alexametrics
mardi 17 mai 2022
Heure de Tunis : 08:09
Dernières news
Business & Decision organise un débat sur le Big Data et le Digital
18/11/2016 | 09:00
1 min
Business & Decision organise un débat sur le Big Data et le Digital

La société de conseil et d'ingénierie en systèmes d'informations (CIS), Business & Decision, a organisé hier dans la soirée du jeudi 17 novembre 2016, la deuxième édition de son évènement phare « Pilotage et performance », à la résidence de France.

 

Une soirée sous le thème « Dribbler avec votre capital Data pour marquer votre empreinte digitale » pendant laquelle les différents intervenants et panélistes dont  Jean Pierre Papin, Darren Tulett, Nabil Maâloul et Montasar Louhichi, ont évoqué le lien étroit qui existe aujourd’hui entre le « Digital » et le « Big Bata ».

 

Le débat engagé a porté sur l’exploitation par les grandes équipes de football, des grandes moles de données récoltées sur les joueurs durant l’entrainement et les matchs afin d’améliorer leurs résultats.

 

Lors du débat, il est apparu que le « Big Data » a pris toute sa place dans la détermination des plans tactiques, le choix des joueurs, le staff technique et même le financement des grandes équipes comme la Mannschaft allemande qui a été présentée comme le meilleur exemple d’intégration de ces technologies pour une gestion plus efficace.

 

La présidente de Business &Decision Tunisie, Neila Ben Zina a expliqué dans son mot d’ouverture qu’à part la liaison étroite qui existe aujourd’hui entre les deux concepts du Digital et le Big Data, la Tunisie n’a plus le choix, elle doit pleinement les intégrer pour être en phase avec le présent.

 

L’ambassadeur de France, Olivier Poivre d’Arvor a évoqué l’aide que fournira son pays à la Tunisie en matière de digital en soulignant que de grandes entreprises françaises sont attendues à la fin du mois courant pour la conférence internationale pour l’investissement.

 

S.A

 

 

 

18/11/2016 | 09:00
1 min
Suivez-nous

Commentaires (8)

Commenter

Dr. Jamel Tazarki
| 19-11-2016 21:40
J'ai regardé sur le Web, il faut utiliser la touche ESC et ensuite la touche F10.

Très Cordialement

Jamel

Une très belle chanson pour vous relaxer:
https://www.youtube.com/watch?v=z2Sl7zTEPWs&list=RD77xBgxvi4bk&index=3

Hichem
| 19-11-2016 20:45
Merci pour votre réponse!

J'ai un laptop HP et je n'arrive pas à entrer dans le bios-setup. J'ai essayé la touche F2 mais aucune réaction. Avez-vous une idée?

Merci

Dr. Jamel Tazarki
| 19-11-2016 16:18
Je vous propose de faire
1) un download d'Ubuntu version 16.10 qui est le fichier ubuntu-16.10-desktop-i386.iso du site http://releases.ubuntu.com/16.04.1/
2) un downlaod du "USB Creator" du site http://www.linuxliveusb.com/en/download
3) installer "USB Creator" sur Windows.
4) démarrer le "USB Creator" afin de créer un USB de démarrage
5) actualiser la configuration de votre BIOS afin de démarrer le PC à partir de la clé USB
6) démarrer votre PC à partir de la clé USB que vous venez de créer
7) Voilà, vous avez un système d'exploitation Ubuntu et le libre office qui est déjà installé.

J'avoue que je n'utilise que le système d'exploitation Ubuntu pour le travail car il est plus sûr et du "open source"!

Très Cordialement
Jamel

PS: ça serait super si vous faites une société de services afin de généraliser Ubuntu/Linux en Tunisie, je suis prêt à vous aider. Il est temps de se débarrasser de Microsoft en Tunisie afin de minimiser les dépenses pour les frais de licences et afin de mettre fin à l'épidémie de virus informatiques en Tunisie. Probablement, Il n'y a pas en Tunisie un PC qui n'est pas contaminé! Je ne lis mes emails de provenance la Tunisie que sur Ubuntu!

Hichem
| 19-11-2016 13:34
je veux utiliser Ubuntu ou Linux mais je ne sais pas comment faire. Je veux garder provisoirement le Windows 10.

Je vous prie de me dire comment faire! Je suis fatigué des virus, des pannes et de payer des licences pour Microsoft. Je veux créer une société de services Ubuntu en Tunisie.


@ Mr. Anouar Maârouf, faites avec les conseils de Jamel Tazarki et engagez une trentaine de diplômés en informatique et en mathématiques pour informatiser l'administration tunisienne avec Ubuntu et le libre office! Il suffit de prendre l'exemple de la chine,qui utilise Ubuntu et Linux et épargne ainsi des milliards de dollars de frais de licences, comme l'a mentionné jamel Tazarki.

Merci

Dr. Jamel Tazarki
| 19-11-2016 12:27
problèmes, volume infini, etc.

Dr. Jamel Tazarki
| 19-11-2016 11:24
Je suis de nature positif et constructif, mais franchement je suis un peu confus: tout ce que à été écrit et dis dans l'article ci-dessus est du n'importe quoi!


Je redonne quelques extraits:

"Lors du débat, il est apparu que le « Big Data » a pris toute sa place dans la détermination des plans tactiques, le choix des joueurs, le staff technique et même le financement des grandes équipes comme la Mannschaft allemande qui a été présentée comme le meilleur exemple d'intégration de ces technologies pour une gestion plus efficace." ' Franchement, c'est du n'importe quoi!

"La présidente de Business &Decision Tunisie, Neila Ben Zina a expliqué dans son mot d'ouverture qu'à part la liaison étroite qui existe aujourd'hui entre les deux concepts du Digital et le Big Data, la Tunisie n'a plus le choix, elle doit pleinement les intégrer pour être en phase avec le présent.", ===> avec tout le respect que je dois à Madame Neila Ben Zina, elle n'a rien compris au Big Data et ses problématiques.


Quand on parle de Big Data, on pense tout de suite aux problémes liés aux traitements de grands volumes de données digitales/informatiques: la Complexité temporelle (latence) pour la lecture des données du disque dur, la sélection/recherche des données et leur transfert.

Nous faisons face à un problème de recherche de l'information, lorsqu'il s'agit de volume infinis de données (synonyme de Big Data). D'où la nécessité d'un système distribuer.

En Tunisie nous avons d'autres problèmes que ceux du Big Data! En effet, notre ministre des Technologies de la Communication et de l'économie numérique, Mr. Anouar Maârouf, voudrait "arriver à des administrations [à] 100% numériques en supprimant toute forme de paperasse" ==> mais ceci devrait se faire à zéro dinar/euro en introduisant le système d'exploitation Ubuntu/Linux et le libre office:

http://www.businessnews.com.tn/anouar-màrouf--oui-jappartiens-aux-proes-dennahdha-,520,68314,3


Il est temps d'initier les Tunisiens au système d'exploitation Ubuntu/Linux et au libre office qui ne coûtent absolument rien (à zéro euro/dinar) et qui sont plus robustes et insensibles aux virus que le Microsoft.

Je prie notre Ministre des Technologies, de la Communication et de l'économie numérique, Mr. Anouar Maârouf, de ne pas gaspiller notre devise étrangère et l'argent du contribuable pour l'achat des produits Microsofts afin d'informatiser l'administration tunisienne. Je rappelle que toute la Chine utilise Ubuntu/Linux à zéro euro!

En particulier à l'intérieur de certains de nos ministères (ceux de la défense et de l'intérieur), il faut éviter tout ce qui est Microsoft'

Jamel Tazarki

Hamma
| 19-11-2016 09:09
Un grand événement, toujours à la hauteur, bravo
@Mounir l'inconito arrêtez de dire n'importe quoi et de tisser des mensonges, c'est archi-faux ce que vous annoncez,mais bon ça nous étonne pas :les nabbara c'est un fléau de société

Mounir
| 18-11-2016 18:27
Business Decision?
N'est ce pas eux qui sont bloqués depuis plus d'un an et qui n'ont pas pu mettre en place la plateforme nationale opendata?
Ils ont présentés une plateforme propriétaire non multilingue qui ne supporte pas les vocabulaires de description des données les plus utilisés (DCAT, DCAT-AP, FOAF, SCHEMA.ORG, ...)
Au niveau de l'opendata, investir en argent, matériel, formation: "oui" et merci
Mais en partage de compétence: Si c'est pour nous refourguez des applications propriétaires onéreuse et non aux normes, non merci