alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 22:48
Dernières news
Détails de l’accord sur les augmentations salariales pour le secteur privé
01/01/2022 | 15:50
1 min
Détails de l’accord sur les augmentations salariales pour le secteur privé

 

La Centrale syndicale et la Centrale patronale ont conclu, samedi 1er janvier 2022, un accord sur les augmentations salariales pour les travailleurs du secteur privé au titre de l’année 2022.

 

En vertu de cet accord – qui concerne les travailleurs soumis aux partenariats sectoriels signés entre l’UGTT et l’Utica – les bénéficiaires auront :  

-       une augmentation au titre de 2022 de 6,5% sur le salaire de base de 2019. Ces augmentations entrent en vigueur dès novembre 2021, 

-       une augmentation de 6,75% au titre de 2023 sur le salaire de base de 2022. Elle entre en vigueur dès janvier 2024, 

-       une augmentation au titre de 2024 de 6,75% sur le salaire de base de 2023. Elle entre en vigueur dès janvier 2024 

-       une majoration au titre de 2022 des primes de + 6,5% sur la valeur des primes de 2019 convenues dans les conventions sectorielles avec une entrée en vigueur en décembre 2021, 

-       une majoration au titre de 2023 des primes de + 6,75% sur la valeur des primes de 2022 convenues dans les conventions sectorielles avec une entrée en vigueur en janvier 2023, 

-       une majoration au titre de 2024 des primes de + 6,75% sur la valeur des primes de 2023 convenues dans les conventions sectorielles avec une entrée en vigueur en janvier 2024.

 

 

N.J. 

01/01/2022 | 15:50
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Marc
Masse salariale, Impôts des entreprises
a posté le 22-02-2023 à 16:32
Il suffirait de supprimer les charges employeurs pour tous les secteurs et ainsi les salaires pourraient augmenter et il serait possible d'embaucher beaucoup de personnes.
Ce qui plombe une entreprise en France, ce sont les charges de la masse salariale. Supprimons ces charges et la France repartira sur une véritable croissance. Le chômage est désiré et entretenu par les états. Les esclaves que nous sommes servent à combler les postes à contrats précaires. Donc il faut du chômage. La preuve, le pleine emplois pour le gouvernement est de
5 % de chômeurs. Nos dirigeants sont pour la plupart incompétents dans la fonction qu'ils occupent. C'est pourquoi notre pays va de plus en plus mal.
Revalorisation du SMIC
Depuis le 1er janvier 2023, le montant du Smic passe à 1 709,28'?' bruts par mois, soit 1 353'?' nets pour 35 heures hebdomadaires (Smic horaire brut à 11,27'?'). Cette revalorisation annuelle tient compte de l'évolution de l'inflation constatée, à hauteur de 1,81%.
En réalité, lorsqu'il parle de 'plein emploi'?', le président de la République vise un objectif de 5% pour le taux de chômage. Il s'agit de la définition retenue par l'Organisation internationale du Travail (OIT) : un pays est en situation de plein emploi quand le taux de chômage est inférieur à 5%.
Marc de Nice
Warrior
Faite payer les RICHES ...................................
a posté le 02-01-2022 à 13:33
les riches ne paient ni zaqat, ni impots.
les riches doivent payer 40 % d'impots. ils continuent à s'enrichir mais avec 60 au lieu de 100.
çà s'appelle:
- justice sociale
- redistribution
il est temps de faire payer les riches.
WAKE UP !!
Flying Ftira
Et les retraités ?
a posté le 02-01-2022 à 09:41
Et les retraités ?
Ceux du secteur privé, bien entendu et particulièrement ceux qui subissent les conséquences des non-déclarations ou les déclarations "minimales" de leurs employeurs véreux durant leur vie professionnelle et dont les montants de retraite sont tout simplement ridicules...
Comme d'habitude, laissés au bord de la route...
Ils doivent attendre une hypothétique augmentation du SMIC pour pouvoir espérer une augmentation de leur retraite...
Fonctionnaire
Ugtt
a posté le 01-01-2022 à 22:43
Pas de commentaire de personne..pour les fonctionnaires tant pis.. espérons qu'on va bouger pour les fonctionnaires
MFH
C'est comme faire un trou dans l'eau '
a posté le 01-01-2022 à 16:55
Décider une augmentation de salaire sans qu'il y ait création de richesse au préalable, générera automatiquement une augmentation des prix laquelle augmentation aggravera à son tour les conditions des plus demunis.
Indigné
Les oubliés
a posté le 01-01-2022 à 16:24
Les salariés du privé payés au smig ainsi que ceux retraités qui attendent une récupération un tant soit peu de leur pouvoir d'achat peuvent encore attendre jusqu'à la précarité.
'? noter également que la valeur du point de la retraite complémentaire fait encore du sur place !
Attendons voir ..