alexametrics
jeudi 11 août 2022
Heure de Tunis : 21:12
Dernières news
Conseil des ministres : suppression du ministère des Affaires locales
04/08/2022 | 20:43
1 min
Conseil des ministres : suppression du ministère des Affaires locales

 

Plus de quinze projets de décrets et d’arrêtés présidentiels ont été adoptés lors du conseil ministériel tenu ce jeudi 4 août 2022, sous la présidence de la cheffe du gouvernement, Najla Bouden.

 

Ces décrets concernent notamment la fixation de dispositions exceptionnelles et circonstancielles au profit des titulaires de pensions versées par la CNRPS, la modification de la composition de certains comités et conseils nationaux et supérieurs liés au domaine maritime, la suppression du ministère des Affaires locales et le rattachement de ses structures centrales et régionales au ministère de l'Intérieur et la création du centre régional de recherche en horticulture et agriculture biologique.

 

Un projet d'arrêté présidentiel portant création d'une unité de gestion selon les objectifs pour le projet de préparation et de suivi de la mise en œuvre de l'étude stratégique de gestion des risques d'inondation sur l'ensemble du territoire tunisien et de contrôle de son organisation et de ses modalités de opération, a également été approuvé ainsi qu’un projet d'arrêté présidentiel portant création d'une unité de gestion pour le projet de construction du complexe universitaire de Bizerte et un autre portant création d'une cellule de gestion pour mettre en œuvre le projet de développement de la gestion du budget de l'Etat au ministère de l'Equipement et de la fixant son organisation et ses modalités de fonctionnement.

 

 

M.B.Z

04/08/2022 | 20:43
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Bbaya
Ministre du tourisme à supprimer en Urgence!
a posté le 05-08-2022 à 16:25
Des hôtels 5 étoiles à djerba et hammamet bourré de cafards dans ses restaurants et chambres!
C'est 7n ministère de la destruction du tourisme en Tunisie!
On inspecte avant la saison et pas à la fin de saison!
Il faut dévaluer tout les hôtels et celui qui veux regagner son étoile il doit restaurer et nettoyer son hôtel puis fait une demande à l'office qui doit se déplacer et inspecter!
Houcine
Ministère de quoi ?
a posté le 05-08-2022 à 10:46
Vous avez dit ministère des affaires locales.
Il faut prendre au sérieux l'intitulé et le comprendre au premier degré.
Affaires et locales.
Les affaires de certains devenus des "notabilités locales" vont fort bien.
Des individus qui se distinguent par leur affiliation islamiste sont à la tête de tous les dispositifs, et dans bien des localités.
Choses vues.
Ainsi dans un petite ville, qui fut un village dont la vie s'organisait autour des activités agricoles d'une propriété immense de colons et de religieux, colons aussi, les terres devenues domaniales et le bourg sous-préfecture, apparurent des gens inconnus jusqu'alors sauf pour leur appartenance au parti islamiste, et sont devenus les autocrate des lieux.
Comment et pourquoi cette transmutation, la question donne la réponse.
Ce village producteur de vins et liqueurs, avec son église encore debout cloches en sourdine, s'est "donné" à l'islam radical.
Si l'on observe les résultats en terme de "rendement" pour encore sacrifier au volapuk en cour, le verdict ne souffre pas contestation. C'est pire que du temps de Ben Ali.
D'où il m'est aisé de déclarer, sur resuisit par l' exemple, que ce ministère aura servi dans l'opération noyautage et mise sous contrôle, localement.
Je peux, dès lors, abonder dans le sens de cette décision qui me paraît être le résultat d'une bonne lecture de ce qui est.
Une lecture institutionnaliste consisterait à faire l'analyse des dysfonctionnements pour mettre au jour les responsabilités.
Une pièce supplémentaire dans le puzzle des opérations de malfaisance islamiste.


Hôtelier
Oui pour la suppression Tourisme
a posté le 05-08-2022 à 07:44
Beaucoup d'argent du contribuable pour ce ministère.Un ministre du tourisme complètement out ,des commissaires et des représentants de l'ontt à l'étranger qui ne font absolument rien payés en moyenne vingt mille dinars par mois ainsi que les agents locaux.
J'ai reçu hier un représentant qui m'a dit que toutes les actions qu'ils voulaient mener étaient refusées par le dg à cause d'un manque d'argent.Il brassé de l'air avec ses collègues toute la journée.Au moins ce monsieur à la franchise de le dire.Il faut que ce ministère disparaisse et faire des appels d'offres pour des sociétés de promotions et RP avec des contrats annuels .Cela coûtera beaucoup moins chers à l'état.Un audit doit également se faire,trop de dépenses inutiles'?'.
Hermès
Y'a encore à supprimer !
a posté le 04-08-2022 à 22:43
Supprimer encore le ministère de l'agriculture !!!?
On a tant d'offices , celui de l'huile, des céréales, de bétail, de, de ,de , !!!!
Hermès
Y'a encore !
a posté le 04-08-2022 à 22:39
Y'a encore le ministère du tourisme, il vaut mieux le rattacher à l'Office de tourisme ! Il a falloir designer un commissaire au tourisme qui s'occupe de l'hôtellerie et dérivés.
On gagnera la suppression d'un ministère, non?
nazou de la chameliere
Punaiiiiiise
a posté le 04-08-2022 à 21:28
Le sinistere de l'intérieur va être débordé !!!
C'est peut-être pour ça, que ce gouvernement fantôme prévoit le risque d'inondation !!!
Et puis j'adore cette histoire d'une création d'une cellule de gestion, pour mettre en '?uvre la gestion du développement du budget de l'état, au ministère de l'équipement, et de là ,fixant, son mode de fonctionnement et son mode d'organisation !!

J'ai mal à la tête !!!!
D3
Bonne chose
a posté le 04-08-2022 à 20:57
Supprimer également le ministère du tourisme qui ne sert plus à rien.Gouffre financier,incompétence du ministre du tourisme et de certains de ses représentants à l'étranger.