alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 15:38
Dernières news
Avec 105 signatures, Ennahdha dépose une motion de retrait de confiance du gouvernement Fakhfakh
15/07/2020 | 14:56
2 min
Avec 105 signatures, Ennahdha dépose une motion de retrait de confiance du gouvernement Fakhfakh

Alors que le chef du gouvernement s'apprête à remplacer les ministres du mouvement Ennahdha dans son gouvernement, ce dernier avec ses alliés Qalb Tounes et la coalition Al Karama ont déposé au bureau de l’Assemblée du peuple une motion de censure et de retrait de confiance du gouvernement Fakhfakh. L’évènement a été diffusé en direct sur la page du mouvement. 105 élus ont signé le document jusqu’à cette heure sur les 73 nécessaires, ont souligné les instigateurs.

 

 

Des sources bien informées ont précisé à Business News que d’autres signatures sont attendues, notamment huit d’élus d’Ennahdha et deux d’élus du Bloc Al Mostakbal absents et qui s’ajouteront aux autres.

 

 

Dans une vidéo filmée par le leader d’Al Karama Seif Eddine Makhlouf, le député de Qalb tounes Oussama Khelifi, a expliqué, avec en arrière-plan le chef du bloc parlementaire d'Ennahdha, Noureddine Bhiri tout sourire, les raisons de cette motion. Il a parlé de l’affaire de conflit d’intérêt de Elyes Fakhfakh et le refus de ce dernier de démissionner.

 

 

M.  Khelifi a également évoqué la non-solidarité au sein du gouvernement et le manque d’harmonie au sein de la coalition gouvernementale outre ce qu’il a considéré comme l’attitude hautaine du chef du gouvernement envers le parlement et les élus.

 

 

Pour rappel, le conseil de la Choura d’Ennahdha avait décider d’entamer des négociations afin de changer le chef du gouvernement. Suite à quoi le président de la République Kaïs Saïed avait nié la veille toutes négociations avec les partis politiques pour la formation d’un nouveau gouvernement. Tout ceci a provoqué l’ire du chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh qui a annoncé sa décision d’opérer un remaniement ministériel pour remplacer les ministres nahdhaouis au vu des positions prises à son encontre par le parti islamiste et l’absence de solidarité gouvernementale. Le remaniement qui sera annoncé dans les jours à venir.

Hier, Ennahdha a opté pour le retrait de confiance à Elyes Fakhfakh, ce qu’elle a fait ce matin.

 

I.N

15/07/2020 | 14:56
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Virtuel
Mobilisation
a posté le 15-07-2020 à 22:16
54+27+19+15=105 ennahda+qualb+karama+ divers marionettes, ont vote pour demettre fakhfakh . C est le maximum que pouvait mobiliser la coalition des comploteurs. Donc ( 217_ 105 = 112 ), peuvent voter la resolution de destitution de gannouchi

.
Virtuel
Errements des novices
a posté le 15-07-2020 à 18:34
N en deplaise a ennahda et sbires, le president a pris les devants en acceptant la demission de fakhfakh. La motion de censure deposee ce jour est hors delai ,par rapport a la demission.,puisqu elle sera validee officiellement par le bureau de l arp au minimum dans 24 heures.
!!!
!!!!
a posté le 15-07-2020 à 16:14
Honte aux traîtres
aldo
==== HO LA ! PAS TROP VITE ====
a posté le 15-07-2020 à 16:14
attendez de voir la surprise ILLI YIHSSIB OUAHDOU YOUFDHOULOU.
Ridha
La loi des urnes
a posté le 15-07-2020 à 15:54
On l'a dit mille fois , pour convaincre Ennahdha il faut se rassembler et travailler bien les élections. Inutile de faire face à l'union stable de Nahdha par 200 parties politiques.
See you in 2024 bye bye
hamdi
le nouveau gouvernement
a posté le 15-07-2020 à 15:32
Voilà, on a notre nouvelle majorité pour un nouveau gouvernement: Ennahdha+Karama+Qalb. Mabrouk la Tunisie, enfin la stabilité politique retrouvé. Stable car vous allez voir, celui là restera..on pari?

Bon, composé de frère musulman, extremiste facho violent, et opportuninte corrempu..c'est juste un détail.. on les auras pour 4 ans hahahah

Et pour Ghannouchi? ben il restera préseident du parlement, cerise sur le gateau..

Ahmed
NK prochain festin de la mante religieuse RG.
a posté le 15-07-2020 à 15:31
Bon appétit.
Seb
La loi de la démocratie
a posté le 15-07-2020 à 15:20
C'est la loi de la démocratie !
Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, qu'on soit pro ou contre Fakhfakh, pro ou contre Ennahdha, les fait sont la: ce gouvernement n'est plus viable. Le seul qui ne l'avait pas compris, c'est le CDG lui-meme. Ce n'est meme pas étonnant de la part de cet habitué du zéro-virgule qui s'est cru investi d'une mission divine alors qu'il n'a jamais eu la moindre légitimité. Et l'ivresse du pouvoir lui est montée tellement vite a la tete qu'il a cru pouvoir se comporter en empereur, passant au dessus de la loi, de la légitimité des urnes et de l'opinion publique. Le retour sur terre sera brutal, l'humiliation s'ajoute a la destitution, et la suite de son parcours se déroulera devant les tribunaux.
Echec et Mat !
BOB
Voila ce qu'il en coute d'avoir exclu Karoui et Moussi..
a posté le 15-07-2020 à 15:16
Voila ce qu'il en coûte d'avoir exclu Karoui et Moussi du groupe des progressistes.. Karoui est allé voir la porte à côté soit les barbus..Moussi est plus loyale à la cause et à long terme atteindra son objectif car elle est sur le chemin le plus juste...
les progressistes (à l'exclusion de A.Moussi) sont des amateurs et égoïstes en politiques qui ne se rendent pas comptes qu'en ayant exclu Karoui (qui n'est pas un saint mais reste par essence un progressiste) ils se sont tiré une balle dans le pied, notamment Saied, qui a voulu jouer au champion de l'intégrité en l'excluant et qui a misé sur un 1er ministre embourbé dans des salades..et voilà le résultat..
Virtuel
Resistance
a posté le 15-07-2020 à 15:08
D abord bien fait pour fakhfakh qui a mal agi. Maintenant nahda doit nous proposer son govt. Adieu tunisie pour les 5 annees a venir. Tous les pourris et vendus au pouvoir.