alexametrics
Dernières news

Commémoration de l'assassinat de Brahmi - Ennahdha et le CPR toujours pas les bienvenus

Temps de lecture : 1 min
Commémoration de l'assassinat de Brahmi - Ennahdha et le CPR toujours pas les bienvenus

Dans le cadre de la deuxième commémoration de l’assassinat de Mohamed Brahmi, le fils du défunt Adnen Brahmi a déclaré, sur Shems Fm,  le 25 juillet 2015, que l’important n'était pas de savoir qui a appuyé sur la gâchette mais plutôt, et surtout, de connaitre les personnes qui étaient dans les coulisses.

 

Adnen Brahmi a précisé qu’il faut connaitre les parties qui ont planifié l’assassinat de Mohamed Brahmi et des autres martyrs, qui ont financé et couvert les assassins, ainsi que les personnes qui ont participé à la création de cet environnement propice à la violence, afin de les traduire devant la justice.

Il a ajouté que le chef du gouvernement, Habib Essid, était présent ce matin au cimetière el Jallez en attendant l’arrivée du président de l’Assemblée des représentants du peuple. Essid a également assisté aujourd'hui à l'exposition organisée en mémoire du député défunt. Adnen Brahmi a toutefois souligné qu’Ennahdha et le CPR ne sont pas toujours pas les bienvenus à cette commémoration.

 

 M.B.Z 



Crédit photo couverture : Adnen Chaouachi



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (22)

Commenter

coco CHANEL
| 26-07-2015 22:42
MOHAMED BRAHMI est et sera toujours le martyr de la République .Ses vrais assassins sont les théoriciens de la terreur !!
l'apologie du terrorisme n'est pas une opinion; c'est un crime. Les idéologues de la barbarie ont , durant la Troika ,présente terrorisme sous un jour acceptable et ont banalisé et minimise l'impact des infractions terroristes, légitimant ainsi les crimes terroriste.
-Ils ont propagé l'idée délirante du retour du Califat.
- Ils ont invité les prédicateurs obscurantistes.
- Ils ont nié l'existence des camps d'entrainement militaires .
- Ils ont nié l'existence des salafistes de Sejnane.
- Ils ont semé le doute en affirmant que le terrorisme était du cinéma produit par les ex RCD.
- Il sont encouragé Ansar Ech charia et ont participé à leurs meeting .
- Ils ont harcelé , menacé , dénigré tous ceux qui combattaient et dénonçaient le terrorisme .
- Ils ont organisé la fuite de Abu Yadh de la mosqué el fath de Tunis................

saga
| 26-07-2015 18:05
Plus je lis les commentaires des terroristes qui propagent encore leur haine destructrice sur ce site plus je suis déterminé et convaincu.

tremblez! Longez les murs! La dératisation est en cours!
Au temps de ben ali, on éprouvait de la compassion face aux excès des forces de l'ordre. Aujourd'hui, non. Aucune pitié.

Abel Chater
| 26-07-2015 16:58
Réponse à @rayan benne
Absolument d'accord avec toi mon frère. J'ai toutefois évité de l'évoquer, de crainte qu'ils me prennent pour un Yousséfiste.
Bien que ça m'honore d'appartenir aux Yousséfistes, je fus petit enfant à l'assassinat de ce regretté héros et Combattant Suprême de la lutte contre le colonisateur français. Je n'aime pas endosser les mérites des autres. C'est pour cela que je n'évoque le Grand Zaïm Salah Ben Youssef, que pour le défendre contre les tourneurs de vestes.
Merci beaucoup pour m'avoir corrigé. Je lis beaucoup tes interventions et celles de @The Mirror. Je suis vraiment honoré de lire des vrais Tunisiens qui défendent la vérité et la logique humaine. Deux valeurs inexistantes chez les lobbyistes, qui jonglent avec leurs mensonges sans foi ni loi.
Que notre Créateur et Créateur de tout l'univers Allah le Tout Puissant t'offre santé, bonheur et joie avec toute ta famille.
Amine ya Rabb el-Aalamine.

shut up
| 26-07-2015 13:11
impressionnant comme vous éssayez de changer l'histoire de l'à a inverser les faits les plus récents.. hallucinant ! mais réconfortant dans la mesure ou vous êtes surement que quelques énergumène gérant une multitudes de comptes et de profils.

Mansour Lahyani
| 26-07-2015 11:52
Le jeune Brahmi a parfaitement raison d'agir ainsi : qui accepterait de faire entrer chez lui les assassins de son propre père ? Ennahdha et le CPR, son sous-produit, ont contribué d'une façon qui reste à établir avec précision au meurtre de Haj Brahmi : pourquoi voulez-vous que la famille Brahmi, et la famille démocrate derrière elle, leur ouvrent les bras et leur fassent la bise ???

rayan benne
| 26-07-2015 11:38
Cher ami,
J espère que ce ne sera pas un oubli volontaire de votre part, notre héro national Salah Ben Youssef assassiné *** mérite bien d être cité ( que Dieu bénisse son âme ).

rayan benne
| 26-07-2015 11:28
Voilà The Mirror qui nous honore de sa présence.
Je vous remercie pour cet éclairage, certainement partagé par tous les tunisiens( moins les " fouloul ").

hosni
| 26-07-2015 10:34
Maintenant que la loi anti terrorisme a été votée et surtout doit etre appliquée et que les gars de la justice doivent arrêter de faire semblant de travailler. Nous voulons voir les condamnations des malfaiteurs tomber et appliquées. Tout le cinéma des autres responsables qui prennent leur temps pour nous faire perdre du temps, ne fait que nous enfoncer, parce qu on s enfonce. Et ce n est parce que cette loi est votée qu il faut respirer. C est maintenant que commence le travail effectif.

samth
| 26-07-2015 09:36
Tout ce que tu dis est contradictoire . En effet le 25 Juillet on fête la République par les citoyens républicains et feu Brahmi en faisait partie , il était un élu à la voix haute dans l' hémicycle il avait fait front ouvertement contre les idées obscurantistes que beaucoup d' islamistes voulaient nous fourguer dans la nouvelle constitution , tout comme feu Belaid , il attaquait franchement ces personnes qui travaillaient ouvertement pour des agendas étrangers Ennahdha , CPR , Hizb tahrir et d' autres groupuscules non partis politiques . La vérité se fera tôt ou tard car l' histoire ne pardonne pas . Toi je ne sais pas du tout ce que tu fêtes le 25 Juillet mais je ne crois pas un seul instant que ce soit la République , un commentaire aussi déplacé , haineux est une évidence de tes tendances obscures extrémistes anti républicaines , je te considère comme un ennemi de la Tunisie point barre comme tous ces minables islamistes qui ont rappliqué un 14 Janvier 2011 croyant pouvoir instaurer le califat par ignorance , des psychopathes comme Jebali et sa racaille

Abel Chater
| 26-07-2015 09:28
N'est pas Martyr de la Tunisie tout assassiné ou tout mort dans un fauteuil des plus privilégiés de la République avec un salaire enrichissant, une immunité parlementaire et des avantages colossaux à travers les institutions de l'état. Trois des quatre premiers Califes de l'Islam furent assassinés et personne n'en parle, ni ne commémore leur mort.
C'est quoi donc ce théâtre avec deux députés assassinés, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, qui ont tout fait pour GAGNER les élections parlementaires aux dépens de leurs concurrents?
Qui pourrait nous dire ce que ces deux députés assassinés ou tous leurs autres collègues de la Constituante et de la Troïka, auraient fait de miracle pour la Tunisie et pour les Tunisiens?
Tout le monde dénigre la Troïka. Tout le monde dénigre la Constituante. Tout le monde dénigre Mustapha Ben Jâafar. Tout le monde dénigre le premier président de la deuxième République de régime parlementaire Moncef Marzouki. Tout le monde dénigre les premiers ministres depuis Jébali en passant par Lâaraïedh, jusqu'à Mehdi Jomâa. Des gens qui ont travaillé et bossé pour faire avancer la Tunisie. Pourquoi donc, seuls ces deux assassinés qu'on n'a jamais entendu parler auparavant, ni qu'ils n'avaient le moindre charisme en Tunisie, se transforment-ils en des "Martyrs" devançant les Martyrs Farhat Hachad et Lazhar Chraïti. Eux-mêmes qui chassèrent les colonisateurs français, pour que ces deux députés Brahmi et Belaïd profitent des événements de la Révolution, et gagnent les millions de la Constituante?
Allons, allons, cessez ce théâtre avant que vos «martyrs» ne se transforment en les ennemis de tous les Tunisiens. Laissez-les reposer en paix comme tous les autres Martyrs de nos forces armées et de nos forces de l'ordre, qui comptent mille fois plus martyristes que ces deux politiciens assassinés par leurs ennemis.
Si la femme de ce Mohamed Brahmi avait pu hériter sa place au parlement grâce à ses pleurnicheries et au commerce flagrant avec la mort de son mari, qu'elle exerce avec Besma Khalfaoui du côté de Chokri Belaïd, les autres députés de l'ANC, anciens collègues des deux défunts, n'ont pas eu cette chance. S'ils l'avaient su, ils auraient commandité leur propre assassinat, afin que leur famille vive dans cette aisance des Brahmi et de Belaïd.
Demandez à Brahim Gassas, s'il n'avait pas eu cette idée pour sauver sa famille de la pauvreté où il se trouve actuellement.

A lire aussi

La situation est préoccupante

14/08/2020 09:11
0

Hichem Mechichi avait annoncé le 10 août qu’il formera un gouvernement de compétences totalement

14/08/2020 08:42
0

Discours prononcé à l'occasion de la fête de la Femme

13/08/2020 19:45
24