne et avocate, Saïda Garrach, est revenue, dans un statut sur sa page Facebook, sur les détails de cette affaire, étant membre du comité de défense de l'ancien ministre.

Elle affirme que le dossier remonte à 2014 et concerne un accord conclu entre le ministère de l’Agriculture et un prestataire de service pour le déploiement d’une solution informatique de gestion des ressources hydriques notant que le projet a été financé entièrement par la Banque africaine de développement.

 

 

Elle précise, également, que le projet a été lancé et le prestataire de service payé bien avant la nomination de Samir Taïeb en tant que ministre de l’Agriculture. Celui-ci a, rappelons-le, été à la tête du ministère de l’Agriculture entre 2016 et 2020 sous le mandat de Youssef Chahed.

Alors que le projet avait été quasi-achevé, le contrat a été résilié par le ministère de l’Agriculture compte tenu des retards accusés dans la réalisation du projet. Des consultations ont alors été lancées pour finaliser le projet. Samir Taïeb venait, à l’époque, de prendre les rênes du ministère de l’Agriculture.

 

En réponse aux réclamations du prestataire de service initial, Samir Taïeb a exigé l’examen du dossier. Les experts mobilisés sur l’affaire ont proposé, entre autres, l’annulation de la résiliation du premier contrat. Ce qui a été, in fine, exécuté sachant que les deux consultations lancées n’ont pas eu de soumissionnaires.

Saïda Garrach n’a pas manqué de pointer du doigt les pressions exercées sur certains juges soulignant que la lutte contre la corruption ne pourrait jamais avancer si les efforts consacrés sont focalisés sur des dossiers vides.

 

 

N.J. 

30/10/2021 | 11:56
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ali
Gagner sa vie
a posté le 31-10-2021 à 12:07
Evidemment, Mme est payee, pour justement faire de son client un ange, elle devrait laisser la justice etudier et se prononcer sur la veracite des faits de son client, au lieu
d instrumentaliser les medias pour credibiliser la version de son client , esperant influencer
l opinion et la justice alors que cette derniere ne s est pas prononcee. A croire Mme Garrache la justice en Tunisie enferme les citoyens les plus innocents, Mme Garrache doit evidemment gagner sa vie mais pas au point de prendre les gens pour des imbeciles..
Tout azimut
Tahya Tounes
a posté le 31-10-2021 à 08:31
Au suivant'?'
takilas
Un naïf ?!
a posté le 31-10-2021 à 00:20
Qui croyait être protégé par les mafieux nahdha et l'un de ceux que ghanouchi est parvenu à manipuler à sa guise.
D'ailleurs il apararaissait, dans certaines occasions comme une star dorlotée et gâtée ; or certaines personnes connues par leur nationalisme et patriotisme n'osaient même pas le regarder en face ni le saluer comme certains lèches-bottes et ce comme s'ils savaient déjà que ce type est un vendu et un indigne manipulé par l'énergumène ghanouchi le sale
MFH
Il faut assumer
a posté le 30-10-2021 à 21:10
Le fait de passer 3 années au Ministère sans soulever ni sanctionner les anomalies et irrégularités graves qui se passaient sous ses yeux, prouve qu'il n'était pas à la hauteur de la tâche confiée. Il fallait soit punir les fautifs soit céder sa place. La bonne foi ou la bonne loyauté ne suffisent pas dans les hauts postes. L'erreur coûte les yeux de la tête. Dommage et Inchallah labès.
Abidi
Affaire de justice
a posté le 30-10-2021 à 20:50
Ce qui est bizarre à cette époque de décadence c'c'est que même les investigations de justice se traites sur face book or qu'il y a des secrets qui ne doivent être divulguer quand l'instruction est en cour,
Jilani
La justice dira son verdict
a posté le 30-10-2021 à 16:40
Je ne vois pas en quoi Samir taieb est devenu un opposant et homme politique dangereux pour que KS ou la justice va s'acharner sur lui. S'il est innocent, il sera libéré. Ce qui est étonnant c'est que ses amis politiques du parti masar n'ont émis aucune objection !!!
souilem
Mme Garrach, est-elle lavocate de s.Bettaieb ?
a posté le 30-10-2021 à 15:54
SI Mme Garrach est l'avocate de s.bettaieb, qu'elle s'abstienne de ses commentaires sur BN, elle le fera devant le juge. Pour moi, si on accepte la mission de ministre, on n'a pas droit à l'erreur. D'abord, les compétences sont un impératif pour bien conduire le ministère en appliquant la loi et le réglement du traitement des dossiers et des appels d'offres. La fonction de ministre est une grande responsabilité, ce n'est pas un petit agent d'être là pour signer des papiers, le ministre engage tout le ministère et même tout le gouvernement dans les actions à entreprendre. D'autant plus qu'il s'agit dans ce cas d'un ancien avocat sensé à connaître les décrets et les textes juriqdiques. J'ai vu une de ses interventions à la Télé sur la production d'huile d'olive et des dattes, tout ce qu'il disait était immaginaire et non réel croyant que les tunisiens ne comprennent pas. C'est dommage que ce genre de ministre ne pourra jamais faire avancer le pays par manque de compétences et par manque d'expérience, à ne pas le comparer à si Lassad Ben Osmane, un général hydraulycien de taille. Ya hasra ala tounes !
Tunisien
Pour faire diversion...
a posté le 30-10-2021 à 15:44
La mère Garache nous fait croire que des pressions sont faites sur les juges pour impliquer son client. lire des pressions de la présidence, comme si la présidence n'a que faire d'un malfrat de petite taille et que son client est blanc comme neige. Si je crois les articles de presse, il aurait des affaires et non une affaire, alors de grâce ne nous bassinez pas avec des âneries peues crédibles.
Forza
Ces histoires vont paralyser l'administration
a posté le 30-10-2021 à 14:50
Personne ne prendra plus de décisions et ça sera plus fatal au pays.
versus
Cela prouvera une chose
a posté le à 19:44
Que ces fonctionnaires ne sont pas à leur place, faut les remplacer
Rationnel
Facebook est un outil pour propager les mensonges
a posté le 30-10-2021 à 13:57
Facebook qui vient de changer son nom a Meta (qui en Arabe comme en hebreux veut dire mort), était un outil pour propager les mensonges et la promotion de la discorde. Son fondateur, Zuckerberg, qui maîtrise le hébreux a probablement choisit ce nouveau nom pour signaler que FB c'est fini.
Cette affaire n'est pas l'unique affaire de corruption au sein du ministère de l'agriculture quand Samir Taieb était ministre, un grand nombre des dossiers de l'émission les quatre vérités étaient consacrées aux affaires de corruption au sein de ce ministère. La présidente du PDL , Abir Moussi, a expose un nombre importants de mauvaises pratiques lors de son discours a Beja qui est encore sur youtube. On a choisit cette affaire parce qu'elle est la plus facile a traiter, les autres sont plus compliquées et impliquent un grand nombre de personnalités protégées et des syndiques qui restent pour le moment intouchables.
Le sabotage de l'agriculture en Tunisie rappelle la période précoloniale ou des Tunisiens ont agit pour rendre le pays plus colonisable et voulait que la France colonise la Tunisie (en commençant par Mahmoud Ben Ayed avec Semmama et Khaznadar qui a vole la trésorerie de l'état après l'acquisition de la nationalité française).
La Tunisie n'est plus en mesure assurer sa securite alimentaire et le déficit de la balance alimentaire a explose, on limite les choix des dirigeants et on est plus capables de suivre une politique autonome. On est contrains de suivre les directives du FMI, de l'union européenne ou les USA même si c'est contre nos intérêts, ce qui est généralement le cas.
zozo Zohra
Rationnel
a posté le à 11:38
Facebook est un outil qui était fait pour surveiller les peuples et comprendre les peuples surtout les peuples comme le notre qui sont branchés H24 et qui gobent tout.
Les peuples intellectuels savent gérer leurs vies et ne sont pas manipulables à souhait.
BOBBY
Franchement, on sent que le bateau est ivre...
a posté le 30-10-2021 à 13:03
Franchement, on sent que le bateau est ivre...
Est ce que c'est cela combattre la corruption?en arrêtant des gens comme ce monsieur qui visiblement n'ont pas spolié les deniers de l'états, et laisser libre les vrai criminels?
c'est vraiment inquiétant, notre justice patauge et on est est pas sorti de l'auberge, pauvre Tunisie...
Sachez que le gouverneur de Manouba vit aussi ce même cauchemar digne d'une roman de Kafka, je conseille à ces magistrats de relire Kafka pour éveiller leur esprit zélé....
k.Hamida 7806
dossier vide !!!
a posté le 30-10-2021 à 12:41
Dr saida garrach, son avocate ne cesse de le répéter, il est innocent.
Et si Mme Dr s.garrach le dit c'est que c'est vrai.
D'autant plus que son client, Dr s.bettaieb avait accompli sa mission avec brio en tant que ministre de l'agriculture.
Et qu'on arrête toutes les poursuites contre ceux qui avaient fait les beaux jours de la Tunisie
nazou de la chameliere
Faire partie
a posté le 30-10-2021 à 12:36
Du parti "escrocs tounes " etait une erreur fatale !!!
Servir son pays c'est bien ,mais ne jamais s'associer avec des escrocs !!!

Ce monsieur Taieb a l'air d'un homme très naïf !