alexametrics
jeudi 25 avril 2024
Heure de Tunis : 03:18
Dernières news
Les prisonniers politiques adressent une lettre de soutien à Abdelaziz Essid
27/03/2024 | 12:36
1 min
Les prisonniers politiques adressent une lettre de soutien à Abdelaziz Essid

 

L’ancien ministre de l’Éducation, ancien élu et membre d’Attayar, Mohamed Hamdi a publié, à la date du 26 mars 2024, une lettre rédigée par les détenus politiques exprimant leur soutien envers l’avocat et membre du comité de défense dans l’affaire de complot contre l'État, Abdelaziz Essid. En voici le contenu :

« Lettre de solidarité de la part des détenus politiques

Par croyance en les valeurs de la démocratie, de la liberté, des droits de l'homme et de la liberté d'expression, nous exprimons notre plein soutien à maître Abdelaziz Essid, qui comparaîtra le mercredi 27 mars 2024 devant la huitième chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis, en tant qu’accusé d’imputation de faits non avérés à un fonctionnaire public et de diffamation à autrui via les réseaux sociaux, suite à une plainte déposée contre lui par la ministre de la Justice, à la suite d’une déclaration donnée lors d'une conférence de presse organisée par le comité de défense.

Nous exprimons, aussi, notre profonde gratitude envers maître Abdelaziz Essid et envers toute l'équipe de la défense pour leurs efforts et leur engagement continu dans la défense de la justice et de faire entendre la voix des opprimés à l'opinion publique nationale et internationale, sans relâche ni fatigue.

Nous tenons, également, à rappeler qu’un rassemblement de solidarité avec maître Abdelaziz Essid a été organisé par la coordination des familles des détenus politiques demain (aujourd’hui 27 mars 2024) à 9 heures du matin devant le Palais de Justice, rue Bab Bnet ».

 

 

S.G

27/03/2024 | 12:36
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
La Tunisie pour eux est une ghanima
a posté le 27-03-2024 à 13:01
Heinh, 9alou Issam chabi président ! Et jlassi serait quoi, premier ministre !? Ces "démocrates" ne veulent pas lâcher leurs compagnons de route les kwanjias et ils veulent que les vrais watanyne les soutiennent ! Heinh