alexametrics
mardi 17 mai 2022
Heure de Tunis : 08:16
Chroniques
Kaïs Saïed ne doit pas se montrer rancunier, c’est lui qui a commencé
Par Marouen Achouri
24/06/2020 | 15:59
4 min
Kaïs Saïed ne doit pas se montrer rancunier, c’est lui qui a commencé

 

La vidéo du président de la République, Kaïs Saïed, s’énervant lors d’une conversation tendue près de l’ambassade tunisienne à Paris a suscité une large polémique. Le président se dirigeait vers le bâtiment quand il a entendu, de loin, des slogans qui le visaient. Une dizaine de personnes criaient « Dégage » et « Tataouine n’est pas un hôtel », slogan bizarre et incompréhensible qui aurait dû dissuader le président de se mettre à la disposition de cette cohorte.

Kaïs Saïed est venu à leur encontre pour tenter d’expliquer sa vision du problème d’El Kamour pensant discuter avec des personnes sensées et à l’écoute. Il s’est retrouvé devant une personne impolie, insolente et bête. Il s’est retrouvé devant un énergumène qui représente, à sa manière, une partie du « peuple » que Kaïs Saïed chérit tant. Empêché, avec véhémence, d’exprimer sa pensée, Kaïs Saïed s’est énervé et a crié au visage du revendicateur irrespectueux.

 

Au-delà de l’incident en lui-même, qui peut paraitre anodin, c’est toute la rhétorique présidentielle qui a pris un coup. Soudain, il s’est avéré que le président de la République, qui a bâti toute sa politique sur une proximité et une compréhension particulières du peuple, n’est plus tellement en phase avec ce dernier. Le peuple en veut plus apparemment et commence même à en vouloir au président. Il est clair que la personne qui a énervé Kaïs Saïed, ne représente pas le peuple tunisien, du moins pas encore. Il n’est pas question ici de généraliser mais il s’agit, quand même, de prendre en considération ce genre d’éruption. 

Cela a dû être un choc pour le président de la République qu’on lui dise que ce qu’il dit n’est pas crédible et qu’il s’agit de paroles en l’air. Tout le discours politique de Kaïs Saïed est basé sur l’idée qu’il n’est pas comme les autres politiciens, qu’il est sincère et qu’il veut redonner le pouvoir au peuple. Le discours populiste de Kaïs Saïed ne supporte pas d’être contredit par ce même peuple et il perdrait tout son sens si le président se trouvait mis dans le même sac que les autres. Les autres ce sont tous ces politiciens qui promettent et ne font rien, qui profitent des ors de la République et de leur influence pour leur propre compte. Une caste dénoncée à longueur de campagne par Kaïs Saïed le candidat et souvent épinglée par Kaïs Saïed le président. C’est l’une des principales bases du discours politique présidentiel qui s’effondrerait si jamais l’opinion publique assimilait Kaïs Saïed à l’image négative de la classe politique tunisienne.

 

Le discours de « Achaab Yourid » (le peuple veut, ndlr), suggère que Kaïs Saïed fait partie du peuple et qu’il est le vrai porteur de ses revendications et de ses aspirations. A l’inverse des autres politiciens qui ne font que lui mentir et qui n’ont pas la compétence nécessaire pour subvenir à ses besoins. Kaïs Saïed estime que le peuple sait ce qu’il veut et surtout comment y arriver. Il soutient que c’est au peuple de dire ce dont il a besoin parce que chacun connait sa région, son village ou sa ville mieux qu’un pouvoir central usé. C’est le sens de l’expression qu’il emploie souvent en disant qu’il fait « renverser le sablier ». Mais toute cette mécanique, huilée et améliorée au fil des réunions et des rencontres de la campagne, se gripperait violemment si le même « peuple », si conscient de son intérêt, ne voulait plus de Kaïs Saïed. Si ce peuple, tellement conscient et tellement sage, ne voulait plus de son président, le discours perdrait tout son sens.

 

Il serait bien trop prématuré de dire que le conte de fée de la volonté du peuple a pris fin. Néanmoins il existe quelques prémices qui montrent les limites de ce discours devant des revendications et des violences comme celles du Kamour, dernièrement. Avec le temps, et de toute manière, le chef de l’Etat sera forcément assimilé à la classe dirigeante. Plus le temps avancera, plus il sera dans l’obligation de présenter un bilan et moins il pourra faire porter la responsabilité à ses prédécesseurs.

Si Kaïs Saïed ne concrétise pas ses promesses de cité médicale à Kairouan et autres, il entrera officiellement dans le club des politiciens menteurs et prêts à tout pour arriver au pouvoir. Il s’agit évidemment d’un cliché, et il est illogique de mettre tous les politiciens dans le même sac. Mais Kaïs Saïed ne doit pas se montrer rancunier, parce que c’est lui qui a commencé…    

 

Par Marouen Achouri
24/06/2020 | 15:59
4 min
Suivez-nous
Commentaires
hourcq
Sans rancune.
a posté le 26-06-2020 à 21:43
Etre rancunier contre quelqu'un, c'est garder longtemps le souvenir d'une offense ou d'un préjudice qu'il vous a fait avec le désir de se venger.
Le Président ne saurait être rancunier vis à vis de cet énergumène sans foi ni loi qui l'a agressé verbalement à Paris. Car il ne représente que lui-même et certainement pas Tataouine ni la Tunisie. Le niveau d'une recrue de bas étiage d'Ennhada ou d'El Karama.
Tous les chefs d'Etat doivent faire face, une fois ou autre, au cours de leurs déplacements, à ce type d'individus grossiers qui vocifèrent contre le pouvoir en place sans rien proposer.
Ceci dit, Marouen Achouri a raison de mettre en exergue l'ambiguïté du slogan préféré du Président: "Achaab yourid" car le peuple se montre versatile et brûle facilement ce qu'il a adoré.
Certes, M. Kaïs Saïed n'a pas tous les pouvoirs. Ce n'est pas lui qui est en charge de la politique économique et sociale du pays mais le gouvernement soutenu par l'ARP.
Par contre, il joue un rôle important en politique étrangère et a droit plus que tout autre à l'écoute des autres chefs d'Etat car il est le seul à avoir une vraie légitimité issue d'élections démocratiques En ce sens, il peut aider la Tunisie à décrocher des contrats ou des aides extérieures. C'est ce qu'il a fait au cours de son voyage en France (350 millions d'euros de prêts pour des projets tel l'hôpital de Kairouan ou le TGV Nord/Sud).
Et finalement n'est-ce pas ce que le peuple attend du Président? Qu'il contribue à la place qui est la sienne à faire avancer le pays dans la voie du progrès et du mieux-être pour tous.




Raad
INTOL'?RABLE
a posté le 26-06-2020 à 06:54
@ Marouan Achouri....
Votre jugement sur cet événement n'est pas objectif, sachant bien que ce qui c'est passé devant l'ambassade cette altercation envers K.S est belle et bien téléguidé par des membres d'Ennahdha ni plus ni moins.
Cet individu sachant bien qu'il était dans un pays démocratique et savoir protéger par sa double Nationalité à trouver le moyen de titiller le président pour un événement qui se passe sur le territoire Tunisien et n'a pour but que de ridiculiser K.S sur un territoire étranger pour faire un buzz.
Quant aux promesses du Président pour les régions citées, rien n'empêche qu'elles soient réalisées dans les temps, le tout c'est une question budgétaire.
Alors il ne faut pas trop vite brûlé le torchon, sachant bien que le régime actuel ne fonctionne pas du tout comme il se doit de l'être, avec trois têtes au sommet de l'état, ce qui laisse à penser dans un avenir proche, c'est bien la dissolution de cette assemblée avec au bout un changement de la constitution pour un régime présidentiel ou le Président préside, le chef du gouvernement dirige, et le parlement légifère.
Gg
Un non événement!
a posté le 25-06-2020 à 21:48
Si cela peut vous rassurer, en France et à ma connaissance, pas un seul média n'a rapporté les débordements hystériques de cette bande de babouins.
Gg
@ Kays
a posté le 25-06-2020 à 09:29
Malheureusement vous avez raison, pour être efficace le Président devrait avoir une ARP et un gvt de compétences, au service de l'économie et non d'une idéologie religieuse.
C'est dire qu'il a peu de chances, et c'est peut être la raison pour laquelle il se tourne vers l'étranger pour tenter de réaliser de grands projets comme le TGV Nord-Sud et la cité de la santé à Kairouan. Façon d'obtenir des résultats malgré les forces délétères?
Le pire pour le pays serait qu'il échoue...
Kays
Rôle de l'Etat
a posté le 25-06-2020 à 08:00
L'Etat existe t-il pour donner du travail au Peuple ?

Non l'Etat doit faciliter et organiser des plans concrets afin de permettre l'installation des entreprises.

Saïed a joué la carte du populisme pour être élu. Qu'a t-il pu faire concrètement depuis qu'il est élu ? Rien et au rythme où vont les choses il ne pourra rien faire car il faut énormément de temps pour que ce que peut faire l'Etat puisse être mis en place. Saied s'est présenté comme leader des opprimés face à la classe politique pour être élu, aujourd'hui il est Président... Face à qui sera t-il le représentant des opprimés ? Face à lui-même... Il devra vite revenir à un discours de Président et il comprendra bien vite pourquoi Bourguiba et Ben Ali étaient des Bourguiba et des Ben Ali(leurs noms suffisent à évoquer le caractère de ces hommes tant critiqués). Un Président n'est pas là pour être aimé, il est là pour présider.

Ce peuple qui se dit musulman et demande tout à l' Etat devrait changer la Fatiha lorsqu'il la récite et plutôt que de dire "rab el alamine" devrait dire "Douwla".

L'Etat est un facilitateur, il n'est pas Dieu.

Et que demande Dieu pour recevoir sa grâce ?

Travail, rigueur, discipline, persévérance etc etc etc

Ces gens qui se comportent comme des ennemis de l'Etat le considère comme un Dieu capable de tout leur donner et comme un esclave à leur service.


TAHYA TOUNES
aldo
==== SI ACHOURI ====
a posté le 25-06-2020 à 07:33
le minimum de respect quand on s'adresse à un président de république ; ON DISCUTE ENSUITE ! ---- donc cher monsieur et SANS RANCUNE , je ne suis pas d'accord avec le titre qui ne correspond au texte , on va dire que je suis fait avoir !!!
takilas
Apparemment vous n'avez pas vu la même vidéo vue par tout le monde.
a posté le 24-06-2020 à 21:17
Tu es d'où dabord ?
Question devenue classique depuis quatre décennies .
Appartement il y a des gens qui sont furieux que Kais Saied n'a pas le même comportement indécent de nahdha et la même ignorance et médiocrité que nahdha.
Et ce n'est pas fini comme compétences existantes en Tunisie actiuellement (censurées et écartées par nahdha) pareilles à celles qui ont existé durant les années soixant et soixante-dix, mais dont ce pseudo journaliste et n'a aucune idée sur l'histoire de la Tunisie en général.
Gg
La qualité rare de K.S
a posté le 24-06-2020 à 20:37
Votre Président paraît avoir une qualité rare: le calme, la maitrise de soi, la résilience.
Depuis qu'il a été élu, et même avant...il ne disait rien. Au point que l'on s'est demandé s'il avait des opinions, et même s' il pensait -n'est ce pas?
Ce faisant, il a laissé les RG et autres intriguer, révéler peu à peu leurs plans et desseins, leurs manigances, leurs alliés cachés, leurs forces et leur faiblesses, au point que tout le monde se demandait si le Président existait.
Et tout à coup, patatras, stupéfaction, il cause! Il a des positions, une organisation intellectuelle, une politique étrangère, du tact diplomatique, et ce qu'on attendait le moins: de l'autorité, de la hauteur.
Fort de son capital de sympathie, il n'a besoin que d'une chose: qu'on l'aide.
Saura t- il faire avancer le pays? Seul, non. Mais si on l'aide, il semble avoir les qualités pour...
A bon entendeur?
Mamout
Les misérables!
a posté le 24-06-2020 à 19:59
Il ne s'agit ici ni de rancune ni de qui a commencé le premier.

Le Président de la République qui est, en principe le Président de TOUS les Tunisiens, Chef suprême des Armées, garant de notre unité nationale et du respect de nos institutions..., s'est fait agresser gratuitement et de la manière la plus ignoble par un des nôtres en terre étrangère devant le siège de notre Ambassade, alors qu'il est en visite officielle.

Je dois avouer que je ne suis pas partisan de M. Saïed et je ne cesse de formuler des critiques, parfois virulentes, à son égard quand à ses discours, son rôle, ses positions et son attitude vis à vis des problèmes majeurs de notre pays.

Pourtant, l'agression gratuite et totalement injustifiée qu'il a subie m'a écoeuré au plus profond de mon être. Nous avons atteint dans ce pays un degré de décadence et d'irresponsabilité qui fait très peur. Quelle tristesse!






Nejef
Un déraillement de M.A.
a posté le 24-06-2020 à 19:27
Ce commentaire est une calomnie à l'égard du Président de la république. Comment peut on jugé quelqu'un de rancunier SANS L'AVOIR VRAIMENT FR'?QUENT'? ? Ce M.A ne fait que hatiser le feu. Ce n'est pas acceptable. Il vaut mieux se taire et c'est mieux.
Alya
Pas tout à fait d accord
a posté le 24-06-2020 à 19:17
Par son attitude d affrontement direct avec le malappris, KS a démontré sur une terre occidentale que la Tunisie est une démocratie contrairement aux autres pays arabo-musulman et africain. D aute part il a très bien explique lors de l intrewieu de France 24 que c etait aux gens de Tataouine de vouloir résoudre leurs problèmes. Perso je ne savais pas que la région comptait des milliardaires qui roulaient en 4/4 et qui préféraient accumuler des propriétés au lac plutôt que d investir dans leur ville à l instar des gens de Ghorassen
Gg
Non, non!
a posté le 24-06-2020 à 19:14
Ces gueulards grossiers et violents seraient crédibles s'ils avaient montré, en France, leur capacité à se former, travailler et respecter des lois. Dans ce cas, vous auriez raison, et eux aussi d'affirmer qu' ils sont abandonnés en même temps que l'est leur région.
Mais il n'en n'est rien, en France ce public ne vit que des aides, de fraude, de contrebande et il faut tout faire pour eux, ils n'apportent rien et n'ont jamais assez.
Ils ont les mêmes problème en France qu'à Tataouine, le problème c'est eux, pas le Président.
Djikistra
Kaiess Saïd est au dessus de tous ces faces de rats...
a posté le 24-06-2020 à 18:53
Ces tocards incultes qui ont insulté le président de la République Mr kaiess Saïd ne représentent que leurs ombres.... l'auteur de l'article a pris cet énergumène pour le représentant du peuple...il ne représente personne ce bledoss...c'est un rat qui èrre dans les rues de Paris...
Kaiess Saïd est un homme respectable ,il est respecté par plus de 85% des tunisiens...
Sémite
Un TRE = le peuple ?
a posté le 24-06-2020 à 17:33
Un tunisien qui réside à l'étranger et dont on ne sait nullement la situation légale en France ne peut pas représenter le peuple. M. Achouri a exagéré sur ce point-là sur lequel il a construit son argumentation.
Par ailleurs, M. Kais Said ne promet pas des choses irréalisables rien que pour caresser les électeurs dans le sens du poil. Il a cela en sa faveur. Depuis sa prise de fonction, il n'a retenu que quelques projets, ambitieux certes, mais qui demeurent réalisables, et qui s'inscrivent nettement dans une vision de développement du pays et d'intégration entre les régions. Il n'en a pas les prérogatives sur le plan strictement constitutionnel, mais il a le mérite de les poser sur la table et de les défendre. Deux ou trois projets, qui ne seront pas réalisés d'ici à demain, mais qui doivent être adoptés aussi par les Tunisiens pour pousser les politiques à les lancer au plus tôt, avec un suivi régulier et strict de leur réalisation. Le temps où des ministres se contentent de présenter des plans, maquettes et vidéos pour des projets douteux et peu transparent et qui interpellent vraiment quant au réel bénéficiaire de leur réalisation et qui n'ont pas le soutien des citoyens doit être révolu. Trois projets réalisables et dont l'impact est conséquent sur le développement et l'amélioration du niveau de vie suffisent. Et je le rappelle, le suivi institutionnel et citoyen doit être strict pour en assurer la réalisation.