alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 02:02
BN TV
CNSS : octroi de 2965 prêts pour plus de 26 millions de dinars
22/05/2024 | 09:02
3 min
CNSS : octroi de 2965 prêts pour plus de 26 millions de dinars

 

Le PDG de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Mohamed Kraïem, a indiqué que 6.685 demandes de prêt ont été déposées par les affiliés de la caisse. Ce chiffre englobe les demandes de prêts personnels et d’acquisition de voiture.

S’exprimant le 22 mai 2024 durant « Sbeh El Ward » de Hatem Ben Amara sur Jawhara Fm, Mohamed Kraïem a affirmé que deux commissions ont été déployées afin de traiter les demandes de prêts. D’après les chiffres présentés, la CNSS a accordé, au total, 2.950 prêts personnels et quinze prêts d’acquisition de voiture ont été acceptés. Selon la même source, les prêts personnels valent plus de 26 millions de dinars, alors que les prêts pour l’acquisition d’une voiture correspondent à 570 mille dinars. Ainsi, les prêts accordés par la CNSS représentent 2.965 opérations pour plus de 26 millions de dinars.

 

 

 

« La première réunion a eu lieu le 18 avril 2024… Le nombre de demandes déposées à cette date était égal à 1.094… 887 demandes de prêts personnels ont été acceptées… 822 prêts personnels ont été accordés et 65 prêts ont été rachetés auprès des banques », a-t-il dit.

Mohamed Kraïem a précisé que la somme totale des prêts personnels accordés était aux alentours de neuf millions de dinars. Pour ce qui est des prêts d’acquisition de voiture, sept des neuf demandes déposées avaient été acceptées à cette date-là pour une valeur totale de 315 mille dinars.

« Une deuxième réunion de la commission a eu lieu le 9 mai 2024… Nous avons traité 2.127 nouvelles demandes de prêt personnel… 2.063 demandes ont été validées… Il s’agissait de 1.882 prêts directs et 181 rachats de crédit… La somme totale est passée à 18 millions de dinars… Quant au prêt pour l’acquisition d’une voiture, nous avons reçu dix demandes… Huit ont été acceptées pour une valeur totale de 255 millions de dinars », a-t-il ajouté.

S’exprimant au sujet des demandes refusées, Mohamed Kraïem a indiqué qu’il s’agissait dans la plupart des cas du dépassement du seuil de prélèvement mensuel. Le total des prélèvements ne doit pas, selon la loi, être supérieur à 40% du salaire brut. Il a, également, évoqué l’irrégularité de la situation de l’employeur auprès de la CNSS. « La caisse ne peut pas accepter la demande de prêt… Notre garantie est la situation de l’employeur… Il y a aussi le refus par certains employeurs de se porter garant du prêt », a-t-il poursuivi.

S’exprimant au sujet de la situation des retraités, Mohamed Kraïem a insisté sur l’importance du rôle social de l’État. Il a évoqué la possibilité d’augmenter les pensions de retraite. Ceci serait possible à travers l’augmentation du Smig. Pour ce qui est de l’âge de départ à la retraite, le PDG de la CNSS a expliqué que la personne concernée devait avoir l’accord de l’employeur pour repousser cela de deux ans. Par la suite, il a la possibilité de reporter le départ à la retraite de trois années à condition d’obtenir à chaque année une autorisation de la part de l’employeur.

Mohamed Kraïem a indiqué que la révision à la hausse du plafond des prêts pour l'acquisition d'une maison, l'autorisation aux retraités d'obtenir des prêts et la révision des pensions de retraite étaient en cours de discussion. 

 

S.G

22/05/2024 | 09:02
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Agatacriztiz
Ce n'est pas la vocation de la CNSS
a posté le 22-05-2024 à 09:43
26 milliards de millimes pour des prêts et pas un seul millime pour des augmentations des pensions, surtout celles des (très) petites retraites, ce n'est pas très équitable pour un organisme à vocation sociale qui n'a pas vocation à se transformer en un organisme de crédit.
Pourtant augmenter le pouvoir d'achat des retraités aurait des répercussions bénéfiques sur la consommation, donc sur l'économie du pays.
Là, ce ne sont que les 2965 bénéficiaires des prêts qui en profitent, donc une très petite minorité.
Si prêts il doit y avoir, priorité devrait être par contre donnée aux demandes concernant des interventions chirurgicales lourdes, achat et pose de stimulateur cardiaques et prothèses, soins coûteux et cures thermales, assistance d'infirmiers ou d'infirmières à domicile, etc. et pas achats de bagnoles...
Fore
Gaspillage
a posté le à 18:43
@agatacristiz

Exactement !