alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 20:12
A la Une
Consultation populaire : Kaïs Saïed sur les pas de Mark Zuckerberg
30/12/2021 | 10:39
6 min
Consultation populaire : Kaïs Saïed sur les pas de Mark Zuckerberg

 

A partir de ce samedi, 1er janvier et jusqu’au 20 mars 2022, les Tunisiens sont invités à se connecter sur internet pour la consultation populaire dont parle le président de la République depuis des mois.

De quoi s’agit-il ? Donner son opinion sur six grandes thématiques nationales (Éducation, système politique, jeunesse…) afin que le président ait une idée précise de ce que veulent les Tunisiens.

« Ce sera une sorte de référendum, mais non au sens classique du terme. Ce mécanisme permettra en effet, de prendre connaissance des propositions du peuple, de ses attentes et de ses revendications », a affirmé Kaïs Saïed quand il a reçu Nizar Ben Néji, ministre des Technologies, le 22 octobre dernier pour le charger de mettre en place cette plateforme.

Une fois les réponses obtenues, le président de la République décidera les réformes constitutionnelles et le code électoral en prévision des élections législatives du 17 décembre 2022. « Nous ferons les réformes sur la base de la volonté du peuple et non de la volonté de ceux qui l’ont escroqué », a réaffirmé Kaïs Saïed hier lors d’un conseil ministériel restreint.

En réponse à ceux qui ont critiqué ce référendum 2.0, les faux sachants comme il les a traités hier, le président a cité le cas de la Belgique et quelques pays scandinaves qui utilisent internet pour leurs élections. « Ce référendum via internet peut exister », a tranché le président de la République.

 

Depuis qu’il a été chargé de cette mission, Nizar Ben Néji a mis les bouchées doubles afin d’être prêt pour le 1er janvier 2022, deadline fixé par le président de la République. Tous les moyens de l’État nécessaires ont été au service de dizaines d’ingénieurs mobilisés jour et nuit pour satisfaire les exigences de Kaïs Saïed et pour sécuriser la plateforme contre toute intrusion malveillante.

Le projet est (ou serait) prêt et a été présenté hier au conseil ministériel. Il sera composé de rubriques, dont l'ordre peut être modifié. Chaque rubrique présentera cinq questions en plus d’un espace dédié à l’expression libre. « En tout, il y aura trente questions en plus d’un espace dédié à la libre expression dans chaque rubrique. La participation se fera d’une manière anonyme, afin de garantir la confidentialité des réponses », promet le ministre. CQFD. Toute la question est là. Car si la participation va être anonyme, comment alors se prémunir contre les réponses multiples des citoyens ? Nizar Ben Néji anticipe la question et donne la réponse : « il faut s’inscrire préalablement sur la plateforme en composant un code USSD sur son téléphone portable avec son numéro de carte d’identité, suite à quoi vous recevez un code vous autorisant l’accès à la plateforme. »

Donc, si on comprend bien, les réponses ne vont plus être anonymes puisqu’on est obligé de donner sa carte d’identité ? Non, affirme le ministre, les réponses seront anonymes et on pourra éventuellement éliminer les codes secrets au bout de trois mois, car ce qui nous intéresse, ce sont les réponses des citoyens.

 

Peut-on croire à ces belles paroles ? Sachant qu’outre la carte d’identité, la plateforme vous demande également votre adresse mail, le doute est permis. Les réponses ne seront pas et ne peuvent pas être anonymes et on ne peut pas croire le ministre, en dépit de sa sincérité.

Pourquoi ? Parce que son donneur d’ordre, le président de la République, n’a pas de parole ! N’est-ce pas lui qui a juré sur le coran de respecter la constitution à la lettre avant de se parjurer ? N’est-ce pas lui qui a promis de dévoiler les noms et d’arrêter ces escrocs qui ont volé des milliards au peuple et n’a toujours pas donné de noms ? N’est-ce pas lui qui a parlé de projets d’assassinat le visant fomentés par des traîtres et des pays étrangers sans jamais donner l’identité d’un seul traître, ni dévoilé le nom d’un seul pays ? Bref, le président n’a plus aucune crédibilité et on n’est pas obligé de le croire quand son ministre affirme que les réponses de la consultation populaire seront anonymes.

 

En quoi cette absence d’anonymat est dangereuse ?

La bataille de tous les pays du monde tourne autour de la data, c'est-à-dire les données personnelles des gens. Les géants internationaux Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft (Gafam) cherchent à savoir ce que vous consommez, ce que vous fréquentez, ce que vous appréciez… En postant une simple photo devant son repas sur les réseaux sociaux, cela permet aux Gafam de connaitre votre âge, votre genre, vos préférences culinaires et vestimentaires, votre maquillage, etc. Grâce à tout cela, les annonceurs vous assaillent en produits… Amazon a fait le pari (réussi) de pousser à acheter ses produits avec un seul et unique clic, tellement ils ont de données sur les préférences de leurs clients et connaissent, à l’avance et avec exactitude, leurs besoins.

D’une manière générale, avec les données recueillies sur la plateforme de la consultation populaire, Kaïs Saïed va obtenir les orientations des Tunisiens avec un classement par région, par genre et par tranche d’âge. Il pourra dès lors orienter son propre programme électoral en fonction de ces données, le tout obtenu avec les moyens de l’État.

Ça ne vous rappelle pas le scandale Facebook-Cambridge Analytica  qui a ébranlé les États-Unis en 2018 ? On a alors détourné les données personnelles de 87 millions d’utilisateurs de Facebook pour influencer le vote en faveur d’hommes politiques.

Avec cette plateforme populaire, Kaïs Saïed s’apprête, avec la complicité de son ministre Nizar Ben Néji, à détourner les données personnelles de plusieurs millions de Tunisiens, que ces données soient anonymes ou pas. Il entend en deux mois et vingt jours faire mieux que l’ensemble des sociétés de sondage d’opinion de la planète et même mieux que Facebook.

Même si M. Ben Néji dit vrai et que les données recueillies vont être anonymes, ce qu’il s’apprête à faire est très grave et tombe sous le coup de la loi dans un pays normal. Si l’on ajoute le risque (réel) que les données ne soient pas anonymes, c’est encore plus grave. Là, il va permettre à Kaïs Saïed de connaitre avec exactitude quelles sont les orientations politiques, religieuses ou autres de tout individu. Il suffit qu’il le demande pour qu’on lui fournisse, à partir de notre carte d’identité, quelles ont été nos réponses ! Nizar Ben Néji a beau dire non, il sait parfaitement qu’il ne dira pas non au président de la République si jamais il lui demande les réponses de X ou Y, quelles sont les orientations de telle ou autre région ou encore quelles sont les orientations générales des 18-24 ans. Kaïs Saïed a d’ailleurs un précédent en matière de détournement de données personnelles puisqu’il a ordonné la saisie de tous les documents de l’Instance nationale de lutte contre la corruption. A ce jour, on ne sait toujours pas ce qu’il a fait des centaines de milliers de dossiers déposés à cette instance. Pourtant, force est de rappeler que l’anonymat est totalement garanti par la loi dans le cas de l’Inlucc. 

Malgré la gravité de cette consultation populaire, la classe politique est étrangement silencieuse. Il n’y a que la présidente du PDL Abir Moussi qui a crié au scandale. Elle a envoyé le 23 novembre dernier un huissier notaire chez le ministre Nizar Ben Néji pour l’avertir de la gravité des faits qu’il s’apprête à commettre qui sont en violation flagrante de l’article 96 du code pénal. Au moins, car l’entreprise du ministre viole une série d’autres lois et pas que l’article 96.

Faute de crédibilité du pouvoir en place, faute de confiance et de climat de confiance et en l’absence totale de tout climat démocratique et de transparence dans la gestion des deniers publics (il suffit de voir comment a été pondue la Loi de finances), la mise en place de cette plateforme est tout simplement dangereuse et viole la loi et les droits des Tunisiens.  

 

Raouf Ben Hédi

30/12/2021 | 10:39
6 min
Suivez-nous
Commentaires
La consultation
et les Tunisiens...
a posté le 01-01-2022 à 12:46
Les gens n'ayant pas confiance en cette consultation et ne voulant pas donner le no de leur CIN ne seront pas les bienvenus pour participer à cette importante consultation. Imaginez des électeurs qui refusent de donner le no de leur CIN. C'est la même chose...!!! La consultation aura lieu habba man habba...!!! Ce sont les Tunisiens sincères et qui se comptent par millions qui prendront part à ladite consultation. L'objectif de cette consultation est de connaître l'avis de la grande majorité des Tunisiens quelque soit leur région, leur religion, leur situation socio-économique et leur idéologie politique...!!!
Anonyme
Contre
a posté le 01-01-2022 à 12:02
Je n'ai pas de confiance je ne participe pas ,cette consultation commence par un mansonge , le ministre annonce le caractère anonyme alors pour l'inscription le N CIN est nécessaire quel garantie pour ne pas trouvé notre trace.......
Algerien
Bon sens
a posté le 31-12-2021 à 08:55
je m'invite au débat concernant un pays qui m'est cher. je suis d'origine tunisienne. Attention a ceux qui attaque KS. Avec tous ses défauts( qui n'ont a pas) votre president a deux qualités qui compensent tout: il est patriote et honnête. Rien a voir avec la mafia islamiste et les vendus francophiles. A soutenir en attendant mieux. Bonne chance.
zozo Zohra
Libérer vos esprits
a posté le 31-12-2021 à 08:50
Pourquoi, vous prenez tout est négatif ?
Dans certaines entreprises pour améliorer les conditions du travail des employés, le CHSCT met à disposition du personnel "une boîte à idée" comme une boîte aux lettres ou les employés mettaient leurs souhaits.
Ici une boîte électronique, où les citoyens vont exprimer leurs souhaits Et leurs idées d'améliorer leurs vies.
Il est où le problème ?
Pourquoi en Tunisie on vend toujours la peau de l'ours avant de l'avoir tué.
Toujours dans la negativite, toujours dans la pensée binaire
Fehri
All crap
a posté le 31-12-2021 à 00:10
Education oui. Mais cela nous servira à quoi quand on fait des coupures dans le système de santé durant la pandémie. C'est quoi la jeunesse pour ce président? Pauvre dictateur! Ce genre de consultation n'est rien d'autre qu'une tactique de faire passer ses réformes radicales et antidémocratiques.
AT
Jean-Paul Sartre
a posté le 31-12-2021 à 00:09
Je viens d'écrire avant, mais cela me va si bien que je vais le répéter : un système politique qui est voué à l'échec fait instinctivement beaucoup de choses qui accélèrent ce déclin. (Jean-Paul Sartre)
ourwa
Au nom de qui parle KS ?
a posté le 30-12-2021 à 22:28
Dans la version française de France 24, c'est pour le moment le black-out sur KS et ses délires, mais dans la version arabe de France 24, on signale, à la date du 30/12/2021 selon ce média, page d'ouverture, je traduis :" Initiative de " citoyens contre le coup d'état" qui invite au boycott du référendum électronique voulu par kaïs saïed", avec en illustration la photo de cet annonce la photo de la conférence de presse de ce collectif ce 30/12/2021, dans laquelle étincelle sombrement l'innommable un certain jawhar ben M'barek. Il serait logique que cette page de France 24 en arabe soit affichée aussi dans la version française de France 24, ce qui n'est pas le cas. Déduction : dans l'opinion française majoritaire, mais aussi dans la vision scrabreuse et électoraliste de Macron, que tout ce qui est " musulman", " arabe", est suspect et au premier rang actuellement KS... La cible médiatique de France 24 dans sa version arabe à ce sujet est l'ensemble des pays arabes, surtout ceux dont le niveau de vie permet de disposer d'un ordinateur et d'un accès à internet, certainement pas la Tunisie... Voilà comment France 24 manipule l'opinion publique tunisienne et arabe, comme le fait KS à propos de son référendum électronique... La France, tout comme les USA et israel et leurs alliés du Golfe et du maroc et de Tunisie font tout pour garder dans leur " pré carré" idéologique abject et sioniste la Tunisie. Pourquoi s'emmerdent-t-ils ainsi, alors que KS , constitutionnaliste de pacotille, démocrate horrifique, pro-sioniste voilé et roitelet d'un futur régime autocratique évident, se plie en 5 pour signifier ces intentions à ses suzerains ? Allez comprendre !...
Mocheb
Ussd et tre
a posté le 30-12-2021 à 22:10
Avec le code ussd, les tre seront écarté de ce processus... mais on leurs demandera de rapatrier le max de devise par la suite
takilas
Nahdha se cramponner pour s'enrichir davantage par la corruption.
a posté le 30-12-2021 à 22:05
Tout ce remue-ménage pour se débarrasser des arnaques et des escroqueries de la secte des malfrats nahdha, qui, parce qu'ils n'ont pas été à l'école et n'ont aucune formation professionnelle, ont opté pour la duperie, la manigance et surtout la corruption pour devenir des milliardaires rien qu'en deux durant la nommée troïka.
mansour
Nous voulons nous exprimer librement, démocratiquement et franchement
a posté le 30-12-2021 à 21:23
sur les évènements marquants et forts du 25 Juillet, sur ses échecs, réussites et alerter le Président Kais Said pour qu'il entend l'opinion des citoyens et lui permettre avec l'autorité du 25 Juillet-22 septembre et le décret 117 et le mandat de la majorité du peuple d'agir contre les destructeurs-corrompus islamistes freres musulmans salafistes Rached Ghannouchi, Ennahdha et alliés qui continuent de comploter en toute impunité et en secret contre la Tunisie qui a retrouvé sa liberté le 25 Juillet apres lles 11 années noirs du pouvoir islamiste criminel
Akecoucou
Kaes Saed sur les traces de Bozo le Clown
a posté le 30-12-2021 à 21:21
Mentionner sa carte d'identité et son adresse mail.....Accrochez vous au pinceau Mr Saed enlève l'échelle
takilas
Nahdha et la corruption.
a posté le 30-12-2021 à 21:03
Tout ce remue-ménage pour se debarrasser des arnaques et des escroquerie de la secte des malfrats de nahdha, qui parce qu'ils n'ont pas étaient à l'école et n'ont aucun formation professionnelle, ils ont opté pour la duperie, la manigance et surtout la corruption.
nazou de la chameliere
Et en plus
a posté le 30-12-2021 à 20:54
Y'a des fachos qui osent se comparer aux pays nordiques ?!!!
Les fachos feraient mieux d'aller se laver le *** de leurs m.... .
Les pays nordiques ont des institutions qui fonctionnent.
Et ce sont de véritables D'?MOCRATIES !!!
nazou de la chameliere
C'est des conneries
a posté le 30-12-2021 à 20:48
Ce pseudo référendum !!
Le projet du facho est en route, sans absolument tenir compte de ce que veulent réellement les Tunisiens !!
Par contre ...
Les données personnelles serviront à fliquer TOUS les crétins qui s'inscriront sur cette plate-forme, du soi-disant référendum !!!

Mais 70 % de débiles profonds, pensent que le facho va réellement tenir compte de leurs désirs !!!
Alors que lui-même l'a répèté un million de fois, qu'il sait ce que son chaa3b yourid !!!
Et aujourd'hui, il ne sait plus ? Ce que ses dégénérés veulent ?

Des dégénérés rats de laboratoire !!!
Dr. Jamel Tazarki
Il est temps de reformer le cadre juridique du web en Tunisie
a posté le 30-12-2021 à 18:19
Je soutiens cette idée qu' " il faut s'inscrire préalablement sur la plateforme en composant un code USSD sur son téléphone portable avec son numéro de carte d'identité, suite à quoi vous recevez un code vous autorisant l'accès à la plateforme."
-->
c'est ainsi que ça se passe pratiquement dans tous les pays du monde. Je viens de créer une adresse de messagerie Gmail et j'ai dû donner pour cela le numéro de mon smartphone afin que Google m'envoie un code par SMS qui me permettrait l'accès à la plateforme. C'est pareil avec hotmail.com ou outlook.com.

Il n'y a qu'en Tunisie que l'on peut écrire des commentaires et insulter les autres et nos hauts fonctionnaires avec des adresses de messagerie bidons: blabla.blabal@blabla.com --> et ça passe en Tunisie :((
-->
Il est temps de réformer le cadre juridique du web en Tunisie, car actuellement le cadre juridique des activités sur le web n'est pas existant en Tunisie. Je suis désolé de le dire, le web en Tunisie est un grand bordel sans loi et sans règles transparentes ce qui permet à certains d'en abuser...

Oui, je soutiens et j'approuve cette idée qu' "il faut s'inscrire préalablement sur la plateforme en composant un code USSD sur son téléphone portable avec son numéro de carte d'identité, suite à quoi vous recevez un code vous autorisant l'accès à la plateforme."
-->
Et ainsi celui qui voudrait être constructif ou critiquer en respectant la dignité de l'autre et les valeurs sociales n'aura rien à craindre, par contre celui qui voudrait insulter et dénigrer n'aurait pas intérêt à se connecter. Ce sont les règles d'utilisation du web dans les pays développés et il est temps que la Tunisie se mette à jour.

Bonne soirée

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien
Angel
Bien dit
a posté le à 23:32
J'approuve tout a fait
Que celui qui n'a rien a dire se taise, de toutes façons il s'abstient de voter!
Que celui qui a quelque chose a dire le fasse en toute clarté, sans peur de ses positions, sans vulgarité , dans le respect de tous
Que celui qui veut s'exprimer et qui n'a pas d'ordinateur s'organise pour accéder à un appareil, la solidarité doit jouer en plein et il y a des Pubnet et autres boutiques à disposition.
Il est tout a fait normal de décliner son identité pour obtenir un code USSD
Plus la participation sera importante, plus la "crainte" sera minime
Il est normal que le président cherche a savoir exactement ce que veulent les tunisiens de tout bord pour baser les orientations politiques internes, extérieures, les choix sociétaux, les politiques sociales... à mener dans le futur!

Et peut être par là comprendra t'il la volonté massive des tunisiens de se débarrasser de l'Islam politique, des nahdhaouis, des voyous de l'ex ARP, des maffieux, des escrocs, et même verra-t'il l'importance du soutien populaire au PDL et de la nécessité de l'intégrer dans ses choix à venir.
Fares
Dr Ammar 404
a posté le à 19:06
C'est le rêve des facho saidistes de retourner à la censure et mesuler tout ceux qui ne sont pas d'accord avec zakafouna. S*** doit commencer par se comporter comme un vrai président, pour qu'on le respecte. Le respect ça se mérite, il n'y a que les dictateurs qui l'imposent.

Achou3oub 3ala din hokkamiha.

Je sens que ce "poll"organisé par S*** et qui a dû coûter une bagatelle à un pays déjà en faillite va être une autre mascarade. Pourquoi ne pas juste organiser un sondage sur la page Facebook de la présidence au lieu de gaspiller l'argent public sur chahawat sidna?
WOW
Mais que faire avec les tunisiens qui n´ont pas de portable?
a posté le à 19:01
Mes parents, mes grands parents.. et plein des Ammar Bezzouir tunisiens qui n´arrivent pas à joindre les deux bouts..
Patriote
Est ce que cette plateforme est plus dangereuse que la maudite constituante de 2011 ?
a posté le 30-12-2021 à 18:01
Cette plateforme nous coûtera surement beaucoup moins que l'assemblée constituante de 2011-2014 avec ses 3 années de destructions économique et financière massive....Pour vos données personnels, ils sont déjà volés par Maarouf et stockés dans la secte de Montplaisir qui a contrôlé pendant de longues années le ministère des technologie et surtout le centre nationale de l'informatique....et puis ce n'est pas la forme la plus démocratique de consulter son peuple directement ?
BIEN
Encore une occasion pour sauvez votre face M. le Pésident Kaiis Saied..
a posté le 30-12-2021 à 17:32
Il est temps d´agir M. le Pésident Kaiis Saied !
L' argent est là et si vous ne le récupérez pas auprès des riches et surtout les oligarches, il en sera encore moins pour ceux qui souffrent vraiment de la crise.

La demande d'un impôt foncier unique sur tous les actifs supérieurs à un million de TDN par exemple et une réintroduction de l'impôt sur la fortune ordinaire sur tous les actifs supérieurs à un million de TND.

Un prélèvement sur la richesse ne submergerait personne des super riches surtout de la dictature de Bourguiba et Ben Ali et il y aurait bien sûr des exemptions pour les actifs commerciaux. Mais ici aussi, si l'état n'avait pas sauvé l' économie et le tourisme avec ses moyens, de nombreuses entreprises n'auraient pas survécu. Il est donc temps pour un pour cent des super-riches de redonner quelque chose à la société.

Il faut différencier la richesse gagnée par un travail honnête et la responsabilité des entreprises doit être évaluée par rapport à la richesse des spéculateurs.
Regardez la bourse, les banques, les assurances, les spéculateurs et les sauterelles!

Attention M. le Pésident Kaiis Saied: Vous pouvez vous faire vacciner contre Corona mais pas contre la folie de la Mafia tunisienne !

Bon vent!
Angel
Bravo
a posté le à 23:33
Que de pages de suggestions ne pourrait-on pas écrire encore....
BILEL
la tunisie qui bouge
a posté le 30-12-2021 à 16:58
3 ans pour constitution ecrite par des experts et voté par des députés et nous voilà 10 ans après dans l'impasse. on fait quoi change de mentalité et d'outils ou on reste coincé. kais said fait de son mieux et aux autres de faire mieux s'ils veulent le pouvoir. les tunisiens ont marre des paroles depuis 10 ans.
Bourguibiste nationaliste
ATTEINTE A L'IMAGE ET LA REPUTATION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
a posté le 30-12-2021 à 16:22
ATTEINTE A L'IMAGE ET LA REPUTATION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
Le journaliste, auteur de ce papier, devrait être poursuivi pour atteinte à l'image et à la réputation du président de la République. Il devrait également poursuivi pour la diffusion de fausses informations et pour atteinte au moral de la nation. Il devrait être poursuivi aussi pour saper l'autorité de l'Etat et fragiliser la confiance dans l'autorité publique.

Mansour Lahyani
Le Président n'a plus aucune crédibilité !
a posté le 30-12-2021 à 15:29
"Bref, (si on veut...) le Président n'a plus aucune crédibilité..." : qu'est-ce qu'on pourrait ajouter à ce diagnostic imparable, mais impitoyable ?
KS
Référendum
a posté le 30-12-2021 à 15:18
Le référendum est une pratique très courante dans les pays développés. La suisse est considéré comme la championne des référendums. On parle de démocratie directe. Pratiquement chaque semaine, il y a un référendum quelque part en suisse. On donne notre avis même sur les soins dentaire.
La question de la sécurité des données est une question résolue par des techniques de séparation et d'empreintes. Vous pouvez parler aux ingénieurs de sécurité et vous allez avoir plus de précision.
Au lieu d'écrire n'importe quoi et induire les gens en erreur, donnez la parole aux experts.
TunPat
trés grand risque
a posté le 30-12-2021 à 15:01
Cette consultation 2.0 présente aussi un trés grand risque de manipulation des résultats par des pays étrangers ou des groupes de hackers à la solde de certaines puissances , surpuissants en matière informatique ( tels que les américains , les russes , les israeliens , les iraniens etc et j'en passe... ) décidaient de pénétrer le système et de manipuler le résultat pour un objectif donné . Ne me dites surtout pas que ce n'est pas faisable , les russes ont pénétré et manipulé les résultats qui ont vu l'élection de Donald Trump à la présidence des USA et les israéliens ont pénétré le système informatique ultra sécurisé de centrales nucléaires iraniennes pour les saboter , etc ... .
Abir
KS et ses décrets dictatoriales
a posté le 30-12-2021 à 14:58
Si, KS nous compare par les Belges et les Scandinaves, il doit savoir que ces deux Etats respectent les lois et les droits de leurs citoyens, 1,2 , ça se passe comme pour les élections ,les citoyens se déplacent sur place et savent sur qui et à qui voter ,3 , les scandinaves et les belges,n'ont pas un KS qui a le pouvoir absolu et qui dirige son peuple par des décrets et la fermer
Fares
Oukhayna El Kbir
a posté le 30-12-2021 à 14:37
"Pourquoi ? Parce que son donneur d'ordre, le président de la République, n'a pas de parole !" Cette phrase résume tout. Malheur à celui qui croit à cet imposteur qui manque de transparence. Cette mascarade est le début de l'instauration du régime de Big Bother, made in Tunistan.

Les décideurs d'aujourd'hui sentent le poul de la société grâce à des algorithmes de text mining qui passent à la moulinette tout ce qui est publié sur les réseaux sociaux. Les sondages à la Sheikh Kahfan ne sont plus à la mode, qu'on le dise à zakafouna.
Justice sociale
Santé pour tous
a posté le 30-12-2021 à 14:21
As t on besoin de poser des questions quand l essentiel vital des tunisiens n est plus assuré ni éducation ni santé ni accessibilité aux produits alimentaires de première nécessité
L urgent est le bien être de tous avec accès au minimum vital
Il faut instaurer la justice sociale en créant des impôts sur les richesses et en modulant les contraventions en fonction des revenus

Warrior
bien dit ...........................
a posté le à 18:25
c'est ce que propose Hachmi HAMDI, mais personne l'a écouté.
un peuple ignorant qui ne veut évoluer ...
Slim Fakhfakh
comment
a posté le 30-12-2021 à 14:21
C'est du n'importe quoi . Dans tous les pays du monde c'est leurs dirigeants qui ont une vision et le peuple applique , chez nous c'est tout le contraire nos dirigeant et politiciens n'ont aucune vision et demandent au peuple de donner leurs vision ( pardon la seule vision qu'ont nos dirigeant c'est : détruire la Tunisie ). Ce pays marche à l'envers.
Alors Monsieur le président vous voulez ma vision alors la voici :
Moi je veux que la ville de Kairoun redevient la capitale , construire un aeroport international , construire un canal de kairoun jusqu'à la Mahdia où on fait un port a eau profonde , construire ta ville sanitaire , construire une douzaine d'hotel 5* , construire à partir de Kairoun des autoroutes vers toutes les villes ( bouzid , sousse , sfax , kasserine ....) , faire une zone industrielle pour la fabrication des voitures , des avions miltaires , des fusés et missiles , fabriquer les vaccins............., une ville universitaire avec des facultés de : médecine , d'ingénieurs , des sciences , des arts , des pont et chaussées , de gestion , d'informatique
Alors monsieur le président qu'en penser vous de ma vision , je veux que vous la réaliser sinon vous êtes inconpétant . Et attendez de voire les 11 999 999 autres vision qui vont venir.
Angel
HHHHHHHH
a posté le à 23:42
Vos désidératas pour votre ville de Kairouan sont louables.... Ouvrez votre porte monnaie et payez vos impôts, ce sera déjà un bon début!
adel
J'aime !
a posté le 30-12-2021 à 13:40
La photo de Heil Hitler.
Tunisino
Rire ou pleurer!
a posté le 30-12-2021 à 12:41
Demander l'avis des simples tunisiens sur des questions qui demandent une intelligence, une formation, et une expérience, nettement supérieures à la moyenne, est du populisme, de l'idiotie, de l'imbécilité, de l'irresponsabilité, de l'incompétence, de la manipulation, de la traitrise, et la liste est malheureusement trop longue pour continuer! Le bon sens exige de rassembler la crème de la crème, un comité pluridisciplinaire d'une dizaine de compétences extrêmes après un casting sur une centaine de compétences exceptionnelles, qui préparent un projet politique, social, et économique capable de rendre la Tunisie un pays développé dans quelques dizaines d'années, ensuite aller vers des élections patriotes. Sauf que le locataire de Carthage prend les tunisiens pour des idiots, il veut installer une Jamahiria coute que coute, pour faire perdre aux tunisiens une seconde dizaine d'années de développement. Pourquoi inventer la roue? Pourquoi ne pas apprendre des expériences des pays les plus développés? Pourquoi ne pas exploiter les vraies compétences au lieu de se contenter des fausses compétences? Pourquoi ne pas se projeter dans le futur pour voir les inconvénients catastrophiques du système Jamahiriste sur les tunisiens, avant de l'essayer? La liste des questions est encore longue, des questions simples que tout citoyen responsable peut poser, sauf que Zakafouna n'entend que lui-même et ce qu'il le plait, en attendant un Tsunami qui détruira sa planète, mais aussi causera une souffrance extrême aux pauvres tunisiens, déjà battus par le traitre Ghannouchi et la Pandémie, et un désastre à l'Etat tunisiens, déjà affaibli à fond par l'imbécile Ghannouchi et l'irresponsable BCE. A quand l'aube, les tunisiens et la Tunisie ont assez souffert des idéologues islamistes et communistes!
Warrior
Jamahiriya sans pétrole ..................................
a posté le à 18:28
à moins de transformer l'eau de mer en pétrole ....
aliocha
Sondage
a posté le 30-12-2021 à 12:37
Il aurait suffit d'un sondage bien mené avec le questionnaire préparé pour connaître l'opinion des citoyens!
une consultation de la sorte n'est pas faite pour un pays comme le notre! nous ne sommes ni belges, ni scandinaves!
Vieux Routier
Trois Questions
a posté le 30-12-2021 à 11:42
Questions 1 : Qui a formulé les questions fermées ?
Question 2 : Avec les taux d'analphabétisme (aux environs de 20%), un accès limité à internet (50% de la population au mieux) et un analphabétisme informatique bien supérieur, a qui s'adressera cette consultation ? A une frange limitée de la population qui y croit ... à moins de mettre en marche des "mouches omicron".
Question 3 : Nous avons bien une Instance de Protection des Données Personnelles (INPDP). L'avez-vous entendue sur le sujet ?
Ne nous prenez pas pour plus idiots que nous sommes. A partir du moment que vous avez saisi une donnée (CIN, email), vous pouvez l'anonymiser, mais elle est toujours là dans vos serveurs, pour tout usage ultérieur "utile".
adel
J'ajoute !
a posté le 30-12-2021 à 11:00
Ce qui est plus dangereux du fait qu'on demande la CIN c'est que Evil Big Brother peut connaitre qui a participé et qui n'a pas en plus de ceux qui critiquent.
Il faut refuser le principe même de ce genre de consultation populiste et autoroute de tous les abus.
adel
Anonyme?
a posté le 30-12-2021 à 10:53
Big Brother demande le N° CIN et l'e-mail pour garantir l'anonymité de la consultation et légitimiser le despotisme ?
Le gouvernement continue à prendre les citoyens pour des pigeons?
Ces problèmes se règleront autrement soyez en sûrs et ce ne sont pas des menaces mais la réalité.