alexametrics
jeudi 20 juin 2024
Heure de Tunis : 12:11
Dernières news
Belati à propos du mouton de l'Aïd : il faut éviter la frénésie
08/06/2024 | 17:25
1 min
Belati à propos du mouton de l'Aïd : il faut éviter la frénésie

 

Le ministre de l'Agriculture Abdelmonem Belati a indiqué, samedi 8 juin 2024, qu’il n’est pas nécessaire de se précipiter pour acheter le mouton de l’Aïd et qu'il fallait donc éviter la frénésie. Il a précisé que plus d’un million de moutons sont disponibles pour un besoin ne dépassant pas les 600.000 moutons sacrificiels.

Abdelmonem Belati a affirmé, dans une déclaration à la Tap, que le prix de référence annoncé, soit 21,900 dinars par kilogramme vivant, sera résolu ultérieurement en coopération avec les éleveurs et les agriculteurs soulignant que les professionnels auront l’appui de l’État en particulier pour leur fournir le fourrage. Le ministre a annoncé que le nouvel Office des fourrages a déjà commencé à stocker les quantités qui seront distribuées au moment opportun.

 

Il convient de noter que de nombreux Tunisiens se sont plaints de la hausse des prix des moutons de l'Aïd cette année, qu'ils jugent injustifiée, les prix variant entre 800 et 1.200 dinars par mouton. Ils ont appelé les autorités à intervenir pour fournir des moutons à des prix raisonnables.

La société Ellouhoum a annoncé entamer la vente des moutons pour le sacrifice de l'Aïd à partir du samedi 8 juin, au prix de 21,900 dinars par kilogramme vivant, dans son siège situé à la région d'El Ouardia.

Tarek  Ben Jazia, président-directeur général de la société Ellouhoum a déclaré que la société s'efforce de proposer des moutons répondant aux normes sanitaires et religieuses à des prix qu'il a jugés appropriés dans les circonstances actuelles.

 

 

M.B.Z

 

 

 

08/06/2024 | 17:25
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tgm
Réponse a djilani
a posté le 10-06-2024 à 08:15
Cher Djilani
On dit a battoir
Et pas battoir
Hh
cesarios
gouverner, c'est savoir choisir et opter pour des dépenses pour le bon grain et non à...................................................
a posté le 08-06-2024 à 20:50
De l'argent jeté par les fenêtres dans une nation qui a des colossaux engagements d'emprunts à payer , un déficit budgétaire jamais connu dans son histoire et un manque d'infrastuctures dans tous les domaines et les secteurs à réaliser ou à restaure surtout CONCERNANT ceux de l'éducation , de la santé et du transport , un dévelpement et une mise envaleur qui stagnent et même qui reculent et un chômage de notre jeunesse qui galope d'une année à une autre... Avoir le pouvoir c'est avoir le culot , la compétence , la capacté de penser et le courage de tenir compte des aléas de l'avenir dans un monde que tout est aléatoire, conjectural , périlleux? INSTABLE et qui change d'un jour à l'autre
Jilani
Une mauvaise tradition
a posté le 08-06-2024 à 19:33
Cette manière d'égorger des moutons chez soi devant les enfants est vraiment un acte barbare qui n'a aucun sens du sacrifice.pourquoi ne pas acheter sa viande chez le boucher ou le battoir proprement et sans ce vacarme et cette saleté dans les rues et fêter le méchoui avec sa famille dans le calme sans voir le sang s'écouler. Cet argent dépensé peut aussi aider les femmes pauvres à acheter de la viande e fêter le méchoui avec leurs enfants. Ce type de mufti gagne un très bon salaire pour annoncer deux fêtes dans l'année, du n'importe quoi.