alexametrics
samedi 18 septembre 2021
Heure de Tunis : 15:46
Dernières news
Brahim Bouderbala : Le ministère public est une partie intégrante du pouvoir judiciaire
26/07/2021 | 10:10
1 min
Brahim Bouderbala : Le ministère public est une partie intégrante du pouvoir judiciaire

Le bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie (ONAT) Brahim Bouderbala, a affirmé aujourd’hui qu’une lecture de faits intervenus va être établie à partir d’aujourd’hui, à savoir les conséquences relatives à l’application de l’article 80 de la constitution.

Sur les ondes de la radio nationale, le 26 juillet 2021, le bâtonnier a considéré que les décisions du président de la République vont accentuer davantage la crise politique dans le pays et ne vont nullement aboutir à un dialogue constructif ou à la paix.

Brahim Bouderbala a aussi indiqué que le ministère public est une partie intégrante du pouvoir judiciaire et ne peut en aucun cas s’apparenter au pouvoir exécutif en précisant que le Conseil supérieur de la magistrature décidera de la régularité de cette décision.

Le bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie a déclaré qu’un dialogue sera entamé de suite avec le Quartet du dialogue national en intégrant toutes les entités concernées en insistant sur l’importance de la rationalité en tout état de cause.

 

J.B

26/07/2021 | 10:10
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisien Libre
Maintenant vous devenez des connaisseurs
a posté le 26-07-2021 à 12:50
En tant home soit disant de droit vous observez quotidiennement des crimes contre le pays les citoyens et sa dignité et son indépendance'?' Où étiez vous pendant ces graves crimes pendant dix ans?
Mais c'est vrai que vos intérêt sont garantis qu'avec les mafieux et les criminels qui gouvernement depuis 2011.
Dans le Désordre vous Trouvez vos Ordres'?'
Ksibi
Je rigole en lisant l' avis de ce Monsieur
a posté le 26-07-2021 à 12:23
Je rigole quand des soit disants juristes parlent de la constitution et de la séparation des pouvoirs comme si on vivait en temps normal . Me bouderbala apprenez SVP que les circonstances exceptionnelles le président doit réunir provisoirement les trois pouvoirs pour sauver le pays . En plus la volonté populaire exprimée hier prévaut sur la constitution source des malheurs de la tunisie
Houcine
Cher Grand Maître.
a posté le 26-07-2021 à 11:49
Le ministère public, comme il se doit, agit au nom de l'ordre public, au nom de l'Etat qui est, en principe, garant de l'intérêt général.
Il se distingue des autres magistrats par sa position, sa disposition au sein de la justice, et selon les situations et les pays, il reçoit des instructions du gouvernement.
La capacité, la qualité de ceux qui l'incarnent fait la différence. Sans toutefois en faire un appareil indépendant, puisqu'il est toujours et demeure un appareil d'Etat.
Des procureurs habiles, fins juristes, peuvent gagner en autonomie.
L'inverse est toujours ainsi. Tout procureur est la voix du pouvoir en place.
Le juge dit la loi par sa bouche, écrivait Montesquieu.
Le procureur dit la loi de son gouvernement.
Tunisien
Les chiens aboient et la caravane passe
a posté le 26-07-2021 à 11:03
Voilà des figures qui étaient à l'ombre lorsque leurs confrères se sont fait tabasser par les chiens en cage. Ils osent apparaître pour expliquer une situation créée par l'ingratitude de dépités qui se croient hors la loi.
Aussi, il ferait mieux de se faire petit autant qu'il l'a été avant. '?a vaux mieux pour lui et pour tous.