alexametrics
mardi 27 février 2024
Heure de Tunis : 05:45
How to
Depuis quand la Tunisie est-elle en état d'urgence ?
30/01/2024 | 17:57
3 min
Depuis quand la Tunisie est-elle en état d'urgence ?

La Tunisie est en état d'urgence depuis le 15 janvier 2011, soit plus de 13 ans. Cette mesure exceptionnelle a été déclarée pour la première fois en réponse aux manifestations massives qui ont conduit à la chute du président Ben Ali. Depuis lors, elle a été réinstaurée à plusieurs reprises, en particulier après les attaques terroristes de 2015 à Tunis et à Sousse, ainsi qu'en 2019 après un double attentat-suicide à Tunis.

L'état d'urgence confère au pouvoir tunisien des pouvoirs exceptionnels, notamment la possibilité d'interdire les réunions, d'imposer le couvre-feu, de perquisitionner des domiciles sans mandat et de contrôler les médias. Ces mesures ont été critiquées par des organisations de défense des droits de l'Homme, qui les considèrent comme une atteinte aux libertés individuelles.

 

L'état d'urgence sous Kaïs Saïed

Kaïs Saïed, qui a été élu président de la République tunisienne en octobre 2019, a pris des mesures importantes pour renforcer l'état d'urgence. En juillet 2022, il a promulgué une nouvelle loi qui donne au gouvernement des pouvoirs encore plus étendus, notamment la possibilité de fermer les médias et de suspendre les activités des partis politiques.

Ces mesures ont été critiquées par des organisations de défense des droits de l'Homme, qui les considèrent comme une atteinte aux libertés individuelles et à la démocratie. Elles ont également suscité des inquiétudes quant à la dérive autoritaire du président Saïed.

 

Les critiques de l'état d'urgence

Les critiques de l'état d'urgence en Tunisie portent sur plusieurs points :

La durée excessive de cette mesure. L'état d'urgence a été en vigueur pendant plus de 13 ans, ce qui est une durée très longue, même pour un pays qui a connu des événements graves, tels que les événements de 2011 et 2019.

L'atteinte aux libertés individuelles. Les pouvoirs exceptionnels conférés au pouvoir tunisien par l'état d'urgence ont été utilisés pour restreindre les libertés d'expression, de réunion et de manifestation.

Le manque de contrôle parlementaire. Le Parlement tunisien n'a pas été consulté pour la prolongation de l'état d'urgence, ce qui est contraire aux principes de la démocratie.

 

L'argumentaire du pouvoir tunisien

Les défenseurs de l'état d'urgence en Tunisie arguent que cette mesure est nécessaire pour maintenir l'ordre public et la sécurité nationale. Ils soulignent que la Tunisie a été victime de plusieurs attaques terroristes depuis 2011, et que l'état d'urgence permet aux forces de sécurité de réagir rapidement à ces menaces.

 

En plus de la Tunisie, il existe de nombreux autres pays qui appliquent l'état d'urgence. Voici quelques exemples :

En Afrique, l'état d'urgence est en vigueur dans plusieurs pays, notamment en Algérie, au Burkina Faso, au Cameroun, en Égypte, au Mali, au Nigeria, au Sénégal et au Tchad. Ces pays sont confrontés à des menaces sécuritaires, notamment le terrorisme, la criminalité et les conflits armés.

En Asie, l'état d'urgence est en vigueur dans plusieurs pays, notamment en Afghanistan, en Chine, en Inde, au Pakistan et au Sri Lanka. Ces pays sont confrontés à des menaces sécuritaires, notamment le terrorisme, les conflits armés et les troubles sociaux.

En Amérique latine, l'état d'urgence est en vigueur dans plusieurs pays, notamment au Brésil, au Chili, au Venezuela et au Nicaragua. Ces pays sont confrontés à des menaces sécuritaires, notamment le terrorisme, la criminalité et les troubles sociaux.

En Europe, l'état d'urgence est en vigueur dans plusieurs pays, notamment en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie. Ces pays sont confrontés à des menaces sécuritaires, notamment le terrorisme et la criminalité.

30/01/2024 | 17:57
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous