alexametrics
mardi 07 décembre 2021
Heure de Tunis : 20:08
Dernières news
Coronavirus : Le comité scientifique étudie l'application d'un pass vaccinal et non pas sanitaire
17/09/2021 | 10:41
5 min
Coronavirus : Le comité scientifique étudie l'application d'un pass vaccinal et non pas sanitaire

 

Le médecin spécialiste en biologie médicale et membre du comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, Amine Faouzi Slim, a affirmé que les chiffres relatifs à la pandémie se sont améliorés.

 

Lors de son intervention du 17 septembre 2021 sur les ondes de Shems FM, Amine Faouzi Slim, a rappelé que la moyenne du taux de positivité des tests PCR réalisés en Tunisie est en dessous de 15%. « Elle devrait atteindre les 10% d’ici deux semaines », a-t-il estimé.

Concernant le pass vaccinal, le médecin a expliqué que le comité scientifique se penchera sur la question lors de sa réunion du 17 septembre 2021. Amine Faouzi Slim a appelé à distinguer entre le passe sanitaire et le pass vaccinal.

Le premier s’applique aux personnes qui n’ont pas reçu de vaccin ou complété le schéma vaccinal. Ceci implique la présentation d’un test PCR négatif. « Or, je considère qu’il est inadmissible de demander aux Tunisiens de se faire tester tous les deux jours », a-t-il déclaré.

Le deuxième pass (vaccinal), quant à lui, sera probablement appliqué, d’après la même déclaration. « Si nous remarquons une hausse des contaminations et des décès suite à la rentrée scolaire, nous exigerons la présentation d’un certificat de vaccination… L’application de ce système concernera l’ensemble du pays, y compris l'accès aux administrations publiques. C’est pour cela que nous considérons la chose comme une solution de dernier recours », a-t-il révélé.

 

Amine Faouzi Slim a expliqué que le ministère de la Santé a entamé l’élaboration d’un système informatique permettant de présenter un QR code relatif au pass vaccinal. De plus, il est possible d’obtenir ce document en visitant la plateforme Evax. « Ainsi, chaque individu pourra présenter soit un QR code soit un imprimé… Bien évidemment, la personne qui n’a pas reçu de vaccin peut circuler librement dans la rue », a-t-il assuré.

 

 

Selon la même déclaration, le nombre de décès par jour est aux alentours des 14 cas. « Nous attendons d’atteindre un taux de positivité de moins de 10% et 4 à 5 décès par jour pour affirmer que nous avons dépassé la quatrième vague », a-t-il précisé.

Le médecin a précisé que les ministères de la Santé et de l'Éducation se sont préparés pour la rentrée scolaire. « Nous avons élaboré un protocole sanitaire adapté aux écoles et lycées », a-t-il dit. 

Pour ce qui est de la vaccination, le membre du comité scientifique a révélé que le ministère se prépare à administrer les doses nécessaires au personnel des crèches et des jardins d’enfants. « Une journée sera probablement dédiée à la vaccination de cette catégorie. Ces personnes peuvent, également, se présenter aux centres de vaccination pour s'enregistrer et recevoir la première ou la deuxième dose », a-t-il précisé.

 

Amine Faouzi Slim a souligné l’importance de respecter le protocole sanitaire et de se présenter au rendez-vous de vaccination. « Il y a un certain relâchement qui a provoqué un retard de la baisse du taux de positivité des tests PCR et du nombre de décès… Il y a eu un décalage de quinze jours. Ceci a conduit au prolongement du système de séance unique durant la première moitié de septembre », a-t-il déploré.

Pour ce qui est du variant « Mu », le membre du comité scientifique a considéré que l'éventualité d’une cinquième vague reste plausible. « Nous suivons ce qui se passe en Amérique et en Asie. Nous avons, déjà, pris nos précautions en stockant de l’oxygène et des médicaments. Nous estimons, également, que 60% des Tunisiens auront complété le schéma de vaccination d’ici décembre 2021. Entre temps, nous avons renforcé les conditions d’entrée en Tunisie afin de prévenir d’une possible propagation de ce variant », a-t-il poursuivi.

« La réouverture des frontières tuniso-libyennes est une décision purement politique. Le gouvernement précédent aurait pu éviter la mort de 6.000 Tunisiens s’il avait appliqué les recommandations du comité scientifique. Le chiffre aurait été de l’ordre de 400 décès… La question libyenne est d’ordre politique et économique », a-t-il déploré.

Par ailleurs, le médecin a précisé que la Tunisie acheminera, en novembre 2021, 250.000 doses de vaccin contre la grippe. « Nous voulons immuniser les gens contre le Coronavirus et la grippe », a-t-il dit.

 

Pour Rappel, le ministère de la Santé a annoncé qu’à la date du 14 septembre 2021, 9.547 tests de dépistage ont été effectués. Avec un taux de 11.96 %, 1.142 des tests se sont révélés positifs. Ainsi, le nombre total des personnes ayant contracté le Coronavirus depuis le début de la pandémie en Tunisie a atteint 697.421 cas.

Le ministère de la Santé a, également, signalé que 9 nouveaux décès ont été enregistrés à la même date. Ainsi, la même source fait état de 24.383 morts depuis le début de la pandémie en Tunisie.

Toutefois, le ministère avait indiqué dans le bilan précédent que le nombre total de décès a atteint 24.337. Ainsi, le décompte réel indique que 46 personnes ont succombé au Coronavirus à la date du 14 septembre 2021.  

Par ailleurs, le ministère a affirmé que 668.072 personnes se sont rétablies du Coronavirus. Néanmoins, le bilan a indiqué que 2.152 résident encore dans les établissements hospitaliers privés et publics. Ce chiffre englobe 400 personnes se trouvant en soins intensifs et 98 placées sous respiration artificielle.

 

Tous nos articles sur la pandémie Covid-19

 

S.G

17/09/2021 | 10:41
5 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
veritas
Moussa ..Moussa el haj'?'
a posté le 17-09-2021 à 11:07
Des gens soit disons d'un certain niveaux jouent avec les mots à des fins malhonnêtes'?'la tunisie tombe chaque jour un peut plus dans la bassesse .