alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 14:42
Dernières news
L’UBCI partenaire des « Tunisian Finance Days 2022 »
09/11/2022 | 11:39
3 min
L’UBCI partenaire des « Tunisian Finance Days 2022 »

 

L'Union Bancaire pour le Commerce et l'Industrie (UBCI) était le partenaire officiel de la deuxième édition des « Tunisian Finance Days 2022 » tenue les 3 et 4 novembre 2022 par l’association « Reconnect ».

 

Le principe fondateur des journées de la finance est la réunion des compétences tunisiennes en Tunisie et à l’étranger pour décrypter les enjeux et les défis d’une finance en transformation.

La nouvelle édition s’est tenue à Tunis en version hybride autour du thème : « Une meilleure résilience du système financier tunisien aux changements et aux ruptures ». Ses deux axes majeurs sont la digitalisation de l’industrie financière et l’émergence de la finance durable.

L’édition 2022 des journées tunisiennes de la finance a porté un regard croisé sur le monde de la finance en Tunisie et à travers le monde et a rassemblé des décideurs, des experts et des universitaires de la finance autour des défis et des enjeux de l’industrie financière. Une occasion pour les professionnels, les universitaires et les étudiants tunisiens de suivre, de comprendre et de participer aux transformations du monde de la finance, notamment par l’intégration de la dimension durable de la finance.

 

 

L’évènement vise notamment à partager les connaissances et l'expertise en matière de fintech en créant et en favorisant les échanges entre les Tunisiens hautement qualifiés du monde entier.

Il ambitionne la promotion des technologies de la Digitalisation, de l'intelligence artificielle (IA), du Big Data et de l'ESG (Environnemental, Social, & Gouvernance) dans le secteur financier tunisien et initier une nouvelle dynamique du savoir et des affaires.

 

Les médias ont été ainsi conviés à un panel présentant les vertus du reporting ESG, animé par le DG de la bourse, Bilel Sahnoun, une enseignante universitaire, Imen Ben Slimene et le fondateur d’une fintech tunisienne, Nebras Jemel.

Ainsi, M. Sahnoun a évoqué la problématique d’asymétrie de l’information. Il a affirmé que sur les 82 sociétés cotées en bourse seule une vingtaine a une politique RSE et que certaines la confondent avec le mécénat.

Le DG a aussi parlé du Guide de reporting ESG publié par la Bourse de Tunis, qui présente les principes de l’Initiative SSE (Sustainable Stock Exchanges) des Nations Unies et explique les concepts de base et l’utilité de la démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et du Reporting ESG, ainsi que les recommandations pratiques de leur mise en œuvre tout en laissant aux entreprises une marge d’analyse suffisante pour tenir compte de leurs enjeux propres et de leurs spécificités.

 

 

Bilel Sahnoun a affirmé que les entreprises tunisiennes seront confrontées bientôt à l’implémentation de ces nouveaux critères pour accéder au marché européen que ce soit pour l’exportation ou pour une implémentation. En outre, les sites ESG sont beaucoup plus attractifs. Il estime opportun de légiférer afin d’obliger les entreprises cotées en bourse, publiques et exportatrices à adopter ces critères et ce reporting, car pour lui rentabilité et respect des critères ESG ne sont pas antagonistes.

En effet, le reporting ESG englobe performances financières et extra-financières : il présente les données des entreprises sur les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il lui permet de communiquer sur les implications sociales et écologiques de ses activités et ses pratiques de gouvernance et offre un aperçu à la fois de leur impact sur les différentes dimensions du développement durable et de l’impact du développement durable sur leurs activités.

Bilel Sahnoun ambitionne même de passer à la vitesse supérieure en créant un compartiment carbone dans la bourse de Tunis.

 

Nebras Jemel a, pour sa part, souligné que les fintechs peuvent être complémentaires aux banques en fournissant des outils de digitalisation des process bancaires. Et de marteler que celles qui prennent en charge toute la chaîne de valeur, elles sont assujetties aux mêmes lois que les banques.

 

I.N avec communiqué

09/11/2022 | 11:39
3 min
Suivez-nous