alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 10:59
SUR LE FIL
Des comptables publics sans salaires et sans couverture sociale depuis des mois
11/01/2023 | 14:49
1 min
Des comptables publics sans salaires et sans couverture sociale depuis des mois

 

Une vingtaine de comptables publics n’a pas été payée depuis environ sept mois. C’est ce qu’a affirmé l’un d’eux, Moez Hamdi.

Au micro de l’émission Midi Show du mercredi 11 janvier 2023 animée par Elyes Gharbi sur Mosaïque Fm, M. Hamdi a indiqué que ces comptables publics étaient affectés du ministère des Finances au ministère des Affaires étrangères en attendant d’être nommés dans des missions diplomatiques à l’étranger en juillet 2022.

 

Or, au lieu de cela « ils ont été réaffectés au ministère des Finances d’une façon suspecte via une décision signée par une sous-directrice, qui n’a aucun lien avec l’affaire », a-t-il précisé. Chose qui a engendré leur mécontentement.

 

 

En outre, le versement de leurs salaires a été suspendu depuis juillet 2022 et bien sûr ils sont, depuis cette date, sans couverture sociale.

Le comptable public a assuré qu’ayant pris conscience de l’injustice subie, la ministre des Finances a annulé la décision de la sous-directrice et a appelé les concernés à contacter le ministère des Affaires étrangères pour poursuivre leurs activités en attendant le mouvement annuel dans le corps des comptables. Or, à la mi-novembre 2022, le ministère des Affaires étrangères a refusé de les laisser accéder à leurs bureaux.

 

Pour exprimer leur colère, ils ont entamé une grève pendant un mois et comptent refaire une nouvelle grève à partir du 13 janvier courant. Aujourd’hui, leur situation est incertaine.

 

I.N

11/01/2023 | 14:49
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Momo
Mauvais comptables
a posté le 11-01-2023 à 15:33
Si on est dans cette situation c'est qu'ils sont de mauvais comptables, mais ne vous inquiétez pas pour eux, ils toucheront des retraites bien garnis.
Juan
comptables au services des riches
a posté le 11-01-2023 à 14:52
ils savent sucer le sang du Zawali, et épargnent les riches.