alexametrics
mardi 23 avril 2024
Heure de Tunis : 02:47
BN TV
Marcus Cornaro : la vraie solution pour la Tunisie c’est de privilégier plus de soutien au secteur privé
27/03/2024 | 09:20
2 min
Marcus Cornaro : la vraie solution pour la Tunisie c’est de privilégier plus de soutien au secteur privé

 

L’ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Marcus Cornaro, est revenu, mercredi 27 mars 2024, sur les partenariats stratégiques qui lient l’Europe à la Tunisie ainsi que l’appui financier du Vieux continent dans plusieurs domaines.

Invité de Wassim Ben Larbi dans l’émission Expresso sur Express FM, il a évoqué la question de la migration irrégulière expliquant que l’appui de l’Union européenne à la Tunisie porte, dans ce domaine, sur plusieurs axes. « Nous travaillons sur le soutien aux autorités tunisiennes sur tout ce qui est contrôle des frontières, la protection, le traitement et l’accueil dans le pays et enfin le renvoi dans un pays tiers de ressortissants installés en Tunisie et qui ont peut-être l’intention d’aller en Europe », a-t-il affirmé.

Rappelant que l’Union européenne a signé avec la Tunisie un mémorandum d’entente l’année dernière, il a avancé qu’un soutien supplémentaire de 105 millions d’euros serait accordé au pays sur le volet migration, soit 250 millions d’euros au total.

L’ambassadeur de l’Union européenne a ajouté qu’en plus de la question migratoire, plusieurs autres partenariats étaient en cours d’exécution dans les domaines de l’éducation et de la santé, entre autres.

Il a évoqué, aussi, les projets de soutien aux familles nécessiteuses à travers des subventions pour ainsi « appuyer les efforts de l’État dans la stabilisation des couches basses de la population et leur éviter de tomber dans davantage de pauvreté ». « Je reste de l’avis que la vraie solution pour la Tunisie c’est plutôt de privilégier plus d’emplois, plus de soutien au secteur privé, startups… », a-t-il relevé assurant que l’Union européenne travaille aussi sur des projets d’accès aux financements, innovation et soutien aux petites entreprises sur le volet exportation.

 

N.J 

27/03/2024 | 09:20
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Slt
Slt
a posté le 27-03-2024 à 10:46
La gouvernance tunisienne fait le contraire Monsieur l'ambassadeur elle met en prison les hommes d'affaires .
jilani
Et pas comme en Argentine
a posté le 27-03-2024 à 09:58
Son prédécesseur a bien dit que l'économie tunisienne est sous la main de 15 familles qui bloquent tous les lancements de nouveaux projets et surtout l'accès des jeunes à la richesse. Et c'est confirmé par tous les analystes . Les islamistes ont pris une grande part aussi avec l'appui des européens et ont pris tous les postes pour leurs sympathisants dans le secteur public. Pousser trop vers la libéralisation augmente la pauvreté surtout dans les pays arabes qui massacrent leurs citoyens comme en Egypte, au Maroc, en Syrie et dans les pays du golfe. C'est toujours une minorité qui profite de la richesse.