alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 09:13
SUR LE FIL
Photo du jour : la colère noire
16/05/2024 | 13:47 , mis à jour à 14:36
1 min
Photo du jour : la colère noire
 

Palais de justice de Tunis, jeudi 16 mai 2024. L’entrée est noire de monde. On voit là les avocats manifester leur colère suite aux multiples abus commis par le régime putschiste de Kaïs Saïed contre leurs pairs. Dernier abus en date, la torture subie par leur collègue Mehdi Zagrouba, lors de sa garde à vue. 

Le régime a démenti catégoriquement, mais il ne convainc presque personne. Il y a trop d’injustices, trop d’arrestations abusives, trop d’autoritarisme pour calmer la colère d’un corps dont le militantisme pour les libertés fait partie de son ADN.

 

R.B.H

16/05/2024 | 13:47 , mis à jour à 14:36
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Juan
this is something déjà vu ....
a posté le 17-05-2024 à 12:15
çà rappelle, le début de la chute de Ben Ali baba et ses 40 voleurs et une voleuse ...
Citoyen_H
C'EST DE L'HISTOIRE ANCIENNE
a posté le à 23:16
Fais plutôt la comparaison avec la décadence du "cheikh", hihihi rien que le qualificatif m'amuse, Ali Baba Khriji et ses 500.000 voleurs.
Ca fera plus plausible et tu passeras moins pour un ringard !!!

Destouri
Mehdi Zagrouba avocat?
a posté le 16-05-2024 à 20:30
Où en est-il avec l'affaire de l'aéroport? Je n'ai aucun avis sur la situation actuelle mais son passé glorieux parle pour lui, il voulait toujours peter plus haut que son c***, comme avocat je ne lui accorderais que des contrats de location d'un local de fruits secs.
Rafik
@ Tunisien
a posté le 16-05-2024 à 18:47
A part votre mérite émérite d'agiter les termes insultants, méprisants et de bas étage, miroir de votre inculture, envers les avocats des causes justes, je vous répondrais que ces valeureux et honnêtes citoyens du barreau en "soutane" sont sortis pour vous "dire la messe", vous sonner les "matines" et vous présenter "l'extrême onction" en réponse aux soubresauts de votre régime qui finira par s'auto anéantir.
Les tunisiens sont sortis.
Tunisien
A chacun selon ses mérites
a posté le 16-05-2024 à 15:38
Je pensais que chacun exerçait son métier. Ainsi un journaliste travaille dans son domaine et éventuellement chroniqueur et un avocat, pour défendre ses clients devant les tribunaux et accessoirement pour la rédaction d'actes ou encore en tant que conseiller. Mais de là à voir leur tronche dans des plateaux de divertissements de bas niveau, il n'y a qu'un pas. Et comme par hasard, toutes les fois que ça les arrange ils brandissent leur soutane. On se doit de respecter leur profession autant que toute autre profession mais de là à les voir noircir le parterre du
palais de la justice au motif que certains se sont permis de malmener les agents de l'Etat ou encore ont usé de vocabulaire de bas niveau, ou, ou, ou, prétendent être au dessus des lois et sortent en troupeaux de couleurs pour impressionner la galerie, il n'y a qu'un pas.
Ces abus devraient cesser s'ils ont la moindre dignité de respecter leur noble profession et qu'ils soient un tant soit peu intègres
Bbaya
Pourquoi vouloir m'empêcher d'exercer mes libertés!
a posté le à 18:16
Aujourd'hui je suis un ingénieur, demain un gérant, l'après mécanicien, ...

Wine 9arrawek? Tu n'a jamais entendu parlé de la liberté du travail?
Les libertés ça vous dit quelque chose
Observateur
Un printemps tunisien ?
a posté le 16-05-2024 à 14:45
Le printemps tunisien est en marche.
L'été sera chaud.