alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 04:19
Chroniques
De plus en plus violents
Par Synda Tajine
04/06/2024 | 16:59
3 min
De plus en plus violents

 

La violence atteint son paroxysme dans notre pays. Plus observée et, certes, plus documentée, elle se manifeste de bien des manières. On ne l’observe pas seulement dans nos rues, elle est aussi exacerbée dans nos stades et nos écoles.

Dimanche, le derby entre l'Espérance sportive de Tunis et le Club africain a été l’un des exemples de cette violence criarde, presqu’ordinaire qu’on observe chaque jour un peu plus dans le pays. Echange de violences entre supporters et entre supporters et forces de l’ordre. Bilan, des blessés et plus de cent mille dinars de dégâts matériels payés par le contribuable. Cette violence n’est pas seulement liée au jeu, elle est attisée par des sentiments d’injustice, de régionalisme et de frustration. Il suffit de lire le communiqué victimaire du Club africain qui dénonce des injustices et un deux poids, deux mesures, pour le comprendre.

Il suffit aussi de regarder la manière, archaïque et digne d’un autre temps, avec laquelle les autorités continuent de gérer les violences dans les stades. Insultes matraque et gaz restent l’unique réponse des sécuritaires. Comment demander à des supporters d’accéder au monde idyllique du fair-play lorsque le foot est marqué par les injustices, le marché noir et les violences policières ?

 

Mais, loin des stades, cette violence est d’autant plus dérangeante lorsqu’elle entache la quiétude du milieu scolaire et éducatif. Depuis le début de l’année, les violences en milieu scolaire ont été nombreuses et différentes. Amplifiées par les réseaux sociaux, mais aussi par les tensions ambiantes, plusieurs violences par arme blanche entre élèves ou contre un professeur ont été exposées. Idem pour les violences physiques et verbales. Un élève éborgné avec un stylo dans une école, un professeur violemment agressé par arme blanche dans un collège, une enseignante insultée par une parente… Les exemples n’ont en commun que Leur extrême violence.

Aujourd’hui, alors que les lycéens passent à partir de demain les épreuves du baccalauréat, il y a lieu de se demander sur l’avenir de cette violence en milieu scolaire. Assiste-t-on à l’échec cuisant du système éducatif et scolaire ou du ras-le-bol d’une génération désabusée et en manque d’espoir ?

La colère des jeunes et leur ras-le-bol est partout. Elle l’est dans leur excès de violence, mais aussi dans le nombre croissant de ceux qui décident littéralement de fuir leur pays, d’une manière ou d’une autre.

 

Face à une expérience démocratique de plus en plus menacée, le vivre-ensemble s’en retrouve, lui aussi, compromis. Le respect de l’Autre, le droit qu’on lui consent d’évoluer et de vivre à nos côtés, s’en retrouve fragilisé. Non, qu’il était déjà bien solide auparavant, mais il semble très peu résister aux différentes épreuves qui le touchent. Si ces violences permettent de tirer la sonnette d’alarme quant à la réalité du système éducatif, elles font visiblement des jeunes une cible de choix. « Aujourd’hui, les jeunes ne manifestent plus contre le chômage, contre un régime politique, contre la situation sociale, … ils le font à cause d’un stade de football », explique le sociologue et universitaire Mohamed Jouili sur Mosaïque Fm aujourd’hui.

Le jeune a aujourd’hui besoin d’un exutoire, et le football reste l’exutoire des masses par excellence. Lorsque le football devient, à son tour, une source de frustration et de tension, c’est la violence qui se mue en exutoire.

Mais, ceci n’est certes pas le fruit de ces dernières années. Rappelez-vous, après la révolution, la frustration des jeunes s’était muée en extrémisme et en terrorisme. En somme, tout changement apporte son lot de réorganisation et de mutation de la société. A chaque époque, ses dérives et sa violence…

 

Par Synda Tajine
04/06/2024 | 16:59
3 min
Suivez-nous
Commentaires
samir
c'est le tiers monde en fin de compte
a posté le 05-06-2024 à 15:31
Un peuple énergique et violent c'est tout à fait le nécessaire pour vaincre l'attaque subsaharienne contre notre pays. (vu que ces subsahariens irrespectueux et haineux et ne savent pas vivre sans guerre civile; et la preuve est partout dans leurs pays). il faut bien signaler que tous ces jeunes sont anti sioniste et par contre pro Palestine, et ca dérange beaucoup de traitres défenseurs des sionistes et les NGO ennemis du pays .
Jean Neymar
Permettez-moi d'insister...
a posté le 05-06-2024 à 11:01
"Il suffit de lire le communiqué VICTIMAIRE du Club africain qui dénonce des injustices et un deux poids, deux mesures, pour le comprendre."

Je veux revenir là-dessus,le BOURREAU joue à la VICTIME et cela MARCHE!
Permettez-moi d'insister car c'est IMPORTANT et je veux illustrer mes propos par 3 FAITS AV'?R'?S:

1) Revenez quelques saisons en arrière;Lors de la dernière journée de championnat,le ST recevait le CA pour un match "Barrage" où seule la Victoire aurait permis à chacun de sauver sa place en LIGUE 1,le président du CA se pourfend alors d'un communiqué relayé par les ondes nationales la veille du match où voila le message qu'il avait réussi à faire passer: "On cherche à avoir la peau du CA mais ce qu'ils ne savent pas c'est que Jomhour el CA est supérieur à celui de tous les autres clubs réunis".
Son COUP DE BLUFF a porté,Branle-bas sécuritaire de combat au Bardo le jour du match et cette Banlieue déclarée Ville Fermée,et un ARBITRE à qui Karraoulou dèrsou: 3 pénaltys imaginaires sifflés pour le CA et le club sauve sa peau en ligue 1 au prix de la plus GRANDE ARNAQUE de l'HISTOIRE du FOOT tunisien.

2)Revenez à l'article " cent mille dinars de dégâts matériels payés par le contribuable." pour le fait à Béja relayé en détail pour que je me concentre sur le troisième ci-dessous,l'ACTUEL,le PLUS GRAVE.

3) De quoi s'agit-il? Un CA mené le plus normalement du monde au score à la demi-heure de jeu grâce à deux buts des Brésiliens de l'EST,buts dont la validité est incontestable et incontestée;Le CA put réduire la marque durant le temps additionnel,score final CA-EST 1-2.
Je rappelle que c'était le CA qui recevait et qu'en vertu des nouvelles règles régissant notre football,seul le CA avait droit à la présence de leurs supporters.
Passons sur les nombreuses interruptions de match à cause des fumigènes et des palabres sur le terrain,sur le jeu du chat et la souris entre les forces de l'ordre et certains supporters Ultras du CA,mais le Bilan est clair: quelques centaines de sièges saccagés et devant être payés par le contribuable;plus de 100 mille DT de dégâts.
---------------------------------------
Est-ce parce qu'il s'appelle CLUB AFRICAIN ,africain que les Autorités hésitent à avoir la main lourde pour ne pas être accusés de racisme envers les africains?
Je suis obligé de débuter par cette boutade,je le reconnais un peu lourde,mais néanmoins dans l'air du temps,car sinon comment expliquer que ce communiqué ci-dessus invoqué et où le BOURREAU joue encore à LA VICTIME et que son COUP de BLUFF porte encore une fois là où la RESPONSABILITE du CLUB est INCONTESTABLE aux yeux de tous!
A la minute où j'écris ce commentaire,AUCUNE SANCTION N'est encore prise, ALLEZ VOUS ETONNER de la Dégradation des lieux aussi bien au Stade et à l'Ecole!
Lorsque le parent d'élève vient systématiquement derrière son enfant faisant du Maître d'Ecole ou du professeur le Bouc émissaire,lorsque le responsable du club sportif* pointe du doigt les injustices dues à "2 poids 2 mesures" (SIC!),Quelle éducation recevra le jeune encore enfant ou adolescent lorsqu'il voit que les adultes ne sont pas d'accord?
* Qu'il est loin le temps où un SAYADI (ex-responsable de ce même CA) disait qu'en tant que DIRIGEANT,et bien qu'il n'hésitait pas à encadrer joueurs et même supporters en les suivant dans leur vie de tous les jours en disant en ces termes:'Ki oueldi,ki yoghlot maw nrajôu".....
Jean Neymar
Mise à jour: Mauvaise foi
a posté le à 10:24
La Sanction est tombée Mercredi 5/06 dans la soirée:
2 matchs à huis-clos,10000DT d'amende et c'est au CA d'engager les travaux et supporter les frais de réparation après les dégradations du Mobilier du stade.
Bon ,le Verdict est tombé ,DONT ACTE;
---------------------------------------
Mais regardez la première réaction du Comité directeur,au lieu d'adopter un profil bas et s'estimer heureux tant la culpabilité du CA est avérée,et bien non:
Messieurs sont en colère,ils estiment que ce n'est pas à la LNPF de statuer,s'étant basés uniquement sur les réseaux sociaux et font ainsi appel de cette décision....
BEN VOYONS! ainsi se serait les forces de l'ordre qui auraient saccagé les 400 sièges,brisé les caméras de surveillance et avoir introduit incognitos les fumigènes dans le stade!
Et bien voilà ce que je dis: la sentence de l'appel pouvant être encore plus LOURDE,le moment est venu de sévir et de DISSOUDRE s'il le faut ce club!
Bourguiba en 1971 pourtant président d'honneur de l'EST n'avait pas hésité dans la soirée même de DISSOUDRE l'Espérance Sportive de Tunis après les dégradations (pourtant sans aucune violence physique) subies dans l'enceinte de la Cité sportive d'El Menzeh suite à la défaite contre le CSS en finale de la coupe.
Là des forces de l'ordre ont été blessées,des spectateurs venus simplement encourager leur équipe ont subi des dommages collatéraux suite aux Excès de leurs Ultras et ce COMITE refuse de prendre ses responsabilités,C'est TROP!
Et le match était sans enjeu pour le CA,mèlè ouel kèn jè yalâab âl championnat,ech kèn ikoun? tihou el arwèh!
Je fais confiance en les plus hautes autorités devant el Khatar el dèhém de prendre la seule décision qui à mes yeux,aujourd'hui s'impose:
DISSOUDRE et GELER toutes les activités sportives du CA pour la durée d'une année;koss el rouss ténchéf el ârouk!
Vous verrez tous les autres clubs du pays se tiendront à carreau et veilleront à éduquer et canaliser leurs Hijouj ou mijouj ,qui ne comprennent rien au Football ni aux vertus du sport!
Ons
Dettes karmaniques et psychanalyse nationale !
a posté le 04-06-2024 à 22:01
Et l'exemple vient d'en haut chère Mme Tajine. Avez-vous jamais vu le Monsieur nous sourire, nous apaiser, nous donner de l'espoir, nous faire rêver, nous faire sentir qu'on est un seul peuple soudé, solidaire et uni autour de l'amour de notre si chère patrie, autour d'un projet commun, d'un rêve commun, d'un avenir radieux ensemble... Avez-vous jamais ressenti de l'amour paternel, de l'empathie, du bonheur, de l'humanité dans les longs monologues hypertendus et haineux qu'il livre et utilise comme seul moyen de gouvernance politique ? A part insultes, menaces, crispations, tensions, injures, tristesse ! Que d'aigreur, que de frustration, que de ressenti ! Que de passions tristes ! Et ça dure depuis maintenant trois bonnes années ! Et vous voulez un peuple apaisé, en paix avec lui même, en harmonie avec ses valeurs, son Histoire et son identité !!!
Quel enfant peut sortir psychologiquement indemne de trois années de réprimandes, de messages dégradants, négatifs, rabaissants de la part d'un père hégémonique, aigri et revanchard... Quel peuple peut sortir indemne d'autant de messages négatifs, humiliants, dénigrant à ce point la seule décennie où il s'était enfin émancipé du joug de ses tuteurs pour devenir majeur ! Quand on utilise la haine comme seule politique, les résultats ne peuvent être que de plus en plus de violence pour ceux qui vivent encore ou alors le mutisme total pour les plus atteints. Le pire est que rien de solide, de beau, de durable ne se construit sur la haine. La haine attisera la haine. Le cercle vicieux ne faisant que commencer, il détruira tout ce qui est beau autour de lui. La haine n'a jamais été parmi les valeurs de notre Tunisie dont le nom nous renvoie au Ons, à l'accompagnement bienveillant, le doux bonheur d'être bien entouré, d'être en bonne compagnie, la fameuse douceur de vivre à la Tunisienne... On en est à des années lumières, le pire est que le Monsieur a vraiment réussi à nous amener sur sa planète, Hainus-Chahakus-54-24-35 loin, bien loin de celle du petit prince ! Notre si belle Tunis est en train de se transformer jour après jour en Sin City. Nous payons surement des dettes karmiques de crimes monstrueux commis dans des temps anciens sur nos terres par nos aïeuls. Est-ce l'éradication de notre part identitaire Imazighen combien présente et vivante dans nos gènes et notre identité ? Peut être les atrocités des Beni Hilal ? Ou la filouterie de centaines de milliers de nos ancêtres qui, une fois arabisés, renièrent en bloc leurs racines ? Les excès d'un leader suprême qui effaçant toutes nos richesses et diversités ethno-culturelles nous avait complètement et à jamais déraciné ?
Si jamais par un heureux miracle ce peuple reviendra un jour à son état normal, une psychanalyse nationale de plusieurs années sera indispensable. Que Dieu apporte la guérison !
Gg
Pas seulement en Tunisie
a posté le 04-06-2024 à 19:19
Le phénomène est général.
Il y a peut être un lien avec la covid. Durant cette période, les liens sociaux, les vrais, faits de contact, ont été rompus. Avec une montée de l'agressivité constatée partout, la société n'est plus celle d'avant covid.
Je n'ai pas les compétences analyser cela, mais il va falloir faire l'effort de comprendre...
Jilani
Un système éducatif a l'israélien
a posté le 04-06-2024 à 19:08
Les parents et les élèves et étudiants en ont marre du système éducatif qui perdure et leur prenne tout leur argent pour rien, c'est devenu courant même dans les universités et surtout les classes préparatoires. Les enseignants sont pire que les israéliens, ils ne préparent pas leurs cours et obligent les élèves à suivre les cours particuliers même au primaire. Aucun ministre et gvt n'a pu mettre fin à ce problème. Même KS ne fait rien que du baratin. Normal que cela génère de la violence vers des enseignants irresponsables.
juan
pire est déjà superlatif .... pas besoin d'en rajouter
a posté le à 15:17
depuis qd les israéliens étaient bons ?
habib
décret 54
a posté le 04-06-2024 à 17:29
Donc, et par conséquent le décret 54 s'impose